Flippant est le mot que nous retiendrons de Paranormal Activity. Voguant sur le succès de ses ainés ([Rec], Le Projet Blair Witch, Cloverfield et Cannibal Holocaust qui, contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, a inventé le genre de la caméra embarquée et non Blair Witch) et nous entraîne sur les traces d’un jeune couple martyrisé par un esprit plus ou moins farceur. C’est dans cette atmosphère que débute Paranormal Activity.

Dès le début on est dans l’ambiance et ce jusqu’à la fin. Le crescendo de la tension est certes prévisible mais chacun d’entre nous aura l’occasion de sursauter à la moindre apparition de l’esprit, c’est ce qui fait le charme de ce genre de production : savoir exactement quand et où la surprise va frapper et être cependant surpris à chaque fois, ou presque.

Autre aspect positif, les producteurs, scénaristes et autres membres de l’équipe du tournage ont compris une chose essentielle : dans le genre, il y a deux types de films, ceux qui décident de tout montrer (on peut penser à Massacre A La Tronçonneuse, Vendredi 13…) ou, au contraire, décident de jouer sur le non-vu, sur la psychologie du spectateur qui se met à imaginer son propre film, l’interprète à sa manière. C’est le cas de Paranormal Activity puisque l’on ne voit absolument rien, hormis des lumières qui s’allument, des portes qui claquent, des bruits suspects… Rien de palpable, de concret. On est seul face à l’œil minutieux de la caméra.

Photo du film PARANORMAL ACTIVITY 1

Dès lors que l’on se laisse entraîner dans cette aventure et que l’on y croit un tant soit peu, Paranormal Activity est une réussite totale qui nous fera vivre une situation de stress permanente. La mise en scène est très soignée et les deux protagonistes du film offrent de la crédibilité à cette histoire d’esprit qui prêterait à rire plus qu’autre chose. Ainsi, chacun ou plutôt chaque couple pourra se retrouver à travers eux : de la petite amie qui y croit dur comme fer et qui commence peu à peu à perdre les pédales au petit ami plus terre à terre qui n’y croit pas une seule seconde.

“Flippant est le mot que nous retiendrons de Paranormal Activity.”

Seul petit bémol à mes yeux, la fin est presque bâclée car totalement pompée sur L’Exorciste. Une fin plus mystérieuse, plus travaillée aurait mérité d’être exploitée pour un étourdissement qui aurait été total pour le coup. Dommage sachant l’importance des fins dans les films d’épouvante.

Néanmoins, Paranormal Activity nous offre un spectacle tenant toutes ses promesses (le frisson, l’angoisse, la tension, les sursauts sont au rendez-vous), un spectacle qui arrive, une fois la lumière éteinte, à scotcher le spectateur pour ne le relâcher qu’à la toute dernière seconde.

C’est tout ce que l’on demande à ce genre de film !

CASTING
Titre original : Paranormal Activity
Réalisation : Oren Peli
Scénario : Oren Peli
Acteurs principaux : Katie Featherston, Micah Sloat, Amber Armstrong
Pays d’origine : Etats-Unis
Sortie : 2 décembre 2009
Durée : 1h26mn
Distributeur : Wild Bunch Distribution
Synopsis : Un jeune couple suspecte leur maison d’être hantée par un esprit démoniaque. Ils décident alors de mettre en place une surveillance vidéo durant leur sommeil afin d’enregistrer les évènements nocturnes dont ils sont les victimes. Les images récupérées de septembre à octobre 2006 ont été montées en un film de 86 minutes, “Paranormal Activity”.
BANDE-ANNONCE

102
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
100 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
64 Comment authors
Anonymous77686868958OctavelaurentKazayChoupaChuups Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Alex
Invité

Pour ma part, j’ai trouvé ce film particulièrement ennuyeux, chiant, qui ne fait pas peur. Et la fin est d’un pathétique affolant…

Cécile
Invité

Je suis amusée de voir combien les réactions sont partagées sur ce film, mais il faut le remettre dans son contexte. Il a été tourné en une semaine par un groupe d’amis, sur une caméra bidon, et n’a coûté que 15000$. Je trouve ça super qu’un film indépendant aille si loin.
Pour ma part, il m’a tenue en haleine pendant toute sa durée. Quant à la fin, elle m’a fait sursauter… puis rire, nerveusement.
Certainement pas un chef-d’oeuvre du septième art, mais une grande réussite tout de même.

Niko06
Invité

J’ai trouvé ce film extrêmement mauvais, mal foutu, mal joué, on n’y croit pas une seule seconde et surtout, et c’est bien là le pire, il ne m’a jamais fait peur et m’a ennuyé profondément… dans le genre pétard mouillé j’y vois un champion là ^^

Andréa
Invité
Andréa

Désoler a Nico et Alex, mais nous ne savez pas du tout apprécier les choses à leur juste valeur, ce film est l’un des rare avec Cloverfield et [Rec°] qui sont aussi intéressants, filmer par une petite caméra, nous arrivons mieux à nous mettre dans l’ambiance du film contrairement a ceux qui ont des professionnels, une équipe de tournage et un faramineux cout de production, celui-ci à l’avantage d’être à la fois tourner à la 1ere personne et en même temps de voir l’action au travers du temps comme dans la réalité, j’ai beaucoup apprécié de film, il a une grande part de vérité, il est à voir entre amis, pendant la nuit,

Tout simplement magnifique.

Alex
Invité

@Andréa: Quoi?! je ne sais pas apprécier les choses à leur juste valeur? Cloverfield et Rec sont très loin d’avoir été filmé avec une petite caméra, et l’avantage qu’ils ont surtout par rapport à ce machin, c’est que ce sont des pro qui ont fait ça, ils savent gérer la mise en scène, car oui mise en scène il y à, et sans mise en scène, comment peut-on rentrer dans l’histoire (aussi bonne ou aussi mauvaise soit-elle), c’est impossible, même Uwe Boll nous à prouvé qu’il pouvait faire même mieux…

Pour ta remarque sur la vue à la 1ère personne, c’est pas nouveau, Blair Witch, REC et Cloverfield, d’ailleurs ce dernier jouait aussi avec la mesure du temps puisque l’ont pouvait voir le timecode et l’heure en bas de l’image.

Ce film n’a aucune part de vérité, c’est simplement une arnaque, regarde les films d’écoles de Shyamalan et tu verras ce que c’est que d’avoir un réel talent, foutre les boules avec 3 fois rien, Paranormal Activity est chiant, assommant, lourd, mais surtout il est d’un pathétique ahurissant…

Un gentil fan de film fantastique, gore, et quelque fois Z…