LECHAPPEE, A LA POURSUITE D’ANNIE LE BRUN est un documentaire atypique qui nous est livré par la réalisatrice . Difficilement classable, c’est une véritable expérience filmique et intellectuelle qui nous est proposée ici. Le film nous invite en effet à découvrir l’œuvre et les pensées de l’auteur, poète et intellectuelle , à travers les lectures d’un lecteur anonyme, joué par , les entretiens avec l’écrivain, et les images poétiques de la réalisatrice.

On est, dès l’ouverture, plongé dans la mise en scène brute de Valérie Minetto, qui s’attache à accompagner visuellement les écrits d’Annie Le Brun, qui résonnent et flottent tout au long du film. L’approche est ainsi presque expérimentale, l’image est livrée sans artifices, et provient d’une réalisation spontanée, attachée à montrer la simplicité de notre quotidien, l’étonnement caché du réel, et la quasi obsession de son unique protagoniste (le lecteur), absorbé par les paroles de l’auteur. On est, de fait, nous même absorbé par le long métrage, plongé nous aussi à la poursuite de cette intellectuelle fascinante, dont la pensée vole d’un thème à l’autre, évoquant la sexualité puis la littérature, l’amour, le processus intellectuel…

© A3 Distribution

© A3 Distribution

L’ECHAPPEE est un film à voir et à écouter. La voix de Michel Fau berce le spectateur tout au long de ce véritable parcours par sa magnifique lecture, apportant ainsi au film toute sa résonnance. Les compositions musicales viennent en outre souligner la mélancolie et la fascination de ce lecteur anonyme, accentuent les mots, et marquent la marche cadencée de la poète, cavalant, comme sa pensée, toujours devant nous. Le film marque aussi en se composant de véritables « clips poétiques » accompagnant très justement les lectures en voix off. Fruit d’expérimentations visuelles à travers la ville, fourmillant de détails anodins posés là et ignorés, ces images offrent au film sa particularité et sa sensibilité.

En tant que spectateur on vogue entre réflexions, interrogations et fascinations, à la fois pour ce qui est dit et pour ce qui est vu. Le film ne laisse aucun répit intellectuel, une nouvelle idée ou une nouvelle pensée de la prolifique auteur, émerge en permanence du flot continu de paroles. Très exigeante, l’expérience peut se révéler éprouvante mais restera néanmoins enrichissante pour le spectateur qui aura su se laisser happer et porter.

© A3 Distribution

© A3 Distribution

On pourra cependant reprocher au film de finir par tourner à vide, sans pour autant lasser. Le procédé se répète en effet, mais, si on se laisse accrocher par la singularité d’Annie Le Brun, et si on est sensible à la démarche de Valérie Minetto, le film surprendra par sa brièveté et la densité des propos tenus. Le procédé quasi expérimental pourra rebuter, mais la force du film est d’allier systématiquement la puissance des images à la portée des mots. Cependant, bien que certaines scénettes soit réellement visuellement intéressantes et recherchées, et dégagent une vraie sensibilité, d’autres en revanche, et par comparaison, décevront par leurs facilitées, notamment lors de l’utilisation répétée de time-lapse ou de quelques trucages numériques un peu usés.

Parfois le film fait penser à ces œuvres inclassables qu’on hésite à préférer voir dans une salle de musée d’art contemporain (oui oui, c’est à toi que je pense Adieu Au Langage !) ; mais ici le film sait garder sa cohérence et sa consistance, et, bien qu’il puisse être difficile à aborder, reste accessible et conserve sa portée presque pédagogique. Pour la plupart d’entre nous (probablement) il faudra néanmoins accepter de ne pas toujours tout comprendre, du moins pas au premier abord, accepter de ne pas saisir une référence littéraire, et juste se laisser aller, porté par les images et la voix du comédien. Puis, comme durant le documentaire, les mots d’Annie Le Brun résonneront et marqueront nos esprits. Les séquences en entretiens sont ainsi assez difficiles à suivre, car étant le fruit d’une conversation spontanée sont forcément plus décousues, mais permettent d’enchaîner avec naturel et facilité les idées, donnant au documentaire cet aspect passionnant de conversation ininterrompue entre la poète et le lecteur, la réalisatrice et finalement le spectateur.

”Un documentaire sensitif à voir pour découvrir une intellectuelle passionnante.”

Valérie Minetto dresse donc ici un portrait d’Annie Le Brun sous la forme d’un véritable voyage poétique raisonnant avec la pensée de l’auteur. Le film n’est pas à réserver aux connaisseurs des écrits de l’écrivain, au contraire, le film parlera à tous les curieux avides de découvertes et d’expériences cinématographiques hors des normes. L’ÉCHAPPÉE – À LA POURSUITE D’ANNIE LE BRUN est donc un documentaire sensitif à voir pour découvrir une intellectuelle passionnante, et plonger brutalement dans ses écrits et ses réflexions.

Les autres sorties du 29 avril 2015

CONNASSE – LE FILMBLINDUN PIGEON PERCHÉ SUR UNE BRANCHE PHILOSOPHAIT SUR L’EXISTENCEL’ÉCHAPPÉ: À LA POURSUITE D’ANNIE LE BRUNLE LABYRINTHE DU SILENCEOUIJA, LE TOURNOITHE BIG LEBOWSKI (ressortie), NOS FEMMESLES OPTIMISTES, etc.

Les autres sorties du 29 avril 2015

INFORMATIONS

© A3 Distribution

© A3 Distribution

Titre original : L’échappée, à la poursuite d’Annie Le Brun
Réalisation : Valérie Minetto
Scénario : Valérie Minetto et
Acteurs principaux : Annie Le Brun et Michel Fau
Pays d’origine : France
Sortie : 29 avril 2015
Durée : 1h18
Distributeur : A3 Distribution
Synopsis : La lecture est un voyage qui enflamme l’esprit et élargit l’horizon. Parfois, on découvre un auteur et on ne veut plus le quitter. Annie Le Brun est une poète et essayiste française de notre temps. Sa pensée interroge le réel pour mieux célébrer l’imaginaire, invoque la liberté intérieure contre la servitude volontaire, et revendique le désir comme arme de discernement dans un monde ébloui où l’ombre n’a plus sa place. Ce film est l’histoire passionnelle d’un lecteur, Michel Fau, pour cet esprit hors du commun.

BANDE-ANNONCE

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des