True Justice est une série TV américaine créée, produite, co-écrite, co-réalisée et interprétée par . Ce dernier se glissait dans la peau d’Elijah Kane, flic à la tête d’une unité d’élite de la police de Seattle, spécialisée dans l’infiltration et la traque de criminels en tout genre.

S’il y a bien une discipline que Steven Seagal pratique aussi bien que l’aïkido, c’est bien le direct-to-DVD. Et la durée filmique des épisodes de True Justice a permis à certains éditeurs de jouer avec cette réputation et de dévoiler les épisodes indépendamment des autres, vendus comme de nouveaux Seagal movies.

Sorti en DVD en France chez Zylo, en fait partie puisqu’il s’agit en réalité du premier épisode de la deuxième saison de True Justice. L’équipe de Kane a subi une violente attaque où deux de ses membres y ont laissé leur peau. Un troisième, fraîchement papa et apeuré, quitte ensuite l’unité de son propre chef. Mais Kane est tout de même résolu à se venger et parvient à constituer une nouvelle équipe pour y parvenir. Le cours de leur enquête les mène à Vancouver où ils travailleront en étroite collaboration avec la CIA. Le mystérieux responsable, surnommé « The Ghost » deviendra leur ennemi commun.

© Splendid Film GmbH

© Splendid Film GmbH

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, VENGEANCE EST MIENNE ne va pas jouer la surenchère d’action pendant une heure et demie et réduire les scènes dialoguées à leur minimum. Malgré tout, cela ne veut pas dire que le scénario est brillant. Le « film » se contente de brasser les codes du cop show et ne laisse donc pas une belle part à l’originalité. L’écrin reste donc très classique et l’esthétique très téléfilmesque. Si certaines séries séduisent par leurs aspects cinématographiques, cet épisode de True Justice donne la sérieuse impression que le produit a été calibré pour le marché vidéo. Il a la dégaine du téléfilm qui ne brille ni par son écriture, ni par sa réalisation, pourtant on se laisse prendre au jeu, on a quelque peu envie de connaître l’issue de l’histoire bien que celle-ci n’est rien de transcendante. Et puis surtout, il ya THE Steven Seagal.

« VENGEANCE EST MIENNE vaut pour la présence de Steven Seagal et de son mojo imperturbable. »

Oui car c’est bien évidemment l’acteur et le personnage qu’il interprète qui portent le film. Elijah Kane est visiblement un flic qui a tous les droits et qui fait régner la loi et l’ordre à sa manière, c’est-à-dire violemment. Clés de bras à la pelle, gifles en série, schlass dans la tête… le bougre ne s’accorde aucune limite. Ses tataneries en mode automatique et ses exécutions froides en deviennent réellement fun, sans pour autant sombrer dans le nanardesque. Car mis à part un vol plané improbable qu’effectue un homme après avoir été percuté par une voiture, l’action du film n’a rien de honteuse et se montre globalement efficace, particulièrement la fusillade finale.

VENGEANCE EST MIENNE vaut pour la présence de Steven Seagal et de son mojo imperturbable. L’acteur adopte un style qui lui est propre est parvient à écraser sans trop forcer le reste d’un casting plutôt interchangeable. Ses aficionados et les amateurs de série B sauront faire fi des défauts pour apprécier ce film comme un simple divertissement, une intrigue policière sans prise de tête et où les moments d’action ne sont pas désagréables à suivre. L’auteur de ses lignes en tout cas pourrait bien céder à la tentation et se lancer dans un visionnage de la série True Justice, histoire de voir si la question de l’abus de pouvoir de ce flic sera davantage explicitée. En même temps, voir Elijah Kane flanquer des savates aux imprudents qui voudront le défier dans son compté à quelque chose de plutôt jouissif !

INFORMATIONS



Titre original : Vengeance Is Mine
Réalisation :  Keoni Waxman
Scénario :  Keoni Waxman
Acteurs principaux : Steven Seagal, Sarah Lind, Lochelyn Munro, Jesse Hutch, Adrian Holmes
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 7 avril 2015 (DVD)
Durée : 1h30
Distributeur : Zylo
Synopsis : Kane et son équipe ont été victimes d’un violent assaut. Deux de leurs coéquipiers y ont trouvé la mort. La soif de vengeance est telle, que pour découvrir le responsable de cette attaque appelé « le Fantôme », Kane entreprend de former autour de lui un nouveau groupe, uniquement composé des meilleurs. Enrichi de trois autres membres, une piste le mène à Vancouver, où il s’associe à la CIA. En échange de son aide sur une affaire, elle s’engage à lui transmettre toute information relative à son ennemi devenu numéro un…

BANDE-ANNONCE