Photo du film ENFANTS VALISES

Le documentariste traite une nouvelle fois avec neutralité et humanité, le sujet de l’immigration qui est malheureusement le plus souvent raconté dans son sens le plus péjoratif. En ce sens, le réalisateur fait une sorte de pied de nez à tous ces reportages et documents sensationnalistes, générant la peur et la xénophobie à travers des sujets dirigés avant même que le film ait été tourné.

Mais ici, rien de cela, nous transporte dans cette classe pas comme les autres, au sein d’un établissement scolaire parmi les plus ordinaires montrant ces enfants qui, loin de leur racine sont confrontés à toute la difficulté qu’engendrent l’intégration à la société occidentale. Les enfants, plus que des personnages, défilent devant la caméra de Xavier de Lauzanne et font par de leur vie, parfois loin de leur famille restée au pays et soudain leur visage s’illuminent quand ils parlent de la France, une nouvelle chance pour eux, et de leur ambition de vie, celle qui n’aurait pas s’ils étaient resté chez eux.

A la manière de Heddy Honigmann, le réalisateur garde les images brutes et laisse ainsi libre notre interprétation et notre jugement, si du moins jugement est le mot juste, non pas vraiment, on ne juge pas les enfants valises, on les écoutent, ils nous émeuvent et on les croit car leur façon d’être est pleine de vérité et ne cache en rien leur faiblesse. Parfois vulnérables, ce sont peut-être les êtres les plus humains que l’on puissent voir au cinéma.

Photo du film ENFANTS VALISES

Le réalisateur fait une sorte de pied de nez à tous ces reportages et documents sensationnalistes, générant la peur et la xénophobie à travers des sujets dirigés avant même que le film ait été tourné.

Xavier de Lauzanne a longtemps gardé ces images dans son ordinateur et ce projet monté avec les professeurs de la classe a mis du temps à voir le jour. Une émotion particulière nous submerge quand, quelques années après, le réalisateur cherche à savoir ce que sont devenus ces enfants. Alors, notre coeur balançait entre joie et déception quand on voit ceux à qui la vie a laissé une chance et ceux qui n’en ont pas eu.

En bref, Xavier de Lauzanne signe un nouveau plein d’authenticité, d’humanité et bien sûr d’émotions, certes parfois inégales, mais c’est cela qui fait d’un film sa vérité, il montre ce qu’il a à nous montrer, ils n’inventent pas des images simplement dans le but de nous satisfaire.

NOTE DE L’AUTEUR
[rating:8/10]

Affiche du film ENFANTS VALISES

 

En France, l’école a pour obligation d’accueillir tous les mineurs de moins de 16 ans, français ou étrangers, en situation légale ou non. Pour de nombreux adolescents migrants, ballotés d’un continent à l’autre, elle incarne un espoir de stabilisation et d’intégration. Le réalisateur Xavier de Lauzanne a posé sa caméra sur les bancs de l’école où Aboubacar, Dalel, Hamza, Thierno et Tako font leurs premières armes…

Titre original : Enfants Valises
Réalisation : Xavier de Lauzanne
Pays d’origine : France
Sortie : 11 septembre 2013
Durée : 1h 26min
Distributeur :
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des