Le Muséum d’Histoire Naturelle renferme dans ses murs un secret mystérieux et stupéfiant que Larry, nouveau gardien de sécurité, ne va pas tarder à découvrir avec affolement : la nuit, toutes les expositions prennent vie ! Sous ses yeux, les soldats romains et les cow-boys miniatures se lancent dans une guerre acharnée, Attila et ses Huns commencent à piller les expositions avoisinantes, la momie tente de sortir de son sarcophage, le squelette du redoutable ? mais néanmoins attachant ? tyrannosaure rôde dans les couloirs… Le chaos est total ! Larry pourra-t-il remettre de l’ordre dans ses collections et sauver le musée ?

Note de l’Auteur

[rating:4/10]

Date de sortie : 07 février 2007
Réalisé par
Film américain
Avec , , Dick Van Dyke
Durée : 1h48min
Titre original : Night at the Museum
Bande-annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Le premier vrai film de Ben Stiller que j’ai découvert – en sous-entendant vrai, je veux dire par là tenant un des rôles principaux – était . Déjà, on pouvait sentir en lui pousser et grandir l’âme d’un collégien pris au piège dans un corps d’adulte. Quelques films plus tard, et passant par des films tout aussi collégiens les uns que les autres, on le retrouve dans la peau d’un gardien de nuit dans un musée pas comme les autres. Autant se le dire, Ben Stiller n’a pas grandi et n’a pas réussi à percer son corps d’adulte pour en devenir un. Non, bien au contraire, le voici pris au piège entre un T-Rex, le président Roosevelt, Attila et ses Huns, des miniatures de romains et autres cow-boys en manque de dynamite.

Là où le film réussit son coup, c’est d’en mettre un peu la vue aux enfants qu’on a autorisé à voir le film car l’après-midi chez la grand-mère a été annulé au dernier moment.
Trêve de bassesses, est l’adaptation d’un livre pour enfants écrit par l’auteur croate Milan Trenc.
Les différentes scènes du musée – les miniatures romains et américains, le pharaon, les indiens et autres hommes de Néanderthal – ont l’avantage de divertir et c’est parfois tout ce que l’on demande à un film. Sans compter la seule présence digne de ce nom dans ce film, (, Final Cut, Madame Doubtfire), qui s’est énormément investi dans le film en préparant son rôle.
Effectivement, on peut également citer au générique le « grand » Mickey Rooney. Petit rôle, il en est désormais le présent de tout acteur en fin de vie et qui ne ramène plus assez de dollars dans les caisses des producteurs.

La trame du film est simple, elle n’est pas là pour embrouiller la tête du téléspectateur, loin de là. Cependant, cela nous fait parfois prendre conscience de toute l’Histoire de notre monde et de l’immensité de notre passé. Parfois.
Larry est un père divorcé et n’a plus l’estime escompté aux yeux de son fils. Ce dernier se contente de le voir en tant que loser et n’a plus la même complicité qu’avant. Larry fait tout pour revoir dans les yeux de son fils cette lueur qu’il a connu auparavant. Le film fait le parallèle entre cette histoire familiale et les choses bizarres qui se passent dans ce musée chaque nuit.
La sauce père/fils ne prend pas vraiment, le cliché de ce duo perdu puis retrouvé et les dialogues mielleux et prévisibles ne font que gâcher le certain plaisir qu’on prend à voir le côté comique et aventureux du film.

On rêverait de voir Ben Stiller dans un rôle plus proche de son âge et surtout dans une approche moins comique, moins théâtrale que dans ces nuits passées au Museum d’Histoire Naturelle.
Le réalisateur Shawn Levy continue sur sa lancée pré-adolescente, après Pour le Meilleur et Pour le Rire, Treize à la Douzaine ou encore . Avec des effets spéciaux en plus. Ceux de Jim Rygiel (, Narnia). De la belle mécanique donc !
Certains attendront le 20 mai 2009 avec impatience puisque le film connaîtra une suite, avec des acteurs déjà présents dans ce premier tome : Shawn Levy, Ben Stiller, Robin Williams, entre autres. Et toujours réalisé par Levy. Une surprise, celle de voir en Napoléon, à ne pas rater !