Affiche du film GUERRIÈRE

Marisa, 20 ans, fait partie d’un gang de néo-nazis au nord de l’Allemagne. Tatouée de swastikas, le crâne rasé, elle déteste les étrangers, les juifs, les noirs et flics, à ses yeux tous coupables du déclin de son pays et de la médiocrité de son existence. Manifestations de haine, violence et beuveries rythment son quotidien, jusqu’à l’arrivée en ville d’un réfugié afghan et l’irruption dans son gang d’une adolescente de 14 ans. Ces nouveaux venus mettent à mal le fanatisme de Marisa…

Date de sortie : 27 Mars 2013
Date de sortie DVD : 03 Septembre 2013
Réalisé par
Film Allemand
Avec , ,
Durée : 1h40min
Titre original : Kriegerin
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

LE FILM
[rating:6/10]

Quand on me dit « nazisme », en premier, à chaque fois, je pense aux yeux d’Edward Norton en caleçon et marcel lorsqu’il se fait arrêter par la police dans AMERICAN HISTORY X. Ouaip, les uniformes, les raies sur le côté, les avions qui font du bruit, les moustaches ou autres passent (honteusement) en second plan. Déformation professionnelle ? Si seulement. Car malheureusement être critique cinématographique n’est pas mon métier (ouais je sais je vous tends la perche là). Alors je dirais juste que je suis un con.

Les présentations étant faites, passons au film si vous le voulez bien. Et mettons les choses au clair. Oui, le film est en Allemand. Et non, ce n’est pas un point négatif. Car l’Allemand, on a beau dire, c’est très agréable. Ça sonne juste. C’est doux. Ça fond dans l’oreille. Ça caresse le tympan.

Non, je déconne.

Mais il faut bien reconnaître la chance qu’on a d’avoir ce film en Allemand. En effet, s’il avait été traité par un pays différent, une perte non négligeable du caractère vrai que dégage le film se serait surement produite. Car l’une des forces du film est de rester vrai tout le long. Aucune grandiloquence ou action démente. Non. Le film reste en place et propose simplement une vision juste et suffisante du quotidien d’une jeune fille néo-nazie. La caméra n’est là que pour suivre l’avancement de sa vie. En toute simplicité. Un aspect presque documentaire donc.

La réalisation est en effet simple, fluide, tout en étant personnelle. Je disais que la caméra ne servait que pour illustrer le propos (et parce que sans caméra, aussi, on fait pas de film, duh !) mais une fine pointe de personnalisation est à dénoter. Par exemple, la scène de l’accident de moto est une preuve de la simplicité riche que dégage la mise en scène. Entre les plans serrés et le jeu sur les sons et la musique, on a là une preuve de la capacité à rendre vrai un évènement.

Photo du film GUERRIÈRE

On est face à un film original et unique dans sa réalisation, mais commun et attendu dans son propos.

La finesse de la réalisation se retrouve aussi grâce à de nombreux détails. Notamment par le fait que beaucoup d’éléments qui composent le quotidien de cette jeunesse ne sont révélés que par ces petits détails. Rien de grossier, pas d’explication forcée. On remarquera ici et là, en public, un pansement pour cacher les tatouages nazis, ou encore la présence d’un « guide spirituel » plus âgé lors de réunions/fêtes, ou même, au détour d’une conversation, l’implication d’actes criminels à grande échelle.

Mais le gros point fort du film se trouve dans la présentation de la jeunesse néo-nazie. Et cela grâce à ses deux héroïnes. Deux filles différentes qui, en réalité, n’en font qu’une. L’une, à la fin de son implication dans le mouvement, et l’autre, qui commence à y rentrer. On voit ainsi la mentalité et le ressenti à deux périodes différentes. La jeunesse, l’insouciance des débuts et la remise en question qui arrive des années plus tard. Le film permet donc de voir deux comportements, deux avis, deux évolutions au sein d’un même courant idéologique. Un exercice fort plaisant et plutôt habile.

Ce que l’on pourra reprocher, par contre, sera le revirement de situation pour la plus âgée. Bien connu et bien trop usé, le film aurait gagné en puissance et réalisme brute s’il n’avait pas versé dans le pseudo happy-end. Mais attention, on tombe pas non plus dans le happy-end hein ! Bien au contraire ! C’est juste que, comme dans AMERICAN HISTORY X, le côté « je bascule de l’autre côté » est un petit peu trop attendu, simple et rapide.

En résumé, on est donc face à un film original et unique dans sa réalisation, mais commun et attendu dans son propos. L’équilibre est ceci dit très bon et la dose de sucré-salé est parfaitement ajustée et, au final, appréciable. Ce n’est pas un grand film, mais il n’a pas la prétention d’un être un. C’est donc très agréable et ça passe finalement plutôt bien. Moi, je l’ai regardé un dimanche après midi. C’était bien. Voilà.

Photo du film GUERRIÈRE

DVD du film GUERRIÈRE

Editeur : Zylo
Distributeur : Zylo
Nombre de disque(s) : 1
Format : DVD-9
Boîtier : Keep Case
Bitrate : –
Authoring : –
Format vidéo : 2.35 – 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Zone : 2
Standard : PAL
Image : Couleurs
Audio : Dolby Digital – Français 5.1 – Allemand 5.1
Sous-titres : Français
Sourds et malentendants : Aucun
Suppléments
– Making Of
– Interview du réalisateur

LE DVD
[rating:5/10]

Bon. Pour le DVD, on fera court. Tout comme les suppléments offerts.

Le DVD en lui même est agréable et soigné. La qualité du son et de l’image sont très bonnes. Il n’y a rien à redire la-dessus. Le son est bien travaillé et permet, pour certaines scènes, de créer de véritables atmosphères plutôt bien pensées d’ailleurs.

Ce qui déçoit, surtout, c’est le contenu, assez pauvre, de la partie bonus. Une petite interview (d’une dizaine de minutes) et un making-of rapide qui n’est là que pour donner un peu de volume à la partie supplément. Le strict minimum quoi. Agréable et élémentaire certes, mais c’est peu. Il est vrai que plus haut j’ai fait l’éloge d’un film minimaliste et simple, et que là je gueule parce que les suppléments sont à cette image. Mais bon, qu’est ce que voulez ? Comme je l’ai aussi dis plus haut, je suis un con !

Photo du film GUERRIÈRE