Des étudiants en médecine se lancent un dangereux défi : lequel d’entre eux pourra imaginer le crime parfait, celui que même les plus grands pathologistes ne pourraient pas élucider ?

Note de l’Auteur

[rating:6/10]


Date de sortie : 19 octobre 2010 en DVD et Blu-Ray
Réalisé par Marc Schoelermann
Film américain
Avec Milo Ventimiglia, Michael Weston, Lauren Lee Smith
Durée : 1h 35min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Prenant à contre-pied le mythe du médecin fou voulant rendre la vie aux morts, Pathology nous entraîne sur les pas de brillants médecins légistes participant à un jeu aussi sordide que machiavélique : commettre le meurtre parfait, celui que même ces compagnons d’aventure ne pourront démasquer. La course contre la perfection a commencé.

Si les premières minutes de ce film peuvent laisser craindre le pire pour la suite des évènements avec une mise en scène presque calamiteuse et des détails décourageants comme ces morts qui clignent des yeux et dont le ventre continue de bouger, Pathology a le mérite de redresser la barre rapidement en nous embarquant dans un trip sous acide où les couleurs foisonnent et les plans s’entremêlent avec une vitesse à en donner le tournis. Alors certes cela a déjà été fait et beaucoup mieux ailleurs, certes le scénario pend des chemins qui ne surprendront pas les amateurs du genre mais il faudra cependant reconnaître le caractère divertissant de Pathology.

Les séquences que l’on souhaitaient apercevoir arrivent, le côté dérangeant que la jaquette laissait suggérer est bien présent et les acteurs méritent leurs salaires avec un très net avantage pour Michael Weston qui nous offre un rôle de détraqué aussi succulent que bien amené. Pas de surprise donc mais pas de déception non plus.

Au final, directement sorti en DVD sans passer par la case cinéma, Pathology est une réalisation qui manque certes de moyens, tant financier que créatif, mais qui s’avèrera être un divertissement tout à fait honnête qui se laissera regarder le temps d’une soirée. Comme quoi il est bon parfois de faire fi des points négatifs pour apprécier le spectacle se déroulant devant nos yeux.

Print Friendly, PDF & Email

1
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
bugcrusher Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
bugcrusher
Invité
bugcrusher

Je l’ai regardé plusieurs fois, et décidément, pas moyen d’accrocher.

Et puis j’ai lu la critique ici et du coup j’ai décidé de prendre le temps de le regarder une fois de plus.

Ce ne fut pas l’Illumination, mais il est vrai que je l’ai regardé pour ce qu’il était, sans chercher à aller plus loin. Du coup, je l’ai trouvé plutôt pas mal. Comme quoi, la critique, ça sert à plein de trucs… ;o)

[critique] Pathology

1