L’histoire de deux flics de la NYPD à la recherche d’une carte de baseball volée, rare mais en parfait état, et qui se retrouvent vite face à un impitoyable gangster obsédé par les objets souvenirs !

Note de l’Auteur

[rating:4/10]


Date de sortie : 23 juin 2010
Réalisé par
Film américain
Avec , ,
Durée : 1h 45min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Issu d’une industrie aussi vénale que fainéante, Top Cops est un pur produit marketing de l’été n’aspirant qu’à une seule et unique chose : remplir les caisses et vite. Et pour ce faire, rien de mieux que des têtes d’affiches bankables provenant de divers horizons (cinéma avec Bruce Willis et et série avec pour ne citer qu’eux) et un patchwork de tout ce qui a marché dans le passé susceptible de faire mouche une nouvelle fois. Le résultat est sans appel, Top Cops n’invente rien. L’histoire est mâchée à notre place (voir digérée par moment), le duo d’acteurs est du copié du copié du copié reprenant tour à tour , et où le blanc joue le mec cool qui contrôle tout et le black le rigolo de service. A cela s’ajoute de l’humour de mauvais goût, des twists que seules les personnes ne bénéficiant pas d’un de leur sens ne verront pas arriver et une petite dose d’actions pour que tout le monde puisse y trouver son compte. Rien de bien intéressant à l’horizon…

Maintenant, la question que l’on peut se poser, la question qui nous brûle les lèvres : peut-on réellement en vouloir à cette industrie dégradante pour le 7ème Art ? La réponse est non puisque sans spectateurs, cette dernière ne serait plus là. C’est grosso modo un échange de bons procédés durant lequel le spectateur lambda fera don d’une certaine somme en échange d’une heure et demi de divertissement. Car qu’on l’admette ou non, Top Cops n’est rien d’autre qu’un divertissement simpliste et réchauffé. Il ne veut en aucun cas sa petite statuette dorée (son Razzie à la limite) et ne veut pas dépasser la phrase philosophique « aussitôt vue, aussitôt oubliée ». Dès lors que l’on accepte ce constat, Top Cops devient pleinement légitime.

Au final, ce film signé Kevin Smith n’est ni bon ni mauvais, ni drôle ni soporifique, il est juste un film de plus dans cet océan de productions sans saveurs qui, tel une coquille vide, ont une belle image à l’extérieur, une image donnant envie de creuser un peu plus, mais nous laissant comme un idiot devant ce néant abyssal une fois la première épaisseur franchie.