Après avoir vaincu un méchant dragon, sauvé une belle princesse et le royaume de ses parents, que peut encore faire un ogre malodorant et mal léché ? Domestiqué, assagi, Shrek a perdu jusqu’à l’envie de rugir et regrette le bon vieux temps où il semait la terreur dans le royaume. Aujourd’hui, tel une idole déchue, il se contente de signer des autographes à tour de bras. Trop triste…
C’est alors que l’habile et sournois Tracassin lui propose un contrat. Shrek se retrouve soudain transporté dans un monde parallèle totalement déjanté où les ogres sont pourchassés, où Tracassin est roi, où Fiona et son bien-aimé ne se jamais rencontrés…
Shrek va-t-il réussir à déjouer le sortilège, à repasser de l’autre côté du miroir, à sauver ses amis, à retrouver son monde et reconquérir l’amour de sa vie ?

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 30 juin 2010
Réalisé par
Film américain
Durée : 1h33min
Titre original : Shrek Forever After
Bande-Annonce :

Shrek 4 – Il Etait Une Fin… la suite de trop ? Oui et non. Shrek 4 – Il Etait Une Fin n’est pas aussi hilarant que l’aîné de la saga. Cette fin semble n’être qu’une pâle copie du premier film puisque dans cet épisode, Shrek, dans une certaine mesure, recommence depuis le début : il est un ogre que tout le monde craint et Fiona, l’âne et le Chat Potté ne le connaissent pas.
Malheureusement, la magie Shrek n’opère plus. Dès lors, il ne s’agit plus que d’une version pour les fans espérant retrouver encore une fois le regard séducteur du Chat Potté, le caractère de ‘Tit Biscuit ou encore le duo Shrek / L’âne.
Finalement, cette fin évoque les trois films précédents sans véritablement proposer de conclusion.

Serait-ce la tentation de la 3D qui a encouragé DreamWorks Animation à réaliser un ultime film d’animation pour Shrek ? Malheureusement la 3D n’apporte rien de particulier à cet épisode quelque peu décevant. Nous sommes loin de l’humour qui caractérise les premiers volets de la série durant lesquels les contes étaient mis à rude épreuve.
Nous ne remarquons plus aucun effort pour tenter de se démarquer des autres films d’animations : Shrek 4 – Il Etait Une Fin se repose sur une réputation établie depuis quelques années. Mais il s’agit bel et bien d’une fin qui se raconte ici : celle de ce héros qui est définitivement à la retraite.

Shrek 4 – Il Etait Une Fin n’est pas pour autant un échec : l’humour y est tout de même présent bien qu’il soit majoritairement destiné à ceux qui se sont déjà attachés précédemment aux personnages.
Cependant, pour notre plus grand plaisir, Fiona y est très différente: elle endosse un rôle fait sur mesure. Plus forte, plus complice, plus guerrière, Fiona n’a jamais été aussi ogresse et belle : elle est, ici, à redécouvrir.

Malgré quelques possibles déceptions, il serait donc dommage que les fans de la saga ratent Shrek 4 – Il Etait Une Fin. N’oublions pas que le film leur est avant tout destiné. Mike Mitchell, le réalisateur, précise à ce sujet : «Ce n’est pas sans émotion et sans une pointe de mélancolie que nous avons ici décidé d’arrêter l’histoire de Shrek, mais nous savions que tous ses fans seraient au rendez-vous pour un film encore plus accompli que les précédents.»
Le film reste amusant et attachant et a son lot de répliques qui peuvent rapidement devenir culte dans nos quotidiens.