Producteur de télévision parisien à succès, Joachim avait tout plaqué – enfants, amis, ennemis, amours et remords – pour repartir à zéro en Amérique à l’aube de ses quarante ans. Il revient avec une tournée de strip-teaseuses «New Burlesque» à qui il a fait fantasmer la France… Paris !
De port en port, l’humour des numéros et les rondeurs des filles enthousiasment les hommes comme les femmes. Et malgré les hôtels impersonnels, leurs musiques d’ascenseurs et le manque d’argent, les showgirls inventent un monde extravagant de fantaisie, de chaleur et de fêtes. Mais leur rêve d’achever la tournée en apothéose à Paris vole en éclats : la trahison d’un vieil «ami» fait perdre à Joachim la salle qui leur était promise. Un bref aller et retour dans la capitale s’impose, qui rouvre violemment les plaies du passé…

Note de l’Auteur

[rating:8/10]


Date de sortie : 30 juin 2010
Réalisé par Mathieu Amalric
Film français
Avec Mathieu Amalric, Miranda Colclasure, Suzanne Ramsey, Linda Maracini
Durée : 1h 51min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Voguant sur la mode de ces cabarets burlesques qui gagnent de plus en plus de terrain dans notre chère contrée et plus particulièrement à Paris, Mathieu Amalric revient avec une nouvelle réalisation haute en couleur et en fantaisie : Tournée, sorte de spectacle mouvant malicieusement filmé par un être pouvant laisser pleinement déborder son univers loufoque et poétique et briller devant comme derrière la caméra. Le moins que l’on puisse dire à la fin de la projection, c’est que le résultat est à la hauteur du personnage.

En véritable chef d’orchestre, Amalric donne du cœur à l’ouvrage et le spectateur ne peut que ressentir cette générosité à travers une bande originale étonnante qui mélange agréablement les genres, des acteurs (surtout actrices en réalité) magnétiques débordants de sympathie. Tout ce beau monde prend du plaisir et du coup l’effet devient réciproque et l’on n’a plus qu’une idée en tête : prendre part à ce spectacle divinement orchestré.

Seulement voilà, ne se résumant pas qu’à un simple spectacle tape à l’œil d’une originalité sans faille (la réinterprétation du Dream On d’Aerosmith est d’une somptuosité à vous en hérisser les poils du corps), Tournée est avant tout un drame humain et délicat nous montrant l’envers du décor du show-business. Une fois le feu des projecteurs éteint et les paillettes au placard, des hommes et des femmes apparaissent dans leur plus simple appareil, ne pouvant plus faire semblant de rien et devant faire face au monde réel. Mathieu Amalric a eu l’intelligence de s’attarder sur des sentiments humains plutôt que sur le spectacle en lui-même qui n’est pas si récurrent qu’on aurait pu le penser dans le film. La mise en scène est d’une propreté à toute épreuve : nette et sans bavure, elle retransmet avec une simplicité presque arrogante les différentes émotions que traversent les protagonistes de cette fable féerique d’une cruauté insouciante presque enfantine.

Après réflexion, ce film n’est peut-être pas la petite révolution à laquelle le spectateur était en droit de s’attendre mais qu’à cela ne tienne, Tournée, grâce à sa mise en scène d’une propreté inattaquable (la film mérite amplement son prix à Cannes), une brochette d’actrices saisissantes et à un récit qui ne se perd jamais en vagabondages intempestifs, propulse Mathieu Amalric au rang des cinéastes les plus prometteurs de sa génération. Dans une époque où tout n’est qu’éphémère et d’un m’as-tu vu bling-bling hypocrite, Tournée est le petit rayon de soleil salvateur et dénonciateur d’une époque froide et sans saveur qui nous promet que le vrai cinéma n’est pas encore mort.

Print Friendly, PDF & Email

1
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Fabien Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Fabien
Invité

J’ai également bien aimé. Après, j’ai été déçu par la fin, qui n’a pas vraiment de sens à mes yeux.
Mimie Lemeaux (je sais plus si ça s’écrit comme ça) est d’une beauté… Une Marylin des temps modernes !

[critique] Tournée

1