Lena, 20 ans, est une marginale qui vit de larcins. Lors d’une de ses virées nocturnes, elle pénètre dans un club underground et rencontre Louise, la propriétaire.
Cette femme aussi belle que mystérieuse est à la tête d’un trio de vampires composé de l’ombrageuse Nora et de l’élégante Charlotte. Louise tombe instantanément amoureuse de la jeune fille et la mord lors de leur première nuit. La jeune voleuse découvre rapidement les avantages que lui procure sa vie désormais éternelle. Dans une infinie liberté, le luxe et la volupté deviennent son quotidien dans un enchaînement de fêtes et de soirées. Mais Lena comprend rapidement que la soif de sang qu’elle partage avec ses nouvelles amies à un prix…

Note de l’Auteur

[rating:4/10]

Date de sortie : 29 décembre 2010
Réalisé par Dennis Gansel
Film allemand
Avec Karoline Herfurth, Nina Hoss, Jennifer Ulrich
Durée : 1h45min
Titre original : Wir sind die Nacht
Bande-Annonce :

C’est avec crainte que l’on rentre dans la salle. Un film allemand sur la thématique éculée des vampires avec sur l’affiche trois nanas en position lascive et sortant entre les fêtes de fin d’année : ça inspire un peu la méfiance. Autant le dire tout de go, ce film reste une série B. Pas un grand scénario, des actrices assez passables à part peut être l’interprète de Lena, Karoline Herfurth, notamment dans sa vie “humaine”, et des effets spéciaux assez quelconques : le cocktail proposé par le réalisateur de La Vague, Dennis Gansel, n’est pas de très haute volée.

Toutefois, on peut apprécier certains partis-pris esthétiques assez bienvenus et une volonté de respecter les codes du genre. De même, si les rôles sont assez caricaturaux, les bases des relations entre chaque personnage sont expliquées clairement et en profondeur. Malheureusement, cela se fait également au détriment d’un rythme dans la première moitié du film qui s’accélère tout à coup dans la dernière demi-heure.

Un si mauvais film alors ? En fait, il mériterait presque la moyenne, pris pour ce qu’il est : un film de genre de série B qu’on louerait au détour d’un videoclub (ou de la VOD maintenant, soyons d’jeunz). Au cinéma, il ne vaut clairement pas le prix d’une place plein tarif mais n’en est pas moins un divertissement honnête pour les fans du genre, avec des défauts que je qualifierais “de jeunesse”…

5
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
BlindTheseuslogan morpheusJean-PhilippeBenjPhil Siné Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Phil Siné
Invité

eh bien je ne suis pas tout à fait d’accord… certes, ce n’est pas un chef d’oeuvre, mais je trouve que le film possède un vrai souffle et une certaine originalité, notamment dans la mise en scène, un peu “djeuns” et tape à l’oeil, mais fougueuse et inventive ! :)
et puis le coté série B m’a bien fait déliré (les coups que les meufs se donnent sur la gueule, c’est trop fun ! :)

Benj
Invité
Benj

Je viens tout juste de rentrer du cinéma après avoir été voir ce film que je ne me rappelle même pas de la moitié le début était sympa mais la fin est des plus mauvaises ce pourquoi je trouve que la critique a raison. Mais en plus de cela je trouve la fin très (trop?) téléphonée. Je ne trouve pas sa normal de faire payer un truc pareil 9€. Une très grosse déception a la sortie de la séance. Alors que la bande annonce se voulais prometteuse (film annonce?). Dans la catégorie vampire et amour cela ne vaudra jamais un underworld. En bref une déception. Note estimée 3/10 et encore c’est pour les actrices

Jean-Philippe
Invité

Moi, je suis un vrai ” bon client ” de ce genre de films alors forcément, je ne suis pas tout à fait d’accord.
J’ai déjà remarqué une chose : que ce soient les séries, les films ou les téléfilms, les réalisateurs allemands filment et montent à l’américaine et ça, c’est un vrai plus par rapport à certaines productions françaises.

Certes, il n’y a pas toujours assez de sang, l’on a fait bien attention de ne montrer aucun sein, pas de nudité choquante, etc. mais Nous sommes la nuit est vraiment pas mal et j’ai aimé la ” revisitation ” (néologisme, je sais) du mythe du vampire du scénariste.
Un des défauts que je lui ai trouvé cependant est le doublage anglais qui ne correspond pas toujours aux mouvements des lèvres des acteurs ; et puis il y a également quelques petits temps morts çà et là. Le scénario aurait mérité d’être approfondi sur la mythologie vampire et aurait gagné à se laisser une véritable porte de sortie vers un numéro 2, je veux dire une suite.

logan morpheus
Invité
logan morpheus

franchement c’est le type même du film faussement rebelle et branchouille pour encanailler le bougeois mais surtout totalement vide; et il n’y a rien de pire quand il s’agit d’une imitation des slashers US (ou à la Wes Craven/G.Romero, etc.)parcequ’ils y mettent en ce qui les concerne de cette pitoyable prétention modée!..

Dans le genre je ne connais d’ailleurs que Demonlover, au scenario sérieux et à peu près réussi.

BlindTheseus
Invité
BlindTheseus

C’est vrai que le look bas résilles/talons aiguilles/fric/coke etc. dans le genre de ce qui se fait au bd du “Strip” mais tendance Prisu, ça peut faire tâche. Ces créatures de la nuit ne sont pas inquiétantes ni monstrueuses elles ont juste l’air de fêtards qui ont décidé de se faire leur night, sinon de se faire connaître à Hollywood (et remarquez l’éclairage façon serie choucroute à la Derrick, c’est purement hilarant!!)

De toute façon les meilleurs films de vampires, c’étaient pdt les années 70; celui-ci, une fois de plus, est empli d’incohérence sinon de aberrations: de + les vampires ne sortent pas le samedi soir en boîte, ils se nourrissent ou essayent!! Enfin, encore mieux, j’ai relevé dans cet infâme B movie plutôt mal fait/mal ficelé LA scène du cabriolet à grande vitesse.

[critique] Nous Sommes La Nuit

5