Affiche du film LA VÉRITÉ SI JE MENS 3

Eddie, Dov, Yvan et les autres… Nos chaleureux amis ont migré du Sentier moribond à la banlieue florissante d’Aubervilliers… Là où les vieux entrepreneurs juifs ont laissé le terrain à de jeunes grossistes chinois courageux et dynamiques…
La petite bande est toujours aussi soudée, solidaire que lors des épisodes précédents, et la vie suit son cours, au gré des petits évènements familiaux et des affaires.
Dov semble toujours frivole, Eddie entreprenant, Yvan transi, Karine désinvolte, Sandra résolue, Chochana naïve, Serge irresponsable et mythomane. Quant à Patrick, il est amoureux et l’heureuse élue est loin d’être facile d’accès.
Tout irait pour le mieux jusqu’à ce qu’un vent mauvais apporte son lot d’adversité compromettant sérieusement la cohésion du groupe.
Succomberont-ils sous l’orage à la zizanie, ou bien, une fois de plus, à force d’entraide, de ruses et d’habileté, triompheront-ils de la crise avec panache ?

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Date de sortie : 1 février 2012
Réalisé par Thomas Gilou
Film français
Avec Richard Anconina, José Garcia, Bruno Solo, Vincent Elbaz, Gilbert Melki
Durée : 1h59min
Titre original : La Vérité si je Mens 3
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Ils sont de retour. Onze ans après la sortie au cinéma de La Vérité si je Mens 2, c’est dire si la bande des cinq copains était attendue.

Eddie (Richard Anconina), Dov (Vincent Elbaz), Yvan (Bruno Solo), Patrick (Gilbert Melki) et Serge (José Garcia) ont quitté le quartier du Sentier et sont devenus des industriels importants de la banlieue d’Aubervilliers, ce qui suscite concurrence et jalousie. Leurs adversaires vont tenter une fois encore de faire sombrer leur entreprise, mais c’était sans compter sur une équipe toujours aussi soudée et dirigée par un Eddie Vuibert malin et ingénieux. Ce dernier va mettre au point des stratégies et des magouilles afin de déjouer les malversations de leurs concurrents et de sauver leur société. Pour des raisons professionnelles, la bande des 5 fait une escale en Chine, à Shanghai, où ils sont attendus par Hervé Cockpit (Cyril Hanouna), habitué aux pratiques locales. Ce dernier va alors les guider dans la ville, les faire tester les us et coutumes du pays, et leur permettre de signer leur contrat avec les Chinois. Naviguant comme toujours entre histoires de famille et problèmes professionnels, ce nouveau volet poursuit dans la même veine en nous présentant une comédie réussie et très drôle.

Naviguant comme toujours entre histoires de famille et problèmes professionnels, ce nouveau volet poursuit dans la même veine en nous présentant une comédie réussie et très drôle. Allant parfois loin dans les excès et les clichés, il ne faut, comme toujours, pas prendre au premier degré ce film et les personnages dont les traits de caractères sont volontairement grossis. Cette comédie reprend sans trop de lourdeur des blagues réadaptées des épisodes précédents et quelques références à des classiques, tels que Rabbi Jacob ou Astérix et Obélix – Mission Cléopâtre. Beaucoup de bonnes répliques sont déjà visibles dans la bande annonce, ce qui amoindrit l’effet de surprise, mais le spectateur y découvre des nouveautés. Même si on ne s’ennuie pas, on ressent quelques longueurs durant les 2h00 du film.

Photo (1) du film LA VÉRITÉ SI JE MENS 3

Naviguant comme toujours entre histoires de famille et problèmes professionnels, ce nouveau volet poursuit dans la même veine en nous présentant une comédie réussie et très drôle.

Une pléthore d’acteurs figure au générique mais avec des rôles d’importance variable. Certains ne font qu’une brève apparition, alors que d’autres occupent une place plus affirmée tels Cyril Hanouna, Dany Brillant, Max Boublil, Léa Drucker ou encore Michel Cymes. Les cinq acteurs principaux sont toujours aussi convaincants, même si certains en font un peu trop. On peut saluer l’excellent jeu de Gilbert Melki dans son rôle mielleux et faussement modeste, celui-ci devant prétendre être pauvre pour échapper aux sanctions du fisc qui le contrôle.

Petit coup de gueule pour terminer. Sachant que le film sera un succès, les acteurs, qui se sont déplacés dans toute la France, ont refusé de répondre aux interviews des différents médias de province et se sont contentés d’un rapide passage à la fin des projections pour saluer le public.

Photo (2) du film LA VÉRITÉ SI JE MENS 3