« Encore un film sur la fin du monde ! » sera sans doute l’exclamation de tout spectateur après les premières minutes de THESE FINAL HOURS… En effet, depuis quelque temps, les films sur le sujet foisonnent, offrant le meilleur (Melancholia) comme le pire (2012). Ni réussite, ni échec total THESE FINAL HOURS, premier long métrage de l’australien , se situe entre les deux.

Si la problématique du genre apocalyptique est passionnante – Que faire lorsque notre fin est programmée ? – les scénarios sur le sujet commencent à s’épuiser et c’est d’ailleurs l’un des problèmes de THESE FINAL HOURS. L’idée de départ est pourtant intéressante, l’auteur ne s’attachant pas à dépeindre l’apocalypse elle-même mais les quelques heures avant l’impact final; l’intrigue se situe en Australie, alors qu’une grande partie du monde est déjà détruite. A travers le périple d’un homme tentant de ramener une petite fille à son père, le réalisateur dessine ainsi les différents comportements possibles face à l’annonce d’une extinction imminente. Une étude du genre humain qui aurait pu être captivante si le scénario avait été plus novateur. En effet, les rencontres du personnage ne sont d’aucune innovation narrative ou réflexive (les individus font la fête, attendent mélancoliquement ou se suicident) et la fin des séquences est à chaque fois relativement prévisible. Le scénario aurait ainsi mérité plus de singularité et d’imagination.

TheseFinalHours_002.jpg / Angourie Rice as Rose and Nathan Phillips as James, These Final Hours - Photograph by David Dare Parker

Photograph by David Dare Parker

Mais l’absence de créativité n’est pas la carence première de l’œuvre, cette dernière souffrant d’un manque de cohérence manifeste. L’auteur oscille en effet entre film d’action survitaminé et film d’auteur intimiste. Il alterne ainsi des scènes de suspense ou de violence enflammées avec surabondance musicale et plans sensationnalistes (la fête orgiaque, l’action finale ridicule) et des scènes de rencontres minimalistes, sobres et touchantes (la rencontre avec la sœur, la mère puis le père de la jeune fille). De cet assemblage atypique, une mise en scène originale aurait pu naître. Malheureusement les scènes de suspense sont absurdes et le mariage des deux ne donne donc rien de convaincant. Ce mélange des genres raté induit plutôt un film brouillon où la narration est confuse et la psychologie des personnages aléatoire (l’acteur principal Nathan Philips, est, de plus, assez inexpressif). De ce fait, l’identification aux personnages, d’habitude aisée dans les films de fin du monde (que feriez-vous à leur place ?), est ici difficile et l’ennui pointe rapidement dans un long métrage qui ne dure pourtant qu’1h25.

« Une ambiance et des perspectives de mise en scène intéressantes qui ne font pas un bon film, mais qui sont plutôt prometteuses. »

Malgré cela, le réalisateur parvient à créer une très belle ambiance apocalyptique, sombre et oppressante, qui plaira à tous les fans du genre. La radio en fond sonore, la fumée qui nous parvient du loin et les routes à l’abandon suggèrent intelligemment la fin du monde. De même, la photographie du film, d’une intense et poussiéreuse clarté, est impeccable (nous ressentons véritablement le climat d’extrême chaleur qu’a voulu créer l’auteur). D’autre part, la mise en scène de certaines séquences (les plus intimes), subtiles et travaillées, est réussie. Ces dernières, cadrées au plus près des personnages, s’attachent aux sensations et captent une émotion sincère et réaliste. Quant au propos du film, s’il n’est pas novateur, il reste lucide et pertinent (la difficile acceptation de la condition humaine).

Ainsi malgré de nombreux défauts dont un indéniable manque de maîtrise, on trouve dans These final hours une ambiance et des perspectives de mise en scène intéressantes qui n’en font pas un bon film mais sont plutôt prometteuses pour son jeune réalisateur.

Le film ne sortira plus en salles le 22 juillet 2015 mais sera prochainement disponible en e-Cinéma.

INFORMATIONS


Titre original :
Réalisation : Zak Hilditch
Scénario : Zak Hilditch
Acteurs principaux : , ,
Pays d’origine : Australie
Sortie : 22 juillet 2015
Durée : 1h26min
Distributeur : Synergy Cinéma
Synopsis : À douze heures de la fin du monde, avant qu’un terrible événement n’éradique la vie sur Terre, James traverse une ville où le crime règne en maître pour se rendre à une fête phénoménale – la fête ultime.
En chemin, il sauve à contrecœur la vie d’une fillette, prénommée Rose, qui recherche son père à tout prix. Tandis que l’échéance fatale se rapproche, James, désormais investi d’une nouvelle responsabilité, est contraint de remettre en question ses priorités.

BANDE-ANNONCE