John Brennan, sa femme Lara et leur enfant vivent un bonheur sans nuage, jusqu’au jour où elle est arrêtée pour un meurtre qu’elle nie avoir commis. Trois ans après sa condamnation, John se débat pour préserver l’unité de sa famille, élevant seul leur fils, tout en se démenant pour prouver l’innocence de sa femme.
Lorsque leur dernière tentative d’appel échoue, Lara s’enfonce dans la dépression au risque de mettre fin à ses jours. John n’a plus qu’une seule solution pour sauver sa femme : la faire évader.
Malgré son inexpérience, John plonge dans les eaux troubles et dangereuses de l’illégalité et se lance dans l’opération de la dernière chance.

Note de l’Auteur

[rating:2/10]


Date de sortie : 8 décembre 2010
Réalisé par
Film américain
Avec , ,
Durée : 2h 13min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

A tous ceux qui croyait être surpris par ce remake américain du film de , Pour Elle, la réponse ne se fera pas attendre des lustres : non. est typiquement le genre de remake fade et sans saveur que les américains affectionnent particulièrement. Avec lui pas de risque, on fait le copier-coller d’un film étranger reconnu pour son efficacité et l’on y incorpore la soupe américaine à toutes les sauces allant du pathos graveleux aux scènes d’actions exagérées à outrance. Le tout bien évidemment parsemé par des têtes d’affiches reconnaissables entre mille car quand on peut espérer faire venir plus de spectateurs grâce à la présence de Russell Crowe et compagnie pourquoi s’en priver après tout ?

Le plus décevant dans cette histoire à dormir debout vient du réalisateur lui-même : Paul Haggis. Après nous avoir offert l’un des drames les plus marquants de cette décennie avec , ce dernier s’est contenté ici de faire un travail bête et méchant presque scolaire : « je fais tout pareil que mon voisin car lui il a réussi ». Terrible erreur surtout quand on n’a pas les armes et la fougue du voisin en question. En résulte cette sorte de thriller dramatique amorphe que l’on finira par trouver moins intéressant que la pause pipi arrivant d’habitude au mauvais moment. Ici miracle elle tombe à point nommé et l’on ne se privera pas de la faire durer un peu plus longtemps.

Au final, Les Trois Prochains Jours, en ne prenant uniquement comme point d’appui le scénario de Pour Elle, aurait pu se contenter d’être un thriller musclé où chaque seconde serait l’occasion d’apercevoir le savoir faire outre-atlantique quand il s’agit de nous en mettre plein les mirettes. Un peu comme l’avait déjà fait divinement bien le de qui rappelons-le est un remake du film français avec Thierry Lhermitte et . Ce ne sera malheureusement pas le cas ici avec ce film qui perd toute crédibilité en se prenant beaucoup trop au sérieux et se résumant en un vulgaire patchwork n’apportant rien de nouveau.