Photo du film JACKY AU ROYAUME DES FILLES

Partant d’une très bonne idée,  adapte l’histoire de  Cendrillon, en y ajoutant le thème carnavalesque de l’inversion des rôles Hommes / Femmes. Ou devrais-je dire Femmes / Hommes, étant donné que ce sont elles qui gèrent le pays, combattent, décident… Le fil rouge de l’histoire est le bal organisé par la Générale () pour sa fille, la Colonelle () afin que cette dernière trouve un mari parmi les nombreux prétendants qui la chérissent au Royaume de Bouboune.
Pour la petite anecdote, Anémone a déclaré à détester les enfants, ce qui rend encore plus vivant le mépris pour sa fille.

Le film a été tourné en Géorgie, de ce fait les décors, les potences, uniformes et autres symboles omniprésents dans le paysage géorgien, ainsi que la population locale a servi le film comme un médium d’immersion, tout en sachant qu’ils sont le symbole de beaucoup d’années de souffrance et de haine.
Alors, on peut penser que les géorgiens se seraient révoltés de voir tous ces éléments de leur histoire utilisée et de plus détournée dans une comédie. Seulement, rien de cela, d’après le réalisateur, la population s’est montrée d’une grande aide et a soutenu le film pendant tout son tournage. Il est donc possible, pour ce peuple martyr, de rire de cette période noire pour permettre au travail de se faire dans les meilleures conditions.

C’est suffisant pour vous faire une idée de l’environnement : une dictature contrôlée par des femmes sous des airs de Corée du Nord, dans lequel évolue Jacky, un jeune homme formaté par les coutumes totalitaires, l’obligeant à porter une tenue à mi-chemin entre la burqa et un préservatif coloré, d’où peut-être l’origine de l’expression des hommes mariés, « les couillons de madame ».
Ainsi, notre personnage est chargé des tâches ménagères, de la cuisine, jusqu’à masser les pieds de sa mère revenant du travail…  Il n’est absolument pas dans une logique contestataire. Même quand il est au plus bas moralement suite à la mort de sa mère et sa prise en charge, déguisant son statut d’esclave, par sa tante et qu’il a enfin la possibilité de se sauver, il n’en fait rien. Il choisira plutôt de se satisfaire de sa condition et de, lui aussi, tenter sa chance pour devenir le couillon de la colonelle.

Photo du film JACKY AU ROYAUME DES FILLES

L’idée de base est intéressante, mais  se perd complètement et s’efface sous un trop-plein de blagues et de gags.

L’idée de base est intéressante, mais  se perd complètement et s’efface sous un trop-plein de blagues et de gags. Le comique de répétition travaillé au début noie le message politique et contemporain. Cette dictature, par son inversion, aurait pu remettre en cause le leadership masculin instauré depuis plus de 2000 ans. Mais à défaut de cela,  on se retrouve plus dans une série de sketchs ne permettant en rien aux spectateurs de se remettre en question sur les normes et habitudes imposées par notre société.
A la rigueur, tel Cendrillon, on constate que même le protagoniste accepte son statut et en rien voudrait s’en émanciper. Malgré les tentatives de son oncle, il ne fait que perpétuer les mœurs de son temps.

Le film jouît entre autre d’un très bon casting avec un bon niveau de jeu de la part des acteurs mais les blagues ressemblent plus à des « private jokes » entre copains qu’à une réelle prestation artistique. On ne peut s’empêcher de rire à certains moments, mais à la longue, l’humour lourdingue pèse sur le film, ne lui permettant pas de se distinguer des trop nombreuses comédies dotées du même style de blagues ou situations comiques.

Pour finir, il n’en reste pas moins un petit film familial et divertissant qui, on l’espère, pourra faire réfléchir le public sur nos coutumes sexistes. Même si, le scénario laissant trop de place à de petites blagues, il faut faire un grand effort pour avoir ce recul.

Comme dirait Cendrillon, « chaussures sont à vos pieds ! »

NDLR : Vous pouvez lire la critique (positive) du film à cette adresse.

NOTE DE L’AUTEUR
[rating:3/10]

Affiche du film JACKY AU ROYAUME DES FILLES

En république démocratique et populaire de Bubunne, les femmes ont le pouvoir, commandent et font la guerre, et les hommes portent le voile et s’occupent de leur foyer. Parmi eux, Jacky, un garçon de vingt ans, a le même fantasme inaccessible que tous les célibataires de son pays : épouser la Colonelle, fille de la dictatrice, et avoir plein de petites filles avec elle. Mais quand la Générale décide enfin d’organiser un grand bal pour trouver un mari à sa fille, les choses empirent pour Jacky : maltraité par sa belle-famille, il voit son rêve peu à peu lui échapper…

Titre original : Jacky au Royaume des Filles
Réalisation : Riad Sattouf
Scénario : Riad Sattouf
Acteurs principaux : , Charlotte Gainsbourg, , Anémone, ,
Pays d’origine : France
Sortie : 29 janvier 2014
Durée : 1h30mn
Distributeur :
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url