Film biographique sur la vie de Ip Man, un maître de Kung-Fu spécialisé dans le style Wing Chun et qui fut le mâitre de Bruce Lee. Dans les années 30, Ip Man vit à Foshan dans le sud de la Chine, lors de l’occupation japonaise. Face à ses indéniables talents en matière d’arts martiaux, les japonais lui demandent d’entraîner les soldats, ce qu’il refuse catégoriquement. Il va alors devoir lutter pour sa survie.

Note de l’Auteur

[rating:8/10]


Date de sortie : disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 5 octobre 2010
Réalisé par Wilson Yip
Film chinois
Avec Donnie Yen, Simon Yam, Siu-Wong Fan
Durée : 1h 45min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

En termes d’Art Martial, ces dernières années n’ont pas été des plus fleurissantes. Productions merdiques mollassonnes ou tout simplement surréalistes, l’essence même de la discipline avait été rangée au placard pour doucement s’éteindre et tomber dans l’oubli le plus total. Le seul qui a tenté de redresser la barre se nomme Tony Jaa, sorte d’ovni athlétique se dessinant un nom en mélangeant les styles. Il faudra désormais compter sur un nouvel ovni cinématographique du doux nom d’Ip Man.

Pour ceux qui n’en n’ont jamais entendu parler, Ip Man n’était autre que le maître sans qui Bruce Lee n’aurait sûrement pas été Bruce Lee, un maître incontesté de la boxe chinoise Wing Chun. Ce semi-biopic retrace donc les premières heures de gloire de cet icône chinois et plus précisément pendant l’invasion de la Chine par les japonais. S’en suivra un combat de deux nations visualisé à travers le regard de deux hommes ennemis unis par le respect mutuel qu’il éprouve pour la discipline et le travail de l’autre. Procédé simple et minimaliste au possible mais qui a déjà fait ses preuves avec des productions comme Stalingrad de Jean-Jacques Annaud. Alors certes les acteurs ne sont pas des plus convaincants, oui c’est extrêmement kitch avec une bande originale qui nous sort les violons à chaque moment dramatique, mais que demande-t-on avant tout à un film traitant des Arts Martiaux ? De nous en mettre plein la vue sans tomber dans le surréaliste. Et sur ce point précis, Ip Man ne déçoit pas une seule seconde. Chaque combat est d’une maîtrise incontestable permettant d’admirer des techniques ancestrales percutantes. Pas de poudre aux yeux, pas de fioritures, chaque scène va à l’essentiel et rend le tout crédible au possible. Pas besoin de sauter dans tous les sens, un bon Mae Geri au visage et le tour est joué. A partir de là, une fois que le spectacle commence à s’inviter de la partie, on arrive aisément à faire fi des problèmes de mise en scène et d’acteurs expliqués précédemment.

Au final, en seulement 100 minutes, Ip Man s’impose comme la nouvelle référence en la matière d’art martial, une référence qui nous fait regretter un peu plus amèrement la douce époque où Bruce Lee arrivait à nous décoiffer à travers l’écran, l’époque où les combats étaient effectués par des hommes et des femmes qui savaient de quoi ils parlaient. Alors en attendant sa suite, si suite il y a, je vous invite à découvrir ce film disponible depuis le 5 octobre en DVD et Blu-Ray.