A

près le succès de Pulp Fiction, Quentin Tarantino termine de retravailler un script avec Robert Kurtzman, destiné à être un road-movie horrifique qui devait être sa nouvelle réalisation : Une Nuit en Enfer. Destiné à interpréter Richard Gekho, l’un des deux frères personnages principaux du film, il confie rapidement les rênes de la réalisation à Robert Rodriguez, avec qui il avait collaboré sur Desperado.

Une Nuit en Enfer, série B grand public assumée, reflète extrêmement bien les univers des deux cinéastes : à une première partie façon road-movie / western suivant la destinée de gangsters très Tarantino succède une deuxième moitié fantastico-gore ô combien Rodriguez. La dualité du long-métrage peut surprendre (et m’a d’ailleurs surpris lors de la sortie en salles) mais le fun et la tendance au too-much du film l’emportent vite. Jouant avec leurs codes respectifs, un feu d’artifice de violence et d’idées totalement barrées (des capotes d’eau bénite !) se dévoile sous les yeux du spectateur.

Photo du film Une Nuit en Enfer

(c) Dimension Films

”Une Nuit en Enfer reste un film de genre toujours aussi fun à regarder près de 20 ans après”

Parallèlement à cela des dialogues savoureux et percutants sont au service d’un casting assez conséquent et à l’aise dans la folie ambiante du film. Quentin Tarantino évidemment, mais aussi George Clooney dans son premier rôle ciné notable en la personne de Seth Gekho après son succès naissant dans la série Urgences, portent le film et le reste du cast avec notamment Salma Hayek, Harvey Keitel et Juliette Lewis fonctionne également bien. On notera également la présence dans la distribution de Fred Williamson, acteur iconique de la Blaxploitation, ainsi que de Tom Savini (le fameux Sex Machine), maquilleur notamment sur Vendredi 13 et Massacre à la Tronçonneuse 2, et le futur acteur fétiche du réalisateur Danny Trejo (Machete).

En bref, Une Nuit en Enfer reste un film de genre toujours aussi fun à regarder près de 20 ans après. Certes, les effets visuels ainsi que les maquillages ont parfois mal vieilli mais le cinéma de Tarantino et de Rodriguez s’y prête assez bien. Et comme d’habitude chez ces réalisateurs, la bande-son si caractéristique est soignée avec ici, entre autres, du ZZ Top et du Stevie Ray Vaughan.

CASTING
Titre original : From Dusk Till Dawn
Réalisation : Robert Rodriguez
Scénario : Quentin Tarantino et Robert Kurtzman
Acteurs principaux : Quentin Tarantino, George Clooney, Salma Hayek, Harvey Keitel, Danny Trejo…
Pays d’origine : Etats-Unis
Sortie : 26 juin 1996
Durée : 1h47mn
Distributeur : Gaumont Buena Vista International
Synopsis : Deux criminels prennent une famille en otage près de la frontière mexicaine, après une cavale particulièrement sanglante durant laquelle ils ont tué un policier et kidnappé l’employée d’un magasin. Ils se rendent tous ensemble dans un bar pour routier au-delà de la frontière mexicaine, appelé le “Titty Twister”, établissement qui leur réserve pas mal de surprises une fois la nuit tombée…
BANDE-ANNONCE

[critique] Une Nuit En Enfer

2