Michel Leproux vient de trouver par hasard LE disque de jazz qu’il a cherché toute sa vie. Il voudrait avoir une petite heure de tranquillité pour l’écouter…. Mais la moitié de la terre (son fils, sa femme, amant et amantes, des voisins, des ouvriers « polonais », etc.) vont tenter de l’en empêcher !

n’est pas exactement un novice en termes de comédie populaire.
La filmographie du bonhomme comporte tout de même l’ultra cultissimo-drôlissime Les Bronzés Font du Ski (Et son prédécesseur, le sympathique Les Bronzés… Et son successeur l’immonde et « opportuniste » Bronzés 3)
puis d’autres classiques du cinéma français, tels que Viens Chez Moi, J’Habite Chez Une Copine, Tandem, Ridicule… Son film le plus convaincant reste pour moi son plus dépouillé… La Fille Sur Le Pont. On peut aussi compter Dogora comme fulgurance artistique intéressante, même s’il peinait au final, à convaincre.

Point de ce genre d’originalités dans ce Une Heure de Tranquillité. On y observe un programme tout à fait classique, bien que bénéficiant de toute l’expérience du réalisateur. Un programme qui consiste à transposer une pièce de théâtre sur grand écran.

Une heure de tranquillité, un film de Patrice Leconte, scénario de Florian Zeller, avec Christian Clavier (Michel), Carole Bouquet (Nathalie), Valérie Bonneton (Elsa), Rossy de Palma (Maria), Stéphane de Groodt (Pavel), Sébastien Castro (Sébastien)

© Wild Bunch Distribution

Leconte s’en accommode avec brio, principalement grâce à l’énergie dingue donnée au film. Une énergie qui rappelle le meilleur de sa filmo, notamment les bronzés 2 et son rythme hallucinant – l’humour ravageur en moins.
La réalisation se sert de TOUS les artifices possibles et inimaginables pour cela. Musiques volontairement exagérées accompagnant entrées/sorties de scène, mouvements en tous genre, et action ; enchaînements intelligents niveau dialogues ou situations, resserrements de l’espace (huis-clos), direction d’acteurs… Tout est plutôt réussi.

« une adaptation rythmée et plutôt réussie de la pièce de théâtre éponyme malgré un en mode automatique »

Dans le fond, Une Heure de Tranquillité possède un mauvais esprit qui flirte dangereusement avec la limite du moralement acceptable.
(l’auteur original) à imaginé un personnage dont l’égoïsme prononcé décuple sa misanthropie. Chaque situation sert donc à mettre en exergue ses traits de caractères : raciste, pingre… Oui, mais pas plus que la moyenne.
Si on apprécie cette audacieuse prise de risque pour le reflet pertinent qu’elle renvoie du français « riche-moyen » a sein d’une comédie populaire, il faut reconnaître que la subtilité de jeu de Fabrice Luchini (l’interprète original) aurait été bien plus pertinente que l’auto-parodie que nous livre Christian Clavier. Le premier possédant cette aura misanthrope et cultivée nécessaire à faire fonctionner le personnage, lorsque le deuxième nous compose un personnage naviguant entre  la mesquinerie de Jacquart (Les Visiteurs), le racisme toléré de Claude Verneuil (Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu ?), et quelques autres personnages outrés dont il à le secret. Le problème étant évidemment, qu’on n’y sent ni implication, ni originalité de sa part.

Une heure de tranquillité, un film de Patrice Leconte, scénario de Florian Zeller, avec Christian Clavier (Michel), Carole Bouquet (Nathalie), Valérie Bonneton (Elsa), Rossy de Palma (Maria), Stéphane de Groot (Pavel), Sébastien Castro (Sébastien),

© Wild Bunch Distribution

Le reste du cast est par contre, plutôt adapté. Le script vaudevillesque a imaginé plusieurs personnages particulièrement clichés (la maîtresse, le fils bon à rien..) mais suffisamment bien écrits pour rythmer la pièce/film par leurs interactions. On ajoutera que chaque acteur exploite son aura – Bonneton en gueularde, Bouquet en « femme-qui-réfléchit »… Efficace, même si sans surprises.

Une Heure de Tranquillité s’encombre donc, de l’aura bankable de Christian Clavier
Heureusement, Patrice Leconte et florian Zeller ont l’intelligence de tempérer parfois, l’outrance hors-sujet de l’acteur. Cela passe par de petits détails, phrases ou situations surprenantes… Comme l’hypothèse qu’il soit plus inculte qu’il ne le laisse paraître, ou ce final surprenant ou l’émotion submerge le spectateur en occultant ce Leproux-Clavier, par surprise.

Les autres sorties du 31 décembre 2014

INFORMATIONS

31 décembre 2014 Une Heure de tranquilité


Titre original : 
Réalisation : Patrice Leconte
Scénario :  Florian Zeller
Acteurs principaux : Christian Clavier, ,
Pays d’origine : France
Sortie : 31 décembre 2014
Durée : 1h19min
Distributeur : Wild Bunch Distribution
Synopsis : Michel, passionné de jazz, vient de dénicher un album rare qu’il rêve d’écouter tranquillement dans son salon. Mais le monde entier semble s’être ligué contre lui : sa femme choisit justement ce moment pour lui faire une révélation inopportune, son fils débarque à l’improviste, un de ses amis frappe à la porte, tandis que sa mère ne cesse de l’appeler sur son portable… Sans parler du fait qu’il s’agit ce jour-là de la fameuse Fête des Voisins… Manipulateur, menteur, Michel est prêt à tout pour avoir la paix. Est-il encore possible, aujourd’hui, de disposer d’une petite heure de tranquillité ?

BANDE-ANNONCE

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des