Votre mot de passe vous sera envoyé.

Film documentaire réalisé par Tom Volf, MARIA BY CALLAS est la pierre angulaire d’un projet colossal également composé d’une exposition, de trois ouvrages et d’une collection d’enregistrements. Authentique et épuré, il nous immerge dans l’intimité bouleversante de cette étoile mythique.

Surprenant par sa forme, MARIA BY CALLAS propulse le spectateur dans une sorte de tête à tête avec la Diva qui y révèle ses doutes, ses peines, et surtout la souffrance d’une femme : Maria, qui s’est battue tant bien que mal pour exister derrière La Callas. En toute simplicité, sans voix off, sans interprétation ou commentaire superflus, Tom Volf nous propose de découvrir une reconstitution des grandes étapes de sa carrière et de leur impact sur sa vie privée au fil d’images d’archives qui se succèdent chronologiquement. Mais ce qui permet de découvrir la part sombre de l’artiste, c’est surtout la lecture de quelques lettres (par Fanny Ardant) qu’elle adressait à de fidèles amies telles que sa professeure Elvira De Hidalgo ou Grace Kelly, ainsi qu’une interview qui ponctue le film. Cette interview donne tout son sens au projet puisque chaque réponse de Maria Callas révèle le regard qu’elle porte elle-même sur les évènements de sa vie publique et privée, son ressenti, ses regrets, et c’est en cela que MARIA BY CALLAS est inédit.

Photo du film MARIA BY CALLAS

La Callas lors d’une représentation

Par ailleurs, comment lui rendre hommage sans rendre hommage à « son art » comme elle l’appelle, à son travail sans relâche auquel elle a sacrifié sa vie avec une exigence sans pareille, à son immense talent aussi ? Tom Volf se permet ici de produire des extraits de ses prestations les plus marquantes dans leur intégralité, c’est-à-dire en nous permettant d’écouter chaque morceau en entier. Sans doute est-ce là un des atouts majeurs de sa réalisation. En effet, il n’est pas de plus grand plaisir que de l’écouter chanter et interpréter des morceaux tels que Casta Diva – extrait de Norma de Bellini – lors d’une représentation à Paris, frissons garantis !

« Maria Callas révèle le regard qu’elle porte elle-même sur les évènements de sa vie publique et privée, son ressenti, ses regrets et c’est en cela que MARIA BY CALLAS est inédit. »

Enfin, à travers les confidences de Maria Callas, le jeune réalisateur nous permet de saisir l’ampleur de son désarroi lorsque son grand amour, Aristote Onassis, la quitta pour épouser Jackie Kennedy, lui brisant le cœur à jamais. Mais aussi et surtout, cette interview sans fard met en lumière le combat interne qu’elle mena tout sa vie pour dépasser ce que le destin lui imposa. Ce sacrifice personnel immense au profit de ce don qu’on lui ordonna de faire partager au monde entier. C’est alors que les regrets de Maria prennent le pas sur la gloire internationale de La Callas : ce sentiment de s’être fait voler sa jeunesse, cette absence d’enfant, ce public si exigeant et intransigeant qui lui tomba dessus, comme la presse, à la moindre défaillance, et bien sûr ce rythme de travail épuisant.

Photo du film MARIA BY CALLAS

Maria, la femme derrière l’artiste…

Tom Volf confie avoir été lui aussi poussé par le destin dans les bras de La Callas dont il ne connaissait rien avant de tomber sur ces précieuses archives. Force est d’admettre que le hasard fait bien les choses car c’est un merveilleux hommage qu’il lui rend à travers ce projet multiple. Se faisant, il réalise avec humilité et talent son souhait de faire partager son admiration pour La Callas, y compris au jeune public qui la découvrira, tout en révélant de façon émouvante la femme qu’elle était et la dualité qui l’habitait.

Stéphanie Ayache

Votre avis ?

[CRITIQUE] MARIA BY CALLAS
Titre original : Maria by Callas
Réalisation: Tom Volf
Acteurs principaux : Maria Callas, avec la voix de Fanny Aradant
Date de sortie : 13 décembre 2017
Durée : 1h53min
3.5Emouvant
Avis des lecteurs 2 Avis

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifications :