S

i la saga Taken s’est achevé il y a peu, cela ne veut pas dire qu’on a fini d’entendre parler de pour autant. La preuve, il est déjà de retour en salles avec le film qui marque sa troisième collaboration avec , réalisateur des films Sans identité (2011) et Non-Stop (2014).

L’acteur se glisse ici dans la peau de Jimmy Conlon. Un ancien tueur à gages new-yorkais de renom qui fort de ses exploits s’était vu attribuer le surnom de Fossoyeur. N’étant aujourd’hui plus que l’ombre de lui-même, il est hanté par les fantômes de son passé et noie sa peine dans le whisky. Il est de plus incapable de renouer contact avec son fils Mike () qui refuse de lui adresser la parole car dégoûté par son passé criminel. Des retrouvailles forcées auront tout de même lieu le soir où Mike est témoin d’un crime qu’il n’aurait pas du voir. Alors poursuivi par un dénommé Danny Maguire, il est sauvé de justesse par son père qui abat l’assaillant. Un acte qui sauve son fils d’une mort certaine mais qui enterre également l’amitié de longue date qu’il entretenait avec Shawn Maguire (), un magnat du crime qui n’est autre que le père de Danny. Jimmy et Mike, traqués par la pègre et les forces de l’ordres, s’apprêtent donc à passer une nuit plus longue que prévu.

© 2015 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT, LLC

© 2015 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT, LLC

Sous la direction de Jaume Collet-Serra, Liam Neeson a pris l’habitude de camper des personnages déchus qui se battent pour prouver qui ils sont. Dans Sans identité, il se bat pour prouver au monde qu’il est bel et bien celui qu’il prétend être après avoir découvert que son identité avait été usurpé. Dans Non-Stop, c’est un sky marshal qui a tout perdu (sa femme, sa fille décédée, son ancien job) et qui se démène malgré sa hantise de l’avion pour contrecarrer les plans d’un terroriste. Le personnage de Jimmy Conlon dans Night Run s’inspire quelque peu des deux précédents : un homme au passé trouble qui n’existe plus aux yeux du monde mais déterminé à faire pencher la balance en sa faveur afin de goûter cette reconnaissance, voire renaissance qu’il mérite. Dominé par le poids de la rédemption, Jimmy est prêt à faire n’importe quoi pour protéger sa progéniture et espère par la même occasion retrouver un véritable statut de père aux yeux de Mike. Mais lors de cette nuit mouvementée il va également devoir affronter son ex-acolyte Shawn, résolu à venger la mort de son fils. Un face à face mortel motivé par l’amour paternel et dont on attend le baroud d’honneur avec une certaine impatience.

”Le film le plus stimulant du duo Collet-Serra – Neeson !”

La rédemption, la perte d’un être cher, l’héritage, l’honneur ou encore la fatalité, des thèmes pas forcément novateurs mais que Night Run aborde avec efficacité et humanité. Et on peut compter sur le casting pour relever au mieux cette émotion. Père aimant fragilisé mais homme d’action charismatique et dévoué, Liam Neeson donne une nouvelle fois la preuve qu’il est calibré pour ce genre de rôle et trouve un excellent partenaire de jeu en la personne d’Ed Harris, gangster au regard colérique, peiné mais toujours fusillant. Se montré ferme et touchant à la fois, une consigne également respecté par Joel Kinnaman a.k.a. le nouveau Rick Flag dans le prochain Suicide Squad de David Ayer. Vainqueur de l’Oscar de la Meilleure chanson originale (Glory, Selma), le rappeur est également de la partie dans le rôle d’un tueur à gages aussi redoutable que mutique.

© 2015 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT, LLC

© 2015 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT, LLC

Pendant près de deux heures, Jaume Collet-Serra entraîne le spectateur au cœur d’une poursuite périlleuse et haletante dans les rues de New-York qui ne sont plus du tout sûres. Aux beaux moments de tension s’ajoutent des empoignades sèches et musclées et autres fusillades pétaradantes. On baigne complètement dans une ambiance de film noir grâce à cette mise en scène pêchue et nerveuse mais aussi grâce à la photographie de Martin Ruhe qui insuffle à New-York une atmosphère dangereuse et moribonde. Polar sombre, violent et tragique, série B énergique et sympathique, Night Run signe le film le plus stimulant du duo Jaume Collet-Serra – Liam Neeson. On ne dirait pas non à une quatrième aventure !

Les autres sorties du 11 mars 2015

INFORMATIONS

11 mars 2015 Night Run


Titre original : 
Réalisation :  Jaume Collet-Serra
Scénario :  Brad Ingelsby
Acteurs principaux : Liam Neeson, Ed Harris, Joel Kinnaman
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 11 mars 2015
Durée :  –
Distributeur : –
Synopsis : À Brooklyn, Jimmy Conlon, mafieux et tueur à gages qu’on surnommait autrefois le Fossoyeur, n’est pas au mieux de sa forme. Ami de longue date du caïd Shawn Maguire, Jimmy, qui a aujourd’hui 55 ans, est hanté par ses crimes – et traqué par un inspecteur de police qui, depuis 30 ans, n’a jamais renoncé à l’appréhender. Et ces derniers temps, il semble que le whisky soit le seul réconfort de Jimmy.
Mais lorsqu’il apprend que sa prochaine mission consiste à éliminer Mike, son fils qu’il n’a pas revu depuis des années, Jimmy doit choisir entre la « famille » mafieuse qu’il s’est construite et la vraie famille qu’il a abandonnée il y a bien longtemps. Tandis que Mike est en cavale, Jimmy comprend que pour racheter ses fautes passées, il lui faut sans doute protéger son fils du sort funeste qui l’attend lui-même désormais… Alors qu’il n’est plus en sécurité nulle part, Jimmy ne dispose que d’une seule nuit pour résoudre son conflit de loyautés et s’amender enfin.

BANDE-ANNONCE