Affiche du film L'ÂGE DE GLACE 4 - LA DÉRIVE DES CONTINENTS

La quête éternelle du gland de Scrat a des conséquences sur le monde, et notamment chez Manny et ses amis qui sont séparés d’Ellie et sa fille. Ils se retrouvent à errer dans l’océan sur un morceau de glace. Dans leur périple pour retourner chez eux, ils rencontreront des créatures marines et exotiques et affronteront des pirates déterminés à les empêcher de rentrer, parmi lesquels il y aura le futur amour de Diego.

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 27 juin 2012
Réalisé par Steve Martino, Mike Thurmeier
Film américain
Avec Ray Romano / Gérard Lanvin (voix VO/VF), Dennis Leary / Vincent Cassel (voix VO/VF), John Leguizamo / Elie Semoun (voix VO/VF), Jennifer Lopez (voix VO)
Durée : 1h34min
Titre original : Ice Age – Continental Drift
Bande-Annonce :

On pourra choisir L’Age de Glace 4 – La Dérive des Continents comme illustration parfaite de la suite qui oscille entre lassitude et efficacité. En effet, la recette des précédents opus est parfaitement respectée avec une fois encore Michael Berg au scénario de cet Age de Glace qui fourmille de gags, de références (Braveheart entre autres) et d’action trépidante. Mais elle est en fait un peu trop bien suivie et manque au final d’un brin d’originalité : on retrouve les personnages principaux des précédents épisodes avec plaisir mais on s’attachera finalement plus aux nouveaux protagonistes comme l’éléphant de mer ou la Mémé de Sid (excellente d’ailleurs).

On ne fera pas non plus la fine bouche car le film est en soi de qualité : l’animation est très correcte, le rendu graphique fort sympathique, et surtout on rigole assez franchement pendant le film. On notera d’ailleurs une excellente scène d’introduction avec Scrat, sans doute la meilleure de toute la franchise, expliquant la dérive des continents. Le film est bon, je le répète, mais apporte trop peu par rapport au reste de la licence pour mériter vraiment son visionnage : certains ajouts comme la chanson des Pirates sont par exemple fortement dispensables et trop Disney-ien du pauvre (en VF en tout cas).

Photo (1) du film L'ÂGE DE GLACE 4 - LA DÉRIVE DES CONTINENTS

Il ne restera donc de ce quatrième Age de Glace qu’un film honnête et drôle mais sans véritable saveur ou renouveau.

De la même manière, les éléments de morale typique de ce genre de film sont peu innovants : que ce soit sur l’amitié à respecter malgré le regard des autres, les valeurs familiales (que cela soit pour Manny/Pêche ou Sid/Mémé) ou le gros dur (le tigre Diego) qui tombe amoureux de son ennemie (rebaptisée Kira en VF, contre Shera en VO : je laisse vos esprits mal placés en chercher la raison). On notera toutefois une charge amusante et très bien placée sur le piratage que je vous laisse découvrir, mais rien de bien exceptionnel donc.

Il ne restera donc de ce quatrième Age de Glace qu’un film honnête et drôle mais sans véritable saveur ou renouveau. Evidemment prévisible après trois films, il manque l’étincelle de surprise à ce dessin-animé qui ne doit son intérêt qu’à l’humour (assez stupide il faut l’avouer) qu’il maintient à un bon niveau et à son rythme efficace.

Photo (2) du film L'ÂGE DE GLACE 4 - LA DÉRIVE DES CONTINENTS