Affiche du film Le Chat Potté

C’était bien avant que notre mythique Chat Potté ne croise la route de … Le légendaire félin, et non moins redoutable amant, s’était alors embarqué dans un périple riche en rebondissements, avec la ravissante et rusée Kitty Pattes de Velours et Humpty Alexandre Dumpty, véritable « cerveau » de l’opération. Leur objectif : s’emparer de la fameuse Oie aux Œufs d’Or pour sauver la ville où le Chat Potté a grandi. Voici l’histoire véridique du Chat, du Mythe, de la Légende et… des Bottes !

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Date de sortie : 30 novembre 2011
Réalisé par
Film américain
Avec (VO) / Boris Rehlinger (VF), (VO) / (VF), (VO) / (VF)
Durée : 1h30min
Titre original : Puss in Boots
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

On reste avec ce Chat Potté dans la droite ligne de la saga Shrek dont le héros est issu. Ce film n’est certes pas à la hauteur d’un ou d’un (quoique maintenant c’est un peu la même chose…) mais il est globalement très satisfaisant. On retrouve dans sa propre aventure le personnage de Chat Potté apparu avec son regard implorant si mignon dans . Le début du film (ainsi que la bande-annonce) laissait penser qu’on aller avoir droit à un film d’animation parodiant un peu le mythe de Zorro mais ce spin-off est en fait plus riche que cela.

En effet, outre des passages humoristiques (obligatoires), Le Chat Potté se démarque vite de ce postulat de départ un peu “chasseur de primes mexicain / far west” pour creuser un peu plus le personnage en contant ses origines (avec une scène d’enfance à la fois très mignonne et très drôle avec le héros chaton… et son miaulement) et en lui créant un ancien ennemi issu de son passé, tout en explorant de nouveaux contes de fées en évoquant une Oie aux Oeufs d’Or, etc…

Photo (1) du film Le Chat Potté

En terme technique, l’animation et tout le traitement visuel (y compris la 3D) est au niveau des meilleures productions Dreamworks récentes. Niveau doublage, en tout cas en VF, si le travail de Vincent Ropion pour Humpty Alexandre Dumpty est de qualité habituelle pour ce vieux de la vieille du doublage de dessin-animés (Anthony dans Candy, Nicky Larson, , etc), le boulot de Virginie Efira dans le rôle de Kitty Pattes-de-Velours est également impeccable à mon goût. De même, le rythme du film comme son scénario clair mais pas trop simpliste séduisent le spectateur par une fluidité exemplaire.[pullquote]Si Le Chat Potté ne révolutionnera pas le genre, il en sera un exemple fort honorable.[/pullquote]

Pour le reste, peu de grosses surprises : le produit est bien calibré. Si Le Chat Potté ne révolutionnera pas le genre, il en sera un exemple fort honorable. Avec des moments d’humour ou très mignons parfaits pour les enfants et des références plus adaptées à leurs parents (ou aux jeunes adultes, ne soyons pas sectaires), il s’agit d’un film familial tout à fait adapté aux fêtes de fin d’année qui approchent à l’heure où j’écris ces lignes. Et puis avec tous ces LOLcats pour lesquels certains se passionnent sur internet, vous allez bien vous laisser tenter par aller en observer un avec des bottes et un chapeau dans une salle obscure, non ?

Photo (2) du film Le Chat Potté