Présenté en compétition à Sundance l’année dernière, c’est avec plaisir qu’on retrouve PEOPLE PLACES THINGS en VOD ! A partir d’un scénario plutôt conventionnel, à savoir la séparation d’un couple avec enfants, le réalisateur-scénariste  dresse surtout le portrait d’un homme. Empathique, très compréhensif, Will est un chic type, qui subit sa vie plus qu’il ne la choisit et pratiquant beaucoup la stratégie d’évitement. Père aimant de ses deux petites filles jumelles de 6 ans, il laisse sa femme le quitter. Telle une balle de flipper, Will est assez souvent à côté de ses pompes, se laisse porter par les événements, sans exprimer ses émotions, tristesse ou colère. Il n’a jamais vraiment appris, ne possède pas les codes de la communication entre êtres humains car le mode d’expression favori de Will, c’est le dessin, son refuge. Dans la vie comme dans les cases de sa bande dessinée, le graphiste est coincé. C’est d’ailleurs le meilleur ingrédient de la mise en scène originale du réalisateur, puisque les images de PEOPLE PLACES THINGS sont systématiquement renforcées par les dessins très réalistes du graphiste américain Gray Williams. Elles sont même assez souvent en décalage avec ce qu’il nous donne à voir à l’écran, avec un effet comique plutôt malinAinsi Will réalise-t-il des autoportraits, des moments de sa vie et dessine ses aventures réelles ou fantasmées, ses frustrations, ses obsessions et sa solitude. Son interprète, , surtout connu pour son rôle comique dans la série Flight of the Conchords, joue parfaitement de nonchalance, avec un phrasé et un humour décalés.

Photo du film PEOPLE TAKES PLACE

© Homes Entertainment

De façon touchante, au gré de balades dans la ville de New York, bercées par une musique douce et joyeuse, le réalisateur amène aussi le spectateur à réfléchir. L’air de rien, il lui tend la perche pour entamer une réflexion sur la durabilité du bonheur, sur le couple et son évolution dans le temps, sur la place de la femme dans le couple, sur la bienveillance entre conjoints. Nous donnant à voir un divorce certes idyllique entre Will et sa femme Charlie (Stephanie Allynne) sans cri et sans heurt, non conflictuel, il nous incite à penser une autre façon de gérer la relation, entre personnes respectueuses, qui continuent à se soucier l’une de l’autre. Il évoque la vie après le divorce, l’acceptation de la fin d’une relation et du bon moment pour tourner la page d’une histoire passée, afin de pouvoir en vivre une autre. Will ouvre ainsi son regard et chemine doucement dans d’autres lieux vers d’autres personnes, en ayant des « dates » – qui ne sont pas des rendez-vous amoureux comme en France mais un entre-deux.

« PEOPLE PLACES THINGS est un véritable feel good movie, qui nous enveloppe dans un cocon de gentillesse et d’humour décalé réjouissant! »

Le titre français PEOPLE PLACES THINGS passe hélas outre les obsessions (« Things« ) que Will était censé transformer et se réduit à la place que Will va finir par prendre, en choisissant son destin. Sa rencontre avec Diane (), professeur de littérature et mère de son étudiante, Kat, lui redonnera envie de bâtir une nouvelle relation et d’exprimer enfin ses émotions et apprendre à dire non. Le réalisateur profite de son film pour faire passer certains messages : il se moque gentiment de ces parents américains qui, sous prétexte d’ouverture d’esprit et de culture à outrance, collent à leurs enfants trop de cours à prendre (français, violoncelle, etc). Il offre aussi au spectateur la possibilité de se vivre comme un étudiant suivant le cours de Will. Non seulement il apprend au spectateur de quelle manière réaliser un roman graphique, ainsi que certains effets de la relation du dessin et du mot et des décalages qui s’en suivent, mais il réhabilite le rôle et l’importance des comics américains dans la littérature américaine.

Frais, drôle et charmant, PEOPLE PLACES THINGS est un véritable feel good movie, qui nous enveloppe dans un cocon de gentillesse, de bienveillance et d’humour réjouissant !

Sylvie-Noëlle

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ?

INFORMATIONS

Affiche du film PEOPLE TAKES PLACE


Titre original :
Réalisation : Jim Strouse
Scénario : Jim Strouse
Acteurs principaux : Jemaine Clement, Regina Hall,
Pays d’origine : Etats-Unis
Sortie VOD: 15 février 2016
Durée : 1h25min
Distributeur :
Synopsis : Will Henry est un romancier graphiste fraîchement célibataire qui jongle entre ses deux jumelles et sa classe d’étudiants tout en explorant les complexités d’un nouvel amour et lâchant prise avec la femme qui l’a quitté.

BANDE-ANNONCE