Affiche du film RONAL LE BARBARE

est un film d’animation qui suit un jeune guerrier doté d’une faible estime de soi, le total opposé de tous les autres guerriers de son village. Cependant le sort veut que c’est sur ses frêles épaules que tombe la survie de son peuple, quand le maléfique lord Volcazar effectue un raid sur le village et kidnappe tous les barbares… excepté Ronal, qui est alors obligé de se lancer dans une quête pour libérer son clan. Accompagné de compagnons rencontrés sur la route – l’obséquieux barde Alibert, la walkyrie bombasse Zandra et le ranger nain métrosexuel Elric -, Ronal va devoir surmonter mille épreuves périlleuses pour réaliser sa mission.

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Date de sortie : 2 novembre 2012 en DVD
Réalisé par Thorbjørn Christoffersen, Kresten Vestbjerg Andersen,
Film danois
Avec , ,
Durée : 1h 26min
Titre original :
Bande-Annonce :

Amis du mauvais goût et de l’humour douteux, Ronal Le Barbare est fait pour vous ! Improbable mélange entre , Le Seigneur Des Anneaux, les mythes scandinaves et un club échangiste adepte du sadomasochisme, ce film d’animation est un ovni dans les règles de l’art donnant le ton dès les premières secondes.

Langage vulgaire foisonnant à chaque dialogue, personnages habillés très légèrement pour dévoiler leurs attributs (à comprendre gros nichons et couilles pendantes), ambiance heavy-métal à outrance même si la bande originale ne transpire pas cette musique du démon, démembrements et effusion de sang, on comprend aisément que Ronal Le Barbare n’est pas un animé réservé à un jeune public, bien au contraire. Il s’agit en réalité d’un show clairement destiné à une bande d’adultes dévergondés amateurs de boissons fortes dans des pubs aux murs décrépis. Un film réalisé par une bande de potes venus du froid pour des types au sang chaud. Un vrai régal pour peu que l’on se prête au jeu.

Photo (1) du film RONAL LE BARBARE

Décomplexé, sans tabous ni limites, Ronal Le Barbare est un film d’animation tellement à l’opposé de la pensée commune qu’il mérite le respect de tous ceux ne voulant rentrer dans le moule.

Seulement voilà, là où Ronal Le Barbare aurait pu n’être qu’un simple défouloir basique et facile, il se transforme rapidement en un vibrant hommage à l’heroic fantasy et ses légendes. De Conan aux Seigneurs Des Anneaux en passant par la légende des et de la plus sale et vulgaire que jamais, aucun clin d’œil ne manque à l’appel.

Décomplexé, sans tabous ni limites, Ronal Le Barbare est un film d’animation qui aura certes bien du mal à trouver une légitimité face à une concurrence lissée pour le grand public mais tellement à l’opposé de la pensée commune qu’il mérite le respect de tous ceux ne voulant rentrer dans le moule. Clairement le show le plus rock’n’roll depuis le de qui trouve son pendant animé en la personne de Alibert.

Photo (2) du film RONAL LE BARBARE