Victor est le patron d’un magazine automobile. Un jour, il va parler de son travail dans une prison. Il y rencontre un ancien braqueur, Bruno, fan de son magazine, qui lui demande de l’embaucher. Victor accepte. Une amitié naît entre les deux hommes…

Note de l’Auteur

[rating:7/10]


Date de sortie : 1 décembre 2010
Réalisé par Marc Esposito
Film français
Avec Edouard Baer, Benoît Magimel, Atmen Kélif
Durée : 1h 45min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Traitant d’un sujet très délicat à mettre sur pied sans tomber dans les abîmes du déjà-vu synonyme d’échec à la fois pour le réalisateur qui n’aura pas réussi à se différencier avec ingéniosité des références du genre et pour le spectateur espérant un peu de sang frais sans qu’on lui serve la même tambouille datant de plusieurs décennies, Mon Pote apparaît comme un cheveux sur la soupe et arrive à se cramponner entre ces deux extrêmes avec une certaine classe.

Le réalisateur a en effet réussi à faire du vieux avec du neuf. Cette histoire d’amitié entre un patron généreux et un détenu voulant s’en sortir n’a rien de nouveau (le scénario est prévisible bien à l’avance malheureusement) et pourtant la magie fonctionne. Les dialogues sont bons, le rythme juste comme il faut pour ne pas ni s’ennuyer ni être transporté dans un train à grande vitesse sautant les étapes une à une. Ici, le réalisateur prend son temps pour faire évoluer cette histoire d’amitié improbable entre deux personnes issues de milieux sociaux opposés portée avec brio par un casting certes improbable à première vue mais qui finit par avoir raison de nos prétendus préjugés. Edouard Baer est succulent en patron à la fois autoritaire et laxiste, sa verve continue de faire des merveilles et Benoît Magimel nous prouve qu’il en a fait du chemin depuis La Vie Est Un Long Fleuve Tranquille. Rien que pour participer à cette complicité communicative unissant ces deux comédiens Mon Pote mérite amplement le coup d’œil. Bien entendue le film ne repose pas que sur eux et Marc Esposito n’a pas fait les choses à moitié pour nous offrir ce divertissement tombant à pic pour cette fin d’année : touchant, magnétique, saisissant d’humanité, Mon Pote est la rencontre parfaite entre le drame et la comédie.

Mon Pote est sans conteste une agréable surprise comme il est si bon d’en croiser de temps en temps, une réalisation aussi attachante que ses deux têtes d’affiches.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :

[critique] Mon Pote

0