Flippant est le mot que nous retiendrons de . Voguant sur le succès de ses ainés (, , et qui, contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, a inventé le genre de la caméra embarquée et non Blair Witch) et nous entraîne sur les traces d’un jeune couple martyrisé par un esprit plus ou moins farceur. C’est dans cette atmosphère que débute Paranormal Activity.

Dès le début on est dans l’ambiance et ce jusqu’à la fin. Le crescendo de la tension est certes prévisible mais chacun d’entre nous aura l’occasion de sursauter à la moindre apparition de l’esprit, c’est ce qui fait le charme de ce genre de production : savoir exactement quand et où la surprise va frapper et être cependant surpris à chaque fois, ou presque.

Autre aspect positif, les producteurs, scénaristes et autres membres de l’équipe du tournage ont compris une chose essentielle : dans le genre, il y a deux types de films, ceux qui décident de tout montrer (on peut penser à Massacre A La Tronçonneuse, …) ou, au contraire, décident de jouer sur le non-vu, sur la psychologie du spectateur qui se met à imaginer son propre film, l’interprète à sa manière. C’est le cas de Paranormal Activity puisque l’on ne voit absolument rien, hormis des lumières qui s’allument, des portes qui claquent, des bruits suspects… Rien de palpable, de concret. On est seul face à l’œil minutieux de la caméra.

Photo du film PARANORMAL ACTIVITY 1

Dès lors que l’on se laisse entraîner dans cette aventure et que l’on y croit un tant soit peu, Paranormal Activity est une réussite totale qui nous fera vivre une situation de stress permanente. La mise en scène est très soignée et les deux protagonistes du film offrent de la crédibilité à cette histoire d’esprit qui prêterait à rire plus qu’autre chose. Ainsi, chacun ou plutôt chaque couple pourra se retrouver à travers eux : de la petite amie qui y croit dur comme fer et qui commence peu à peu à perdre les pédales au petit ami plus terre à terre qui n’y croit pas une seule seconde.

« Flippant est le mot que nous retiendrons de Paranormal Activity. »

Seul petit bémol à mes yeux, la fin est presque bâclée car totalement pompée sur L’Exorciste. Une fin plus mystérieuse, plus travaillée aurait mérité d’être exploitée pour un étourdissement qui aurait été total pour le coup. Dommage sachant l’importance des fins dans les films d’épouvante.

Néanmoins, Paranormal Activity nous offre un spectacle tenant toutes ses promesses (le frisson, l’angoisse, la tension, les sursauts sont au rendez-vous), un spectacle qui arrive, une fois la lumière éteinte, à scotcher le spectateur pour ne le relâcher qu’à la toute dernière seconde.

C’est tout ce que l’on demande à ce genre de film !

CASTING
Titre original : Paranormal Activity
Réalisation :
Scénario : Oren Peli
Acteurs principaux : , , Amber Armstrong
Pays d’origine : Etats-Unis
Sortie : 2 décembre 2009
Durée : 1h26mn
Distributeur : Wild Bunch Distribution
Synopsis : Un jeune couple suspecte leur maison d’être hantée par un esprit démoniaque. Ils décident alors de mettre en place une surveillance vidéo durant leur sommeil afin d’enregistrer les évènements nocturnes dont ils sont les victimes. Les images récupérées de septembre à octobre 2006 ont été montées en un film de 86 minutes, « Paranormal Activity ».
BANDE-ANNONCE