Affiche du film KILLER ELITE

Pour sauver Hunter, son ancien partenaire et mentor, Danny accepte de reprendre du service et de reformer son équipe. Mais celui qui était l’un des meilleurs agents des forces spéciales va cette fois affronter sa mission la plus périlleuse. Pour réussir, il va devoir percer les secrets d’une des unités militaires les plus redoutées qui soit, le SAS britannique. De doubles jeux en trahisons, il va découvrir un complot qui menace le monde et ce pour quoi il s’est toujours battu…

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 26 octobre 2011
Réalisé par Gary McKendry
Film américain, australien
Avec Jason Statham, Clive Owen, Robert De Niro
Durée : 1h 57min
Titre original : Killer Elite
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Premier véritable film de Gary McKendry, Killer Elite pourrait très aisément s’apparenter à une histoire issue de l’imagination de Tom Clancy tant l’histoire est tortueuse au possible. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ? C’est la réflexion qu’a du se faire ce cher McKendry puisque s’il fallait remanier quelque chose à Killer Elite se serait avant tout son scénario.

Compliqué pour pas grand chose, ce dernier nous entraîne dans un complot à grande échelle pas convaincant pour un sou malgré la signalétique “inspiré d’une histoire vraie”. Alors soit Gary McKendry nous a simplement berné, soit l’histoire est effectivement vraie mais très mal retranscrite à l’écran. Dans tous les cas, sur ce point précis, Killer Elite est une véritable déception.

Photo (1) du film KILLER ELITE

[pullquote]Un réel moment de divertissement si l’on ne prend pas la peine de s’attarder sur une histoire prétexte bien en-dessous de la promesse initiale.[/pullquote]

Fort heureusement, la mise en scène ainsi que le casting en grande pompe viendront équilibrer l’ensemble et nous réconcilier avec ce divertissement musclé. Car qui dit divertissement musclé dit action et qui dit action dit mise en scène alléchante. C’est effectivement le cas ici. Chaque parcelle du scénario est un prétexte à une fusillade ou un coup de tatane dans les gencives, le tout orchestré d’une manière très dynamique et réaliste à la Casino Royale ou un épisode de Jason Bourne. Ainsi donc, Killer ELite donnera naissance à quelques scènes d’anthologies comme cet affrontement pour le moins musclé dans un hôpital entre Jason Statham et Clive Owen.

Ajoutons à cela un casting presque quatre étoiles (il manque pour ma part un Mark Strong pour jouer le rôle d’un musulman) qui tient ses promesses avec un Robert De Niro revenant enfin dignement sur le devant de la scène et un Dominic Purcell étonnamment bon dans un rôle où on ne l’attend pas forcément. Bien évidemment, Jason Statham et Clive Owen sont très bons mais il fallait s’en douter et leurs affrontements font des étincelles à chaque fois.

Tous ces éléments donnent naissance à un film d’action accrocheur offrant un réel moment de divertissement si l’on ne prend pas la peine de s’attarder sur une histoire prétexte bien en-dessous de la promesse initiale.

Photo (2) du film KILLER ELITE

[critique] Killer Elite

1