Affiche du film Super

Un homme décide de devenir un super-héros après avoir vu sa femme succomber aux charmes d’un dealer. Mais il n’a pas de super-pouvoirs…

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 30 novembre 2011 (DVD)
Réalisé par
Film américain
Avec , , ,
Durée : 1h36min
Titre original :

Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

ayant ouvert la voie à un nouveau genre de super-héros, il n’est pas étonnant de voir arriver sur le petit ou le grand écran des films qui y ressemblent fortement. Le premier à avoir tenté le pari était , drame intéressant sur un attardé mental joué par un une nouvelle fois divin et voici qu’un autre film au même sujet pointe son museau dans nos rayons DVD et Blu-ray : Super.[pullquote]Le principal atout de Super réside dans son casting qui apporte un second degré succulent à l’ensemble.[/pullquote]

Le pitch est simpliste et n’apporte rien de nouveau : un looser (et oui le 21ème siècle sera le siècle des loosers et rien d’autre !) voit sa femme partir avec un criminel notoire et décide de se lancer dans une vendetta personnelle pour la récupérer. Bien évidemment, étant totalement novice en la matière et ne possédant pas le compte en banque de Bruce Wayne, c’est armé d’une clé à mollette et habillé d’un costume ridicule que notre cher Don Quichotte des temps modernes se fera la main en fracassant le crâne de dealers, pédophiles ou de ceux qui ont le malheur de doubler dans une file d’attente. Rien de bien surprenant donc même si la mise en scène est suffisamment inventive et rythmée pour ne pas décevoir et nous faire basculer dans un profond ennui.

Photo (1) du film Super

Non, le principal atout de Super réside dans son casting qui apporte un second degré succulent à l’ensemble. Rainn Wilson, que l’on a pu découvrir dans la série , est parfait dans le rôle de ce beauf recevant de manière divine la force nécessaire pour accomplir sa quête, Ellen Page confirme une nouvelle fois son penchant pour des rôles hystériques et décalés, des acteurs comme Kevin Bacon et Liv Tyler que l’on n’attendait pas forcément ici s’en sortent sans encombre.

Complètement barge, souvent drôle, décalé et saupoudrés d’éclairs de violence parfois glauque, Super est une très bonne surprise qui se fait un plaisir d’embarquer le spectateur dans un divertissement simple mais d’une efficacité redoutable.

Photo (2) du film Super