(Présentation de l’éditeur) Cinquante entretiens avec autant de cinéastes de trente pays différents : ce livre voudrait être la chronique de la modernité cinématographique et l’itinéraire d’une critique pendant quatre décennies, du début des années 1960 à celui des années 2000. Désireux de louer les grands hommes comme de découvrir de nouveaux talents, est allé de Tokyo à Los Angeles, de Moscou à Manille, de Rome à Budapest, mais aussi aux festivals de Venise, de Cannes et de Berlin pour s’entretenir avec Bresson et Scorsese, Fellini et Cronenberg, Kitano et Wong Kar-Wai, Tarkovski et Kiarostami, Cassavetes et Pialat, ceux en somme qui ont fait le cinéma de ce dernier demi-siècle.

Note de l’Auteur

[rating:8/10]

Date de parution : 15 octobre 2003
Ecrit par Michel Ciment
Editeur Stock
Pages : 740
EAN13 : 978-2234055278

Amis cinéphiles, Michel Ciment est avant tout un amoureux du 7ème Art. Engagé chez Positif à la suite d’un article sur le procès d’Orson Welles en 1963, il en deviendra le Directeur de Publication. Les rivalités ‘idéologiques’ qui ont de tous temps opposé Positif aux Cahiers du Cinéma n’ont jamais entamé l’inspiration de Michel Ciment. Que du contraire, il trouve chez Positif un espace de liberté où il pourra développer son esprit critique, en portant sur le monde un regard très pertinent. Michel Ciment ne se focalisera pas uniquement sur la matière première que constitue le film, sa réflexion le guidera dans les sédiments mêmes de l’art cinématographique. Sa démarche est simple : rencontrer le ‘cinéaste’, être le plus près possible de l’acte créatif et de son créateur, afin de disséquer la complexité de l’art, et de pouvoir dispenser cet enrichissement à ses lecteurs. En cela, Michel Ciment est devenu maître.

présente les témoignages de cinquante réalisateurs de par le monde. Sur le schéma classique de l’interview, ces cinéastes se livrent sans vergogne aux questions les plus subtiles les unes que les autres, initialement axées sur un film qui a fait l’actualité. Rencontres fortuites ou organisées au hasard de festivals (Cannes, Venise, Berlin…), l’instant devient solennel, l’auteur se confie sans rechigner. Au travers de ces entretiens, le lecteur est non seulement convié comme observateur pour ce qui concerne les anecdotes, les faits de tournage, les péripéties, les avatars, les rencontres, mais est surtout invité comme acteur pour ce qui concerne la démarche artistique, la vision du cinéaste et la genèse de l’acte créatif.

De Wong-Kar-Wai à , de à , de à John Cassavetes, de à Andrei Tarkovski, de Federico Fellini à , d’Emir Kusturica à , de à , le monde du cinéma est universellement représenté, dans ses formes et sa substance. Afin de mieux appréhender la rencontre, chaque entretien est précédé d’une mise en contexte historique et cinéphilique. Nombre de ces ‘entrevues’ recèlent un intérêt tout particulier lorsqu’elles sont réalisées à l’aube de la carrière du cinéaste, et soufflent comme un vent de fraîcheur. Je conseille avidement une remise en perspective en visionnant ou re-visionnant le film avant même de lire l’interview. L’interactivité est partie prenante dans cet ouvrage, l’échange devient didactique tout au long de ces 740 pages qu’aucun trouble indigeste ne vient tempérer.

Lecteur, te voici inéluctablement entraîné vers un voyage atemporel constellé d’images mentales. Laisse-toi guider sans aucune crainte : le cinéma et le rêve vont confondre les codes, abolir l’orthodoxie, et subvertir ta conscience. Au firmament de ta lecture, les étoiles scintilleront de leurs plus beaux atours sur l’astre qu’est TA planète cinématographique…