Des morts suspectes dans les environs de Seattle laissent présager une nouvelle menace pour Bella. Victoria cherche toujours à assouvir sa vengeance contre elle et rassemble une armée. Malgré leur haine ancestrale, les Cullen et les Quileutes vont devoir faire une trêve et s’associer pour avoir une chance de la sauver.
Mais Bella est obligée de choisir entre son amour pour Edward et son amitié pour Jacob tout en sachant que sa décision risque de relancer la guerre entre les deux clans. Alors que l’armée de Victoria approche, Bella est confrontée à la plus importante décision de sa vie.

Note de l’Auteur

[rating:3/10]


Date de sortie : 7 juillet 2010
Réalisé par David Slade
Film américain
Avec Kristen Stewart, Robert Pattinson, Taylor Lautner
Durée : 2h 04min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Il fallait donc attendre le troisième volet pour que la saga Twilight ressemble enfin à un semblant de film. Pas de quoi crier victoire cependant mais dans l’ensemble le film se regarde avec un intérêt un peu plus poussé que sur les précédents volets. Cette bénédiction nous la devons à David Slade, réalisateur de Hard Candy et 30 Jours De Nuit, qui arrive à retranscrire une atmosphère noire et violente intéressante dans la mise en place de l’armée censée détruire la famille des Cullen. Ceux qui avaient aimé le début de 30 Jours De Nuit remarqueront certainement les nombreux points communs entre les deux. David Slade ne s’est pas foulé à ce niveau mais il nous offre un spectacle qui ne dure certes pas plus de 30 minutes si l’on colle les morceaux bout à bout mais qui réussit à nous arracher de cette léthargie dans laquelle Twilight nous plonge depuis trois volets déjà.

Car même si Hésitation rehausse quelque peu le niveau d’un ensemble pathétique et risible au possible, ce volet n’échappe pas aux erreurs du passé. Les acteurs sont toujours aussi mauvais, l’histoire toujours aussi plate et idiote. Le triangle amoureux composé de BellaEdward et Jacob, en se résumant à des dialogues à la limite de l’autisme et des situations d’une débilité abyssale, devient dès les premières minutes synonyme d’ennui. D’accord, le quotidien de cette adolescente qui ne sait pas qui choisir entre un suceur de sang et un loup-garou ne doit pas être très rose et les multiples punitions engendrées par un père looser doivent être d’un ennui mortel mais de là à ce que cet ennui et cette souffrance se répercutent sur le spectateur, il y a des limites. Là où un réalisateur comme Jim Jarmusch nous aurait magnétisé avec un récit semblable, David Slade se plante en beauté.

Malgré une petite amélioration, Twilight souffre encore de beaucoup trop d’erreurs impardonnables pour réellement nous faire apprécier le spectacle (si l’on peut l’appeler comme tel). Pire, c’est quand l’on pense que Bella va enfin se faire sauter la tirelire que la frustration se fait la plus grande. Un film à conseiller uniquement aux hordes d’adolescentes qui n’ont pas encore boudé cette saga au profit d’une autre. Un film qui fera rêver les petites filles mais qui ramènera les adultes dans la dure réalité du spectacle pop-corn fade, sans faveur et indigeste qui nous fait encore plus amèrement regretter le temps où même les teen-movie valaient le coup d’œil. Notre intestin résistera-t-il à une nouvelle secousse ? Suite au prochain épisode.

9
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
9 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
MorpheusVIRanya MohssineWesleyMarieFabien Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
legacy
Invité
legacy

non sérieux,c’est vrai que ce film est nul (ne mérite pas 3 étoiles,mais plutôt 2 au max),et que ce sera aussi le cas pour les prochaines suites,mais je l’ai regarde (force par une amie,et oueh, jusqu’où va l’amitié de nos jours),j’ai trouve cette bouze bien plus regardable que les deux premiers,mais cela n’empêche,que je me suis bien fait chier mais pas au point de dormir,ce qui a été le cas dans les 2 premiers films,les scènes entre les 3 tourtereaux sont d’une débilité abyssale,l’histoire est inexistante,tirée par les cheveux,y’a pas une goutte de sang(mais merde,on est dans un film de vampires,faut pas l’oublier les gars),et la ou l’irreverance n’a pas de prix,c’est que la scène de baise soit disant n’aboutie pas entre les deux personnages soit disant voulant le faire âpres le mariage(je le dis clairement,la bien pensance américaine commence a me les gonfler sévère),heureusement que je me suis lave le cerveau en rentrant regarder Blade II.Twilight est le genre de films calibre et formate pour plaire au jeunes adolescentes en fleur et autres emos girls,et qui n’a d’autre but que de les prendre pour des débiles en leur extirpant de l’argent,moi je tire mon chapeau aux costard cravate qui ont finance cette énorme arnaque.

Dric
Invité

Suite à une promesse idiote, je suis allé voir ce film.
C’était d’une niaiserie consternante.

Le trip “oh non, je ne couche pas avant de m’être marié, c’est mal”, “oh bah je suis amoureuse de “tein de cadavre” mais finalement aussi du playboy parce qu’il insiste depuis deux films. Zut alors, depuis le début tout le monde sait que je préfère la nécrophilie mais pour permettre un semblant de scénario je vais jouer un peu sur l’ambiguïté, d’autant que le playboy lui il serait surement d’accord pour me déflorer.” et “on est des clans totalement opposés par des siècles de haine mutuelle, mais d’un coup on va être potes juste pour aider une greluche humaine qui a débarqué l’année dernière”.

Les idées véhiculées par ce film :

– Les filles ne doivent pas coucher avant le mariage, qui est une institution sacrée nécessaire au bonheur d’un couple.
– Les garçons doivent savoir se montrer entreprenants, quitte à forcer un peu la fille réticente qui ne sait forcément pas ce qui est bon pour elle.
– Il faut toujours se méfier des rousses, ce sont des sorcières justes bonnes à brûler sur un bûcher.

Sans compter les incohérences flagrantes (attention je spoile un max): quand les volturi arrivent après la bataille, Mister Cullen avec sa tête de nazi parfait dit aux loups “blabla il ne faut pas que les volturi vous voient sinon ils nous tueraient tous parce qu’une alliance comme ça c’est carrément n’importe quoi.”. Donc les volturi arrivent, et comme par hasard y en a pas un dans le tas qui sent qu’il y a eu des loups dans le coin, alors qu’ils se servent de cette odeur pour masquer la greluche quand ils vont sur la montagne.
De plus le sous-fifre de la rouquine vient jusque dans la maison de bella mais non, ça leur viendrait pas à l’idée de la tuer à un moment où elle est toute seule juste avec son père.
Sans compter Mister Vampire à Paillettes qui va en californie et qui arrive on se sait comment à ne pas se faire remarquer dans un pays où il fait toujours soleil.
Et le champ de fleurs… misère…

Par contre les effets spéciaux lors des (trop rares) scènes d’action étaient bluffants.

Sysken
Invité

Déjà que j’avais pas trouvé 30 jours de nuit passionnant, il avait au moins le mérite d’être un vrai film de genre respectable. Que le même bonhomme se vende à une licence comme Twilight, ça en dit long sur ses motivations et l’importance qu’il donne à l’expression artistique. en un mot, vendu, et je reste poli.

Après, le film, je j’l’ai pas vu, et je le verrai pas, ce qui ne m’empêchera jamais (bien au contraire) d’en dire le plus grand mal, gratuitement, sans fondement, avec pour seuls arguments ma mauvaise foi. Non pas que je trouve ce genre d’attitude intéressante, mais c’est tellement bon de détruire les icônes des ados et de briser leurs rêves à tous jamais (par à tout jamais, j’entends jusqu’à la fin de leur puberté).

Et finalement, c’est tellement plus proche de l’attitude que devrait avoir un vampire vieux de plusieurs siècles, désabusé, quand il croise une minette qui se pose des questions existentielles aussi con que lourdes.

Fabien
Invité

Avant tout chose, je n’ai pas vu “30 jours de nuits”, mais ça ne saurait tarder (surtout que je devais le voir avant d’aller voir “Eclipse”, histoire de me préparer un peu au style David Slade).

Bon perso, je suis un fan de la saga filmique (les livres sont bien également, mais surtout très longs), mais je tenterai de rester objectif le plus possible.

J’ai été voir “Hésitation” Jeudi dernier (pour ne pas à devoir subir les pisseuses têtes à claques) et en tant que fan, je m’attendais forcément à être emporté. Sa avait marché pour “New Moon” (d’ailleurs, à ce jour, j’ai dû voir le film une vingtaine de fois, si bien que je connais les dialogues par cœur) mais pour celui-là, c’est différent. Certes, ça se regarde et c’est un très bon divertissement, mais en tant que film, il m’a un peu déçu.

Déjà, les plans de Slade sont banals au possible (alors qu’avec “Tentation”, il y avait une certaine poésie qui s’en dégageait), malgré quelques jolies scènes (celles dans le pré, entre autres). Ensuite, le fameux sentiment d’hésitation de Bella a été survolée (elle comme nous savons que c’est Edward qu’elle épousera, donc…). Certains personnages ne servent décidément à rien (les “Toy Boys”, Leah (mais dans le livre, c’était également le cas et dans “Breaking Dawn”, elle prend beaucoup plus d’importance), les amis humains de Bella (ils n’auraient pas été présents, ça aurait été du pareil au même (cependant, on n’aurait jamais pu découvrir la talentueuse Anna Kendrick))). Mais bon, il faut que savoir que j’avais aimé le livre sans plus (mon préféré étant le second tome), donc ça a peut-être influencé mon ressenti quant au film.

Après les défauts, les qualités ! Déjà, je trouve les dialogues beaucoup mieux écrits (c’était pas difficile de faire mieux que le 2, néanmoins) : les vannes que se lancent tour à tour Edward et Jacob sont un vrai délice (la scène de la tente est, d’ailleurs, excellente) et même dans les scènes romantiques (à part la demande en mariage), c’est déjà mieux (bon cela dit, il ne m’en faut pas beaucoup pour être ému). Les acteurs sont bons dans l’ensemble (Kristen Stewart est égale à elle-même, Pattinson fait moins “dandy roméo” dans sa manière d’être (et dieu merci, on évite les plans hideux au ralenti en ce qui concerne son personnage) et Taylor Lautner livre une interprétation juste de Jacob.

Mon bilan : 6/10 !

Marie
Invité
Marie

Bonjour Wesley ,
Je dois vous avouer que lire cette critique d’une banale opinion se résumant à faire la liste des points négatifs de cette adaptation littéraire m’a fait un tantinet rire, je le reconnais. Voyez-vous, je pense en effet que vous aviez déjà une bonne idée globale de ce que vous alliez écrire avant de visionner le film.

Honnêtement, d’ébattons : Pourquoi exiger de ce film une perfection absolu ? Avez-vous déjà vue un film de cette prétention ? Il a ses défauts, certes, mais au lieu de ce focaliser dessus comme vous le faite, dégagez plutôt ses aspects positifs ! C’est de ça que veulent les lecteurs ! S’ils viennent lire des critiques, c’est qu’ils ont l’intention de voir le film, alors pourquoi les démotiver ? Laissez les se faire une propre opinion du film et ne les accablez pas de défauts qu’ils ne verront peut être même pas. Aujourd’hui, l’idée que les gens se font de la critique est synonyme d’abus et d’indifférence. Le tout bâclé avec une plume métrisé à la perfection pour souligner un soupçon de savoir faire et d’arrogance. Le plus désolant est que « grâce » à des critiques comme la votre, leur idée se précise.

Ecoutez, je suis âgée de 15 ans et pour ma part, j’ai bien aimé. Je vois d’ici les gens dire : c’est une gamine, évidement qu’elle a apprécié !

Je suis allée voir Hésitation avec ma sœur dans l’espoir de passer un agréable moment, et je n’ai pas été déçue. J’ai tellement été captivé que j’en ai oublié les défauts et je m’en fiche, tout ce que je sais, c’est qu’il m’a fait rêver comme dans les livres (Pas de la même manière évidement, mais j’ai rêvé quand même) et c’est pour moi l’objectif réel du film. Hésitation est un film qui à su satisfaire mes attentes et j’en suis ravie. Que demander de plus ?

M.