Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s’engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais…

Note de l’Auteur

[rating:5/10]

Date de sortie : 9 février 2011
Réalisé par
Film américain
Avec , , , ,
Durée : 2h06min
Titre original : Legacy
Bande-Annonce :

Suite du film de 1982 du même nom qui avait fait un véritable “four”, étonnamment pour une production , Tron – L’Héritage bénéficiait d’une aura de « geekitude » assez plaisante et les premières images étaient séduisantes. Une fois devant le film, je dois avouer que la magie a moins bien fonctionné que ce que je ne pouvais l’espérer. Bien sûr, le monde de La Grille est très bien rendu et la 3D fonctionne bien dans ce contexte mais à part la première scène à moto rythmée comme il faut, on se commence rapidement à avoir mal aux yeux avec ces ambiances sombres et ces illuminations fluo un peu partout. On reconnaîtra également la performance technique du rajeunissement de Jeff Bridges mais qui affadit un peu le jeu de celui-ci dans le rôle de Clu.

Le casting est correct mais fait dans le minimaliste, tant en quantité qu’en qualité de jeu. Jeff Bridges et Bruce Boxleitner reprennent leurs rôles de l’époque 20 ans plus tard et l’inconnu Garrett Hedlund vient prendre un premier rôle de jeune tête brûlée assez fade en fait. Olivia Wilde (Numéro Treize dans Dr House) complète ce tableau avec une performance honorable même si toujours un peu cantonnée à jouer de sa plastique et d’une fausse innocence… Niveau scénario, l’intrigue est assez prévisible de bout en bout et pille allègrement dans de nombreux films SF de ces dernières années comme ou encore les prequels de . Ceci dit, comme ceux-ci pillaient parfois eux-même dans le film Tron d’origine, on peut dire que la boucle est bouclée.

En fait, Tron – L’Héritage n’est pas un mauvais film, mais un film décevant car survendu. La fibre geek est certes très bien titillée mais un trop peu d’innovation mêlé à un scénario relativement basique rend l’ensemble peu savoureux, un peu comme un plat dont on se nourrit plus que l’on s’en régale. Mention spéciale toutefois à la musique des , assez remarquable et bien intégrée au film, à l’exception d’une séquence (celle avec Castor – la plus mauvaise à mon sens).