Attention, pépite de cinéma indépendant américain droit devant! Avec son deuxième projet en tant que réalisateur, l’acteur et scénariste (SCRUBS, LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ) prouve, 10 ans après GARDEN STATE, qu’il est aussi doué devant que derrière la caméra. En narrant le quotidien dissolu d’un « apprenti-acteur [qui] préfère éduquer seul ses enfants plutôt que de les envoyer à l’école publique », le réalisateur, qui est également le personnage principal de son film, nous embarque faire une virée à travers Los Angeles, ses grandes villas, ses immenses collines et ses rêves brisés. Drame comique plutôt que comédie dramatique, LE RÔLE DE MA VIE nous fait réaliser, au bout des 120 minutes qu’il compte, qu’il n’y a pas d’âge pour accomplir ses rêves, qu’il n’y a pas un moment où l’on doit s’arrêter de rêver. Et qu’être père ne nous empêche pas de continuer à grandir, à mûrir.

Dans ce rôle de papa paumé qui se retrousse enfin les manches, Zach Braff excelle. A tel point qu’il parait évident que le personnage d’Aidan Bloom n’est qu’une version différente de son propre lui, de sa propre personnalité. Même humour ravageur, même rapport cynico-pragmatique à la religion. Oui, Aidan Bloom est un bout de Zach Braff, un bout que l’on adore et qui nous le rend bien. Sans jamais se prendre pour un héros et sans jamais sembler l’être, LE RÔLE DE MA VIE est un parcours initiatique pour Aidan Bloom. Sa carrière ne semble pas vouée à décoller un jour. Son père va mourir. Ses enfants ne peuvent plus aller dans l’école privée qu’ils fréquentaient jusqu’ici. La vie de sa femme n’est pas aussi rose qu’il le pensait. Son frère préfère s’acharner sur Miley Cyrus via Twitter que de parler à leur père. Et enfin, sa mère n’est plus là pour calmer les tensions et réunir toute sa famille. Bref, la vie d’Aidan Bloom est un sacré bordel dont l’issue pourrait bien être désastreuse. Et c’est finalement ça qu’on aime. Comme avec LITTLE MISS SUNSHINE, les personnages du RÔLE DE MA VIE ont tous des choses à régler avec eux-mêmes ou avec les autres. Et par dessus tout, ils ont encore tant à apprendre et à vivre que c’est un régale que de les accompagner pendant ces quelques jours.

SaltyPopcorn.com

SaltyPopcorn.com

En déjouant les codes du drame, de la comédie et en y insufflant des références nettes de science-fiction, le scénario d’Adam J. et Zach Braff s’avère plutôt brillant. Plein d’humour, d’autodérision et d’un cynisme parfois sidérant, LE RÔLE DE MA VIE est à voir comme le fruit de la collaboration de deux esprits bien remplis, différents et si proches de par leur lien familial. Résultat: on ne compte plus les fous rires, les répliques qui ont fait mouche et on ose à peine évoquer cette séquence finale pleine de bons sentiments et qui nous fait nous sentir beaucoup mieux. Le tout étant bien évidemment accompagné d’une bande originale mêlant pop et folk et de plans moyens et d’ensemble de toute beauté. Car oui, loin des bouchons de Los Angeles, se cachent des paysages absolument magnifiques et poussant à la réflexion, dont les aficionados d’Instagram seraient fans.

”Attention, pépite de cinéma indépendant américain droit devant!”

Pour incarner toute sa petite famille, Zach Braff a fait appel à de très bons acteurs. A commencer par (THE KILLER INSIDE ME). Oui, je sais. Même moi j’ai tiqué. , une bonne actrice? Eh bien dans LE RÔLE DE MA VIE, oui! (THE DARK KNIGHT RISES, CONJURING) et (LOOPER) interprètent les enfants Bloom et, soyons honnêtes, sont une véritable valeur ajoutée au film. Leurs répliques, leurs actions, leurs bouilles, tout est fait pour nous les rendre sympathiques, attachants et ça fonctionne. Et pas qu’un peu. Dans le reste du casting, on retrouve (ESPRITS CRIMINELS) en grand-père et père dur et aimant à la fois, Josh Gad (LES STAGIAIRES) en oncle seul, triste, mal aimé. Un personnage auquel on s’attache également rapidement et qui nous semble si « humain » à travers ses réactions. Pour le reste, on retiendra la participation de (SCRUBS), (TWILIGHT) et bien évidemment celle de l’incroyable (THE NORMAL HEART), dont le talent comique n’est plus à démontrer.

Entertainment.ie

Entertainment.ie

Véritable rayon de soleil au cours d’un été trop nuageux à notre goût, LE RÔLE DE MA VIE s’apprécie comme tout bon feel-good movie. On apprécie les personnages, on rigole face aux dialogues, on s’émerveille devant certains plans et on aime la vraie-fausse morale du film. Avoir de l’argent et une carrière, c’est bien. Mais profiter de sa famille et tenter de réaliser ses rêves, c’est mieux. Qui plus est, comme d’autres films dans la même veine, LE RÔLE DE MA VIE nous rappelle que la vie est trop courte pour mettre tous nos problèmes au niveau. Ne l’oubliez pas!

CASTING
Titre original : Wish I Was Here
Réalisation : Zach Braff
Scénario : , Zach Braff
Acteurs principaux : Zach Braff, Jim Parsons, Kate Hudson, Pierce Gagnon, Joey King, Mandy Patinkin, Ashley Greene, Donald Faison
Pays d’origine : Etats-Unis
Sortie : 13 AOUT 2014
Durée : 2h00mn
Distributeur :
Synopsis : À Hollywood, un apprenti-acteur préfère éduquer seul ses enfants plutôt que de les envoyer à l’école publique…
BANDE-ANNONCE