À mi-chemin entre Grace and Frankie et American Girls, prouve avec légèreté qu’il n’y a pas d’âge pour réaliser ses rêves, malgré quelques accrocs en cours de route.

Plus de quarante ans après avoir remporté l’Oscar de la meilleure actrice devant la caméra de Woody Allen, échange son gilet d’homme contre des pompoms. Dans POM-POM LADIES, elle interprète Martha, une retraitée qui décide de monter un club de pompom girls du troisième âge avec ses voisines. Fragment d’un rêve d’adolescente, c’est le moment ou jamais pour elle de réaliser son fantasme qu’elle avait effleuré lorsqu’elle était au lycée. Une initiative qui vient bousculer les habitudes de son lotissement de retraités dont les journées sont rythmées par les enterrements et les parties de golf.

Existant depuis le XVIIIe siècle, le cheerleading a tout d’abord été l’apanage d’étudiants masculins qui se révoltaient après la guerre d’indépendance des États-Unis. Des siècles plus tard, ce sport continue de se développer aux abords des terrains universitaires américains jusqu’à devenir un symbole de la culture du pays.

Cependant, Franklin Roosevelt, Ronald Reagan et George W.Bush ont aujourd’hui raccroché leurs pompoms et se sont aujourd’hui des femmes qui en ont le monopole.

Ces dernières ont réussi à redéfinir cette activité jusqu’à en faire un sport aussi sexy que dangereux. À contre-courant, Martha et ses amies retraitées se lancent pourtant dans la compétition pour combattre plusieurs stéréotypes :  celui des personnes âgées qui sont condamnées à ne rien faire et celui que le cheerleading est privilège de jeunes filles populaires. Avec l’aide de deux lycéens, dont l’histoire sentimentale est grossièrement amenée, elles vont prouver que l’âge n’est qu’un chiffre.Photo du film POM-POM LADIESAu-revoir pyramides acrobatiques et portées, bonjour collants arcs-en-ciel et danse aérobique. Le groupe de femmes, telles Jane Fonda dans les vidéos de sport des années 80, enchaîne les mouvements et les chorégraphies. Avers et revers d’une même médaille, si la vieillesse leur offre beaucoup de temps libre à ces femmes, elle leur pose néanmoins de nombreux obstacles : cancer, ostéoporose, fractures du col du fémur, arthrose…

Ce n’est pourtant pas ça qui va forcer ces femmes à se reposer dans les bras d’une chaise. Toutes leurs anciennes activités leur semblent désormais n’être que des erreurs de jeunesse légèrement comiques alors qu’elles s’apprêtent à réaliser leurs rêves. Si le scénario ne surprend personne, la complicité entre les deux héroïnes principales (Diane Keaton et Jacki Weaver) réussit à transformer ce film en un feel-good movie réussi ponctué d’un humour à toute épreuve. Grâce au duo formé par Diane Keaton et Jacki Weaver, le film dégage une positivité irrésistible grâce à ces femmes prêtes à tout pour réaliser leurs rêves.

Sarah Cerange

Votre avis ?

POM-POM LADIES : drôle, léger, mais pas sans accrocs - Critique
Titre original : Poms
Réalisation : Zara Hayes
Acteurs principaux : Diane Keaton, Jacki Weaver, Rhea Perlman, Pam Grier
Date de sortie : 10 mai 2019
Durée : 1h 30min
2.0Divertissant
Avis des lecteurs 1 Avis

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des