Affiche du film LA TAUPE

1973. La guerre froide empoisonne toujours les relations internationales. Les services secrets britanniques sont, comme ceux des autres pays, en alerte maximum. Suite à une mission ratée en Hongrie, le patron du MI6 se retrouve sur la touche avec son fidèle lieutenant, George Smiley.
Pourtant, Smiley est bientôt secrètement réengagé sur l’injonction du gouvernement, qui craint que le service n’ait été infiltré par un agent double soviétique. Epaulé par le jeune agent Peter Guillam, Smiley tente de débusquer la taupe, mais il est bientôt rattrapé par ses anciens liens avec un redoutable espion russe, Karla. Alors que l’identité de la taupe reste une énigme, Ricki Tarr, un agent de terrain en mission d’infiltration en Turquie, tombe amoureux d’une femme mariée, Irina, qui prétend posséder des informations cruciales. Parallèlement, Smiley apprend que son ancien chef a réduit la liste des suspects à cinq noms : l’ambitieux Percy Alleline, Bill Haydon, le charmeur, Roy Bland, qui jusqu’ici, a toujours fait preuve de loyauté, le très zélé Toby Esterhase… et Smiley lui-même.
Dans un climat de suspicion, de manipulation et de chasse à l’homme, tous se retrouvent à jouer un jeu dangereux qui peut leur coûter la vie et précipiter le monde dans le chaos. Les réponses se cachent au-delà des limites de chacun…

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 8 février 2012
Réalisé par
Film français, anglais, allemand
Avec , , , Toby Jones,
Durée : 2h07min
Titre original : Tinker Tailor Soldier Spy
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Le synopsis faisait rêver. Un film d’espionnage impliquant des agents secrets britanniques en pleine guerre froide semblait alléchant. Une adaptation du bestseller de John Le Carré « Tinker, Tailor, Soldier, Spy » et un casting d’exception réunissant Colin Firth (Le Discours d’un Roi), (), Mark Strong (Les Chemins de la liberté), (), Ciarán Hinds (L’affaire Rachel Singer), Toby Jones () et John Hurt () confirmaient ce premier sentiment. Mais la réalisation déçoit.

Le film raconte l’histoire de George Smiley (Gary Oldman), meilleur agent des services secrets britanniques et tout juste retraité. Une révélation selon laquelle un agent double travaillant pour les russes et infiltré aux plus hauts niveaux de commandement le rappelle à ses fonctions. Il va alors suspecter tous ses anciens collègues et va les tester afin de démasquer « la taupe » se cachant parmi eux.

Photo (1) LA TAUPE

Toute l’équipe du film lors de la conférence de presse à la Mostra de Venise.

On retrouve avec plaisir Benedict Cumberbatch (« Sherlock »), en blond pour l’occasion. Mais aussi un Colin Firth mystérieux, et un Gary Oldman brillant. A l’exception de ce dernier, aucun acteur n’est très présent à l’écran, tous n’occupant que des seconds rôles. [pullquote]Malgré une bonne intrigue, on n’est pas transporté dans un vrai film d’espionnage contrairement à ce à quoi on aurait pu s’attendre.[/pullquote]

Malgré une bonne intrigue, on n’est pas transporté dans un vrai film d’espionnage contrairement à ce à quoi on aurait pu s’attendre. La recherche de l’espion ne tient pas le spectateur en haleine. Il n’est ni sous tension, ni exalté en cherchant à démasquer la taupe. Les décors sont vieillots, sombres, le rythme n’est pas effréné. Même si on n’assiste généralement pas aux scènes de meurtre et de torture, certaines scènes restent « perturbantes ».

On se demande tout de même pourquoi Colin Firth, à son apogée, est allé se perdre dans un tel film.

Photo (2) LA TAUPE

Les acteurs du film « La Taupe » lors de la projection officielle à Venise en septembre 2011.