Le jeune séminariste américain Michael Kovak se rend au Vatican pour y étudier les rites de l’exorcisme. Féru de psychologie, il nourrit de sérieux doutes à l’égard de ces pratiques anciennes, et juge que la «possession» relève de la psychiatrie plutôt que de la démonologie. Il se heurte périodiquement à ses formateurs jusqu’au jour où ceux-ci l’adressent au Père Lucas, ecclésiastique légendaire qui a pratiqué avec succès des centaines d’exorcismes. Au contact de ce mentor au comportement abrupt et déroutant, Michael commence à se déprendre de ses préjugés. Un cas se présente bientôt à lui, dont la violence terrifiante va le forcer à se remettre en question…

Note de l’Auteur

[rating:4/10]

Date de sortie : 9 mars 2011
Réalisé par
Film américain
Avec , , ,
Durée : 1h52min
Titre original : The Rite
Bande-Annonce :

Tiré d’un roman-enquête de , est forcément mis en balance avec le classique qu’est L’Exorciste de sorti bientôt 40 ans auparavant. Et bien sûr, la majeure partie des codes de ce film fondateur dans le genre “exorcisme” sont présents : l’omniprésence religieuse, les mots fleuris, les corps démantibulés, etc… Malheureusement, sous prétexte de vouloir renouveler et moderniser un minimum le propos, la mise en place de l’intrigue autour de Mickael Kovak, séminariste dont la foi laisse un peu à désirer, est assez longue et parfois trop contemplative, même si on peut reconnaître que cela sert la mise en ambiance du film.

Face à lui, Anthony Hopkins dans le rôle du père Lucas, exorciste expérimenté, porte à lui seul une bonne partie des bons moments du film. Rôdé à l’exercice de son art dans des rôles inquiétants, de l’humour à la gravité, il dénote par rapport à la platitude du jeu des autres acteurs en présence Colin O’Donoghue et Alice Braga. Il y a un autre point dérangeant, certains passages humoristiques qui cassent complètement l’ambiance du film qui aurait gagné à être plus pesante. Par ailleurs, la réalisation est assez traditionnelle et la photographie est honnête mais rien de bien excitant.

Le Rite est à mi-chemin entre une espèce de remake raté et une série B trop ambitieuse. Il y a certes quelques bonnes idées et Anthony Hopkins endosse très bien son rôle mais tout le reste est bancal. Trop long à démarrer, pas assez angoissant ou surprenant, plat en terme de jeu d’acteur et doté d’un humour et de dialogues parfois malvenus : Le Rite est globalement très décevant. Pas “cool”.