L’esprit démoniaque du premier est de retour, et c’est une nouvelle famille fraîchement installée dans une belle demeure qui va en faire les frais…

Note de l’Auteur

[rating:5/10]


Date de sortie : 20 octobre 2010
Réalisé par
Film américain
Avec , ,
Durée : 1h 31min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Avec cette suite du succès surprise de l’année dernière, la devise « on prend les mêmes et on recommence » prend tout son sens. Espérant renouer avec le succès du premier Paranormal Activity, le réalisateur n’a pas hésité à rependre le même schéma narrative et de ne pas s’en éloigner une seule seconde quitte à remplir l’atmosphère de déjà-vu. On bascule doucement mais surement vers un crescendo annonçant la présence de plus en plus imposante de cet esprit farceur qui n’hésite pas à jouer des tours à ces pauvres âmes pétrifiées de peur devant une casserole qui tombe ou une porte qui s’ouvre. Le rabâchage du premier dans toute sa splendeur.

Seulement voilà, ce qui avait fait le succès de son aîné était justement cette notion de surprise vis-à-vis d’un spectateur se sentant impliqué dans les tourments se déroulant devant ses yeux. L’attente d’une apparition mystique devenait de plus en plus longue et l’angoisse prenait donc le pas sur la raison. Ici, la surprise n’est plus et ces messieurs les scénaristes ne se sont pas foulés. Conséquence : cette suite aura dans bien des cas l’effet tout à fait opposé à la peur puisque le rire l’emportera sur le reste. Un bébé qui lévite, un robot de piscine bougeant tout seul seront des occasions en or pour s’en payer une bonne tranche. On sait exactement quand le démon va surgir et ce n’est certainement pas le clin d’œil à qui nous fera sursauter, bien au contraire.

Restera pour remplir notre dent décidément bien creuse quelques révélations dispersées ici et là qui nous en apprennent un peu plus sur l’origine de cette malédiction familiale. Révélations qui nous font penser qu’un troisième volet verra le jour (sans doute en Direct-To-DVD cette fois) pour nous ramener 30 années auparavant avec sans doute une histoire abracadabrante d’arrière grande tante possédée depuis le 17ème siècle par Belzébuth en personne.

Au final, souffre de tout ce qu’une suite fait à la va-vite puisse souffrir. Pas d’originalité, pas de personnalité, pas de surprise, rien qui ne puisse nous entrainer hors de ce parcours tracé par son aîné. Une nouvelle preuve que le réchauffé ne peut toujours pas être considéré comme une solution viable.