Dans un futur proche, la boxe a évolué pour devenir un sport high-tech. Charlie Kenton, un ancien boxeur, a perdu toute chance de remporter le championnat depuis que les humains ont été remplacés sur le ring par des robots d’acier de 900 kilos et de 2,40 m de haut. A présent, il n’est plus qu’un manager minable qui utilise des robots bas de gamme fabriqués à partir de pièces de récupération. Il gagne juste assez pour survivre d’un combat à l’autre. Lorsque Charlie touche le fond, il accepte à contrecœur de faire équipe avec son fils Max, qu’il a perdu de vue depuis des années, pour construire et entraîner un champion. Dans l’arène où tous les coups sont permis, les enjeux sont plus élevés qu’ils ne l’ont jamais été. Contre toute attente, Charlie et Max ont une chance, une seule, de faire leur grand retour…

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 19 octobre 2011
Réalisé par
Film américain, indien
Avec , ,
Durée : 2h07min
Titre original :
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Au vu de la bande-annonce, on aurait pu croire à un étrange mélange de et de , avec Wolverine en héros. On n’est pas loin du compte en fait. Car Real Steel se révèle très proche de ce pressentiment : la mécanique est simple et prévisible avec un mélange de rédemption et de “quête initiatique” du personnage principal interprété par Hugh “Wolverine” Jackman, sur un fond de science-fiction léger avec ces robots de combat. Par ailleurs, on pourra tout de même admettre que la seconde intrigue mettant plus l’accent sur la reconstruction d’une relation père-fils, si elle n’est pas exempt de “guimauve”, donne un peu de profondeur à ce film.

Une bonne surprise d’ailleurs ce jeune acteur : il rentre très bien dans ce rôle de gamin assez vif et laisse bien passer ses émotions à l’écran. En revanche, Evangeline Lilly fait tapisserie dans ce film la plupart du temps et on se demande un peu l’intérêt de son rôle dans le scénario, à part rajouter un touche de féminité, d’intrigue sentimentale et surtout beaucoup de bons sentiments. On a parfois l’impression que ce film Dreamworks est une production , ce qui n’est sans doute pas le propos de la nouvelle d’origine de (que j’avoue ne pas avoir lu).

Passé ce lourd bagage de guimauve et de clichés, il est certain que le métrage est techniquement bon, avec notamment des scènes de combats de robots à la fois violentes et esthétiques, tant par le ballet des coups que par le rendu métallique et mécanique de ces personnages-outils. Car si certains trouveront cela dommage, le film ne tombe pas dans un cliché éculé avec ces robots et ne les “humanise” qu’avec parcimonie (à en faire d’ailleurs un argument propre à l’un d’eux seulement). De même, le rythme du film est assez bon malgré sa durée (2h07) en regard de son pitch assez simpliste.[pullquote]Dans son genre, il est légèrement au-dessus de la moyenne, mais rien d’indispensable ou de novateur à l’horizon.[/pullquote]

Difficile de donner un avis réellement tranché sur Real Steel en fait. Il a les défauts de son genre (le blockbuster pop-corn) mais en a aussi pas mal de ses qualités. Certaines incohérences et la lourdeur des bons sentiments ou de la stupidité de certains personnages (trop décalée par rapport au reste du film), assombrissent un peu le tableau. Dans son genre, il est légèrement au-dessus de la moyenne, mais rien d’indispensable ou de novateur à l’horizon.

2
Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Georges Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Le plus récent Le plus ancien Le plus populaire
Me notifier des
Georges
Invité
Georges

bonjour
moi j’ai bien aimé ce film, mais il y a un truc que je n’ai pas compris à la fin.
Il est question d’un secret, c’est Max qui aborde le sujet et Charlie lui dit qu’il ne le révélera pas !

Si quelqu’un à compris de quel secret ils parlent je veux bien une explication !
Merci d’avance

Georges