Affiche du film LES INFIDÈLES

L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par 7 réalisateurs : Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau et Alexandre Courtès.

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Date de sortie : 29 février 2012
Réalisé par Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau, Alexandre Courtès
Film français
Avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Alexandra Lamy, Géraldine Nakache, Guillaume Canet, Sandrine Kiberlain, Manu Payet, Isabelle Nanty, Clara Ponso, Mathilda May
Durée : 1h49min
Titre original : Les Infidèles
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Un délire entre amis. Voilà comment résumer le nouveau film réunissant les deux acteurs français du moment, Jean Dujardin et Gilles Lellouche.

Composé de 8 courts-métrages de longueurs inégales, le film a été réalisé par sept réalisateurs différents (Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau et Alexandre Courtès). Le thème est toujours le même, l’infidélité. Les deux héros infidèles se retrouvent dans chaque scénario lors de situations variées, ils sont alternativement losers, séducteurs, hommes mariés ou amoureux d’une adolescente… Même s’il a fallu composer avec les égos de chacun, rappelle pour plaisanter Gilles Lellouche, la collaboration s’est très bien passée entre tous les réalisateurs et acteurs. « Cette manière de fonctionner a produit une émulation qui a apporté une énergie supplémentaire au film » ajoute Gilles Lellouche.

Ce film était une occasion de faire « un film libre », une comédie décomplexée pour adultes.

Les différentes situations, très travaillées en amont, sont souvent désopilantes et révèlent la bêtise de ces infidèles. D’autres acteurs ont accepté de jouer dans ce film et d’enfiler le costume de l’infidèle. Guillaume Canet est excellent dans son rôle de petit bourgeois premier de la classe, mais au final aussi déloyal que les autres. Manu Payet fait peur et rire à la fois, en interprétant un malade sexuel très sévèrement atteint et adepte de femmes cougar. Bien que chaque partie soit indépendante, on retrouve les acteurs principaux masculins dans le court-métrage « Les infidèles anonymes » qui fait le lien entre tous ces personnages. Les comédiens sont toujours convaincants, et ce film était une occasion de faire « un film libre », une comédie décomplexée pour adultes.

Trash à souhait, le film va assez loin dans le domaine de « l’osé » et certaines scènes peuvent choquer, mais selon Gilles Lellouche, « on peut tout faire au cinéma, on peut tout montrer, c’est la fonction même de l’art ». En voyant ce film et particulièrement le dernier court-métrage, réalisé par Gilles Lellouche et Jean Dujardin, on constate qu’ils se sont vraiment « lâchés ». Le film est à prendre avec beaucoup de dérision et surtout pas au sérieux.

Photo du film LES INFIDÈLES