Dans le sud de la France, Marc, marié et père de famille, mène une vie confortable d’agent immobilier. Au hasard d’une vente, il rencontre une femme au charme envoûtant dont le visage lui est familier. Il pense reconnaître Cathy, l’amour de ses 12 ans dans une Algérie violente, à la fin de la guerre d’indépendance. Après une nuit d’amour, la jeune femme disparaît. Au fil des jours un doute s’empare de Marc : qui est vraiment celle qui prétend s’appeler Cathy ? Une enquête commence.

Note de l’Auteur

[rating:5/10]

Date de sortie : 15 décembre 2010
Réalisé par
Film français
Avec , Marie-Josée Croze,
Durée : 1h45min
Titre original :
Bande-Annonce :

Nicole Garcia est née à Oran en 1946. Oran, où se passe en partie Un Balcon Sur La Mer. N’y voyons là aucune coïncidence donc puisque les racines de la réalisatrice y sont bien ancrées. Une Algérie qu’elle connaît sur le bout de ses doigts et que le film dépeint avec violence et émotion, sous les traits de la guerre d’indépendance qui s’est déroulée entre 1954 et 1962.
La rencontre entre une jeune fille, Cathy et Marc, alors âgé de 12 ans seulement. Une amitié qui devient rapidement « plus que ça » aux yeux des deux enfants. Un beau jour, Marc est contraint de partir du pays pour s’installer dans le sud de la France sans adieu ni au revoir à l’encontre de Cathy.
Puis les années passent et le jeune garçon devient père de famille en exerçant son métier d’agent immobilier. Jusqu’au jour où il croise une belle et énigmatique femme souhaitant acheter une somptueuse demeure.

Autant dire une première vérité sur le film, Jean Dujardin est – encore une fois – très bon dans son jeu d’acteur. Il campe à merveille un type qui, du jour au lendemain, voit sa vie bouleversée par une apparition qui devient vite une certitude à ses yeux. Cette femme qu’il a face à lui est bel et bien Cathy.
Une Marie-Josée Croze sortant à peine des films (de ) et (de ). On la sent cependant hésitante sur certains plans et on ressent parfois même une certaine gêne en se disant « Mais que fait-elle ? Qu’attend-t-elle ? »

Des seconds rôles bien en place, comme et Sandrine Kiberlain – pas assez présente, on peut le regretter – font que le film ne tombe pas entièrement dans une certaine lassitude.
Il est clair et réellement sans appel qu’Un Balcon Sur La Mer ne tient principalement que sur une seule personne : Jean Dujardin. L’année 2010 a été riche pour lui (, ). Riche dans tous les sens du terme puisque l’acteur a été l’acteur français le mieux payé en 2009.
Un travail tout en finesse et en émotion, pour un rôle qui lui va encore une fois à la perfection. Jean Dujardin est un espèce d’homme-caméléon dont peu de rôles peut lui échapper. Il sait tout jouer, sur tous les plans.

Cependant, sa présence ne suffit pas à établir Un Balcon Sur La Mer comme un grand film, comme un bon cru Nicole Garcia. Le film souffre d’une certaine longueur et ce ne sont pas les émotions tirées des flash-backs algériens qui réussiront à apaiser cette sensation.
On aurait apprécié davantage de détails concernant cette guerre, cette ville algérienne qu’est Oran, ce parcours et ces années totalement éreintantes qu’a du passer cette femme pris dans ses souvenirs.
Un Balcon Sur La Mer n’en est pas un mauvais film pour autant. Emprunts d’émotion et de quête de vérité, Nicole Garcia a pleinement réussi le choix de son premier rôle.