Zaneta, femme forte et volontaire, est une Rom de République Tchèque. Chaque jour elle se démène pour trouver du travail, gagner un peu d’argent, et élever convenablement sa fille. Confrontée au quotidien à la discrimination des tchèques « blancs » elle tente d’échapper à sa condition, sans rompre avec ses liens familiaux et son identité. Entre difficultés financières et complication familiale, la vie de Zaneta, et celle des Roms, est une lutte permanente. Le long métrage de Petr Vaclav suit le combat discret et quotidien de ces personnages, entre les préjugés des tchèques et les excès de leur propre famille.

Depuis la fin du système communiste, les Roms de Tchéquie sont ravagés par la misère, endettés, rejetés du marché du travail, agressés et accusés de profiter du système social. En réponse à cette discrimination et cette pauvreté ils survivent de petites combines, oublient leur situation grâce à leurs familles et leurs fêtes. A l’image des proches du premier rôle, les Roms de ZANETA forment une véritable famille décomposée et éclatée, ils sont à la fois tendres et brutaux entre eux. Le film va toujours alterner entre cette violence vécue au sein de la communauté ou issue des tchèques « blancs » ; et la tendresse et la joie qui se dégage des personnages. Cette alternance donne au film sa plus grande qualité : ne pas « forcer le trait ».

© Cinema Defacto

© Cinema Defacto

Dès l’ouverture le réalisateur, Petr Vaclav, pose sa caméra sur Zaneta, son environnement et sa famille, donnant à son film l’allure d’une incursion brutale dans la vie de ces individus. Evidemment par la situation de Zaneta et sa famille, le réalisateur nous parle par extension de la vie des Roms tchèques, mais par une approche sans concession ni exagération, ZANETA évite toujours de basculer dans l’apitoiement.

Le film a l’intelligence de ne pas prendre partie. Plutôt que d’adopter une démarche militante et moralisatrice, Petr Vaclav choisit de montrer la réalité de la condition Rom. C’est au spectateur, véritable témoin, de prendre du recul, et qui, plongé dans le monde brutal de Zaneta, prend conscience des enjeux et des dynamiques. ZANETA réussit à dénoncer avec efficacité, en choisissant l’exposition plutôt que l’accusation. De ce fait le réalisateur ne stigmatise ni ne systématise, n’épargnant ni les tchèques ni certains comportements des Roms, donnant alors beaucoup plus de justesse à sa démarche.

© Cinema Defacto

© Makna Presse

Les acteurs, tous issus d’un casting sauvage au sein de la communauté Rom, sont d’une rare beauté, qu’ils soient premiers rôles, comme Zaneta et son mari, ou secondaires comme le père, ils marquent d’une belle sensibilité et spontanéité leurs apparitions. La mise en scène de Petr Vaclav permet au long métrage de naviguer entre le portrait réaliste, la fiction, et la plongé dans l’état d’esprit du personnage principal, toujours balloté entre sa volonté et ses doutes, ses envies et ses contraintes.

”ZANETA est engagé mais pas militant, préférant toujours nous parler des individus plutôt que d’aborder frontalement la condition des Roms”

ZANETA est un film volontairement pesant. Aussi bien par son sujet et son ambiance, que par sa mise en scène ou sa photographie. Le réalisateur place le cadre, retranscrit l’environnement quotidien, gris, sale et froid, de ses personnages ; pour les laisser ensuite s’exprimer. Petr Vaclav n’a alors pas besoin de grands effets, le film traduit la condition pesante et fatigante des Roms, mais sans basculer dans l’hyper-réalisme, grâce à l’attachement qui naît pour ses personnages. ZANETA est engagé mais pas militant, préférant toujours nous parler des individus plutôt que d’aborder frontalement la condition des Roms. La lenteur du film permet de coller au sujet, exprimant de l’intérieur les doutes de ses protagonistes. On peut cependant regretter que ce rythme ne finisse, sur la durée, par trop peser et noyer finalement la dernière partie du long métrage qui traine en longueur. Peter Vaclav conclut néanmoins son film avec une très jolie fin, qui souligne la complexité des choix de Zaneta et la continuité de sa lutte.

Les autres sorties du 6 mai 2015

PYRAMIDE, LES JARDINS DU ROIL’ÉPREUVE, MELODY, HYENA (critique / contre-critique)UN PEU BEAUCOUP AVEUGLÉMENTZANETA, PARTISAN, LADYGREYLE TALENT DE MES AMIS, etc.

INFORMATIONS


Zaneta Affiche

Titre original : Cesta Ven
Réalisation : Petr Vaclav
Scénario : Petr Vaclav
Acteurs principaux : Klaudia Dudová, David Istok, Sara Makulova, Natálie Hlavácová
Pays d’origine : France, République Tchèque
Sortie : 6 mai 2015
Durée : 1h40
Distributeur : Norte Distribution
Synopsis : Zaneta lutte sans cesse et jamais ne s’essouffle. Elle est rom. Mère d’une fillette en bas âge. En quête de travail et de dignité, elle lutte pour intégrer une société tchèque qui lui est hostile. Son quotidien se transforme en tempête quand, menacé par les usuriers illégaux et les huissiers en col blanc, son compagnon david fait le pari de l’illégalité. Elle tente tout pour l’en détourner et trouver une solution à leur infortune. Elle devra batailler pour s’en sortir.

BANDE-ANNONCE

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :