Chine. 1946. Les bandes de bandits en quête de pouvoir se multiplient et se livrent à une guérilla dans le but de conquérir des armes, des hommes et de l’argent. Le chef le plus important : Hawk. Ses ambitions et projets sont mis à mal par une trentaine de soldats qui décident de tenir tête à ces mercenaires.

Avec LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE, réussit à donner vie à des personnages à la fois hauts en couleur et très singuliers. Dès les premières minutes du film, le réalisateur met en place deux forces opposées et antagonistes de manières très efficace et visuelle. Pas d’ambiguïté ni d’incertitude. LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE regorge de Gentils et de Méchants et le spectateur n’aura aucun souci à les différencier. La première séquence du vol manqué des uniformes militaires par les bandits le démontre avec insistance. Chacun (sauf un soldat : Yang au destin plus atypique) porte son costume, marquant ainsi son appartenance à un groupe en particulier. Aux vestes en fourrure, toques et casques des bandits s’opposent les uniformes de l’armée des soldats. Petit à petit les bandits sont différenciés par des spécificités les caractérisant tous de manière individuelle et intime alors qu’au contraire, les soldats ne sont identifiés qu’en tant que groupe, bloc d’hommes n’en formant qu’un seul. Par ce biais vestimentaire, Tsui Hark parvient à faire passer un message beaucoup plus politique et idéologique. Alors que les vêtements des soldats sont communs, identiques et interchangeables, les « uniformes » des bandits se différencient tous les uns des autres par des détails ou même des singularités marquées à l’extrême (type de manteau et de fourrures). Moyen habile de confronter les deux modèles de pensées diamétralement opposés qui se sont affrontés pendant toute la seconde moitié du XX ème siècle : le capitalisme et le communisme.

282508.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

À cette caractérisation des personnages poussée s’ajoute un esthétisme sublime. Visuellement, le film est magnifique. Les montagnes, les décors enneigés et fort (mixe d’un mélange de traditions et de modernité quelque peu surprenant) forment un univers singulier. Mais plus originale est encore la mise en scène du film par Tsui Hark. LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE est un mélange explosif des genres. Les scènes d’opposition entre les bandits et les soldats et la présence même de ces soldats apparentent le film à un film de guerre. L’immersion de Yang (seul soldat portant des fourrures) dans la base d’Hawk pour découvrir les secrets du chef ne sont pas sans rappeler les films d’espionnage. On peut même voir dans la scène de défense d’un village des airs de western. Mais cette fois-ci les cowboys sont des bandits ou des soldats. La poussière et la terre sèche du sol du far west se sont transformées en neige abondante. L’image même du village défendu, construit en rondin de bois, par les soldats est assez proche de celles des plus grands westerns de Leone. Ce mélange des genres donne au film son style particulier. Difficile de rester insensible à cette capacité de fusion et à cette mise en scène plurielle.

Cependant, le film perd de sa qualité par un scénario trop peu présent. Aucun moment d’ennui. Aux courses-poursuites en ski succèdent les « batailles » de défense des villages. Toutes ces scènes d’action bénéficient d’une mise en scène efficace mais au-delà LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE paraît plutôt vide. Seul le personnage de Yang (soldat intégré au groupe des bandits) a le privilège de voir son histoire s’écrire au delà de son groupe. Les autres soldats n’existent pas sans le groupe auquel ils appartiennent. Ils ne forment qu’un et n’agissent qu’en tant que tel les privant ainsi des parcours individuels et individualistes.

« Le mélange explosif des genres pimente un scénario étiolé et des personnages trop manichéens. »

LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE est à la fois un divertissement réussi, un mélange de genres explosif et une histoire bancale. Par son talent de réalisateur et les nombreuses références, Tsui Hark parvient à sauver un scénario pauvre et étiolé. Mais ce qui aurait pu être un grand film n’est qu’un film de divertissement en partie à cause de l’idéologie sous-jacente qui prive plusieurs protagonistes attachants de devenir des personnages à part entière. Seuls exceptions à la règle : les deux personnages de Yang et d’ Hawk qui sont malheureusement les personnages les moins attachants. L’un et l’autre ne deviennent qu’un état, qu’une fonction, le Gentil (suprême en quelque sorte le Bien) et le Méchant (de ce coté-ci ça serait plutôt le Mal bien sûr).

@Marie

Les autres sorties du 17 juin 2015

VICE-VERSA, MUSTANG,  CAVANNA, SPY, THE DUKE OF BURGUNDY, L’ÉCHAPPÉE BELLE, VALLEY OF LOVE, LA RÉSISTANCE DE L’AIR, LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE, LA DAME DE SHANGHAÏ, etc.
INFORMATIONS
17 juin 2015 (La Bataille de la montagne du tigre)

• Titre original : 智取威虎山 (The Taking Of Tiger Mountain)
• Réalisation : Tsui Hark
• Scénario : Jianxin Huang,Tsui Hark, Yang Li, Chi-An Lin, Wu Bing d’après l’oeuvre de Qu Bo
• Acteurs principaux : , , , Tony Leung Ka Fai,
• Pays d’origine : Chine
• Sortie : 17 juin 2015
• Durée : 2h20min
• Distributeur : Metropolitan FilmExport
• Synopsis : En 1946, après la capitulation japonaise, la guerre civile fait rage en Chine. Des bandits sans foi ni loi en profitent pour occuper le nord-est du pays. Hawk est le plus puissant et le plus redouté de ces barbares. Avec ses hommes, il vit dans une forteresse imprenable, lourdement armée, au sommet de la Montagne du Tigre. L’Unité 203 de l’Armée de Libération traverse cette région lorsqu’elle tombe sur des hommes de Hawk en train de piller un village. Le Capitaine 203 décide alors de rester et de combattre le chef de ses criminels. Mais, cela n’est possible que si l’officier de reconnaissance Yang réussi à s’infiltrer d’abord dans le camp retranché de Hawk. Une bataille impitoyable, faite de force et de ruse, commence…

BANDE-ANNONCE

2
Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
GeorgeslechameauDamien E Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Le plus récent Le plus ancien Le plus populaire
Me notifier des
Damien E
Invité

La Bataille de la Montagne du Tigre n’est pas le meilleur film présenté lors du Festival du cinéma chinois cette année. Pour autant ça reste divertissant dans le genre film de commando, un peu patriotique par moment, à gros budget, avec quelques plans originaux. Critique complète du film et des autres films du festival ici: http://uneautreasie.com/5eme-edition-du-festival-du-cinema-chinois-en-france

Georgeslechameau
Rédaction

Très intéressant cette couverture du festival chinois, beau boulot