Affiche du film LES PIRATES ! BONS À RIEN, MAUVAIS EN TOUT

Malgré son enthousiasme, le Capitaine Pirate a beaucoup de mal à se faire passer pour une terreur des mers. Secondé par un équipage aussi peu doué que lui, le Capitaine rêve pourtant de battre ses rivaux, Black Bellamy et Liz Lafaucheuse, en remportant le prestigieux Prix du Pirate de l’Année.
Pour le Capitaine et son drôle d’équipage, c’est le début d’une incroyable odyssée qui, des rivages de Blood Island jusqu’aux rues embrumées de Londres, va les conduire d’épreuves en rencontres. S’ils vont faire équipe avec un jeune scientifique du nom de Charles Darwin, ils vont aussi devoir affronter mille dangers et tenter de survivre à la reine Victoria, qui voue une haine absolue aux pirates… En avant pour l’aventure !

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Date de sortie : 28 mars 2012
Réalisé par Peter Lord
Film américain
Avec les voix de Hugh Grant / Edouard Baer (Voix VO/VF), Salma Hayek / Caterina Mulino (Voix VO/VF)
Durée : 1h29min
Titre original : The Pirates ! Bands of Misfits
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Les créateurs de Wallace et Gromit proposent désormais de suivre dans ce nouveau film d’animation, adapté d’un roman de Gideon Defoe, de suivre une bande de pirates mal dégrossis visant à devenir les “pirates de l’année”. L’idée de départ est assez simple évidemment : le public visé étant bien sûr assez jeune. La bonne idée ici est d’avoir livré un film bourré de références à la pop-culture pour également intéresser le spectateur adulte qui reconnaîtra au détour d’une scène ou deux un Elvis Presley ou un Elephant Man par exemple. Néanmoins, on pourra légèrement regretter un rythme un peu inégal en terme de mise en place de gags : l’humour est efficace mais se fait parfois attendre.

Ce tour d’horizon un peu nuancé sur le scénario fait, on pourra convenir que l’animation en stop-motion des Studios Aardman est quasi-parfaite même si on décèle parfois les incrusts numériques signées Sony. Le sens du détail des animateurs est même très impressionnant, notamment dans les décors extrêmement fouillés. Le design des personnages est à la fois respectueux de la “patte” Aardman (Wallace et Gromit, Chicken Run…) mais également différenciant et très poussé (la barbe du Capitaine Pirate !). Visuellement, le film est également très coloré : pour l’avoir visionné en 2D, les couleurs sont vives et agréables, et un peu moins fatigantes que ce que j’avais pu observer dans un film d’animation comme Rio par exemple (assez bon également néanmoins). On notera également des idées de réalisation assez amusantes pour animer des concepts connus comme un long voyage symbolisé sur une carte… avec là aussi de nombreuses références assez second degré.

Photo (1) du film LES PIRATES ! BONS À RIEN, MAUVAIS EN TOUT

Un film “d’animation” de très bonne facture mais auquel il manque quelques petites choses pour devenir vraiment un indispensable.

Enfin, la bande son est pertinente et extrêmement référentielle également. Elle donne du rythme au film en étant assez rock n’roll (avec un logique “London Calling” de The Clash par exemple) mais joue également sur la mémoire du cinéphile quand résonne le Also Sprach Zarathustra de Strauss. Niveau doublage VF, la voix française du personnage principal est bien adaptée et on ne reconnaît pas forcément Edouard Baer derrière ce personnage à la barbe touffue. Qu’y a t’il de pire que de se laisser distraire par une voix de personnalité dans un film d’animation ? Ici ce n’est pas le cas et c’est tant mieux !

Ce film conserve l’humour un tantinet absurde et la haute qualité technique des productions Aardman mais est légèrement desservi par une histoire qui peine à surprendre et dont les gags sont parfois mal cadencés. Il s’agit toutefois d’un film “d’animation” de très bonne facture mais auquel il manque quelques petites choses pour devenir vraiment un indispensable.

Photo (2) du film LES PIRATES ! BONS À RIEN, MAUVAIS EN TOUT

Print Friendly, PDF & Email

[critique] Les Pirates ! Bons à Rien Mauvais en Tout

0