En voilà un documentaire qui passera difficilement inaperçu quand il sera distribué, projeté, diffusé. Petit électrochoc, RICH HILL montre en long et en large le quotidien de trois adolescents un peu perdus, dans une Amérique blanche en perte de repères et disons-le simplement, complètement paumée. RICH HILL est le premier long métrage documentaire des cousins Andrew Droz Palermo et Tracy Droz Tragos. Et j’espère sincèrement que cela ne sera pas leur dernier. Explications.

C’est dans une ville de l’Amérique rurale, Rich Hill, qu’Andrew, Harley et Appachey tentent de grandir. Chacun à leur tour, ils nous présentent leur quotidien, se présentent à nous et se livrent entièrement face caméra. Et c’est finalement là la première chose qu’il nous faut mettre en avant : la pudeur et la volonté d’être honnête des trois adolescents. Exercice difficile, ils semblent tous, et j’insiste sur le “semblent”, plutôt à l’aise avec la caméra. Bien que l’on remarque une petite réticence au début, celle-ci finit rapidement par disparaître. Laissant place à des récits différents, uniques. Parfois tristes mais toujours teintés d’optimisme. Comme celui d’Andrew qui, même s’il est forcé de déménager constamment à cause du travail, ou plutôt de l’absence de travail de son père, continue de croire en Dieu et espère que des jours meilleurs finiront par pointer le bout de leur nez. Même après le décès de sa mère. Légèrement placé en avant par rapport aux deux autres adolescents, Andrew fait preuve d’une force et d’une détermination qui forcent le respect. Si son mode de vie et certaines de ses remarques – au même titre que celles de Harley et Appachey – mettent parfois mal à l’aise (parce qu’elles évoquent la misère), on ne peut qu’applaudir son honnêteté et sa maturité.

Rich-Hill-1

Ne voulant porter aucun jugement et ne pas nécessairement défendre telle ou telle valeur, RICH HILL est un documentaire qui s’apprécie par de multiples aspects. Outre la générosité de ses personnages principaux (qui aurait envie d’être filmé vivant dans une maison absolument délabrée?), le film possède des qualités techniques indéniables. A commencer par sa photographie et son traitement global des images. Sans jamais en faire des tonnes, sans jamais tenter de tout styliser, les cousins Droz ont tout de même réussi à faire du beau avec du sale, si je puis me permettre. A tel point que même ce qui pourrait être perçu comme un simple feu d’artifice se transforme et est sublimé par des jeux sur la focale. Le constant gris du ciel de Rich Hill est lourd, pesant mais confère au film une atmosphère unique. Même sans jamais avoir mis les pieds dans ce patelin, le film nous donne une vision assez claire de ce que c’est que d’y vivre. Et ce, en seulement 91 minutes. Un exploit que peu de films (documentaires) peuvent se vanter d’avoir réussi.

“Le parfait croisement entre 8 MILE et FRIDAY NIGHT LIGHTS.”

Si RICH HILL souffre d’un scénario finalement peu travaillé (ce qui se voit), le film peut s’appuyer sur un casting vraiment bon, exceptionnel et touchant, une très belle photographie et une bande originale apaisante, voire carrément enivrante. En bref, RICH HILL est le parfait croisement entre 8 MILE et FRIDAY NIGHT LIGHTS. Pas étonnant donc qu’il ait reçu le Grand Prix du Jury à Sundance et qu’il se soit retrouvé en sélection officielle au Champs-Elysées Film Festival.

CASTING

Le champs-Élysées Film Festival 2014

Titre original : Rich Hill
Réalisation : Andrew Droz Palermo, Tracy Droz Tragos
Scénario : Andrew Droz Palermo, Tracy Droz Tragos
Acteurs principaux : Andrew, Harley, Appachey
Pays d’origine : Etats-Unis
Sortie : PROCHAINEMENT
Durée : 1h33mn
Distributeur : N/C
Synopsis : Chronique de la vie de trois adolescents : Andrew, Harley et Appachey, vivant à Rich Hill, une petite ville du Missouri. Quotidiennement confrontés à l’isolation et la dure réalité du milieu rural Américain, ces garçons espèrent et rêvent d’un avenir meilleur.
BANDE-ANNONCE

1
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
0 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :

[critique] RICH HILL

1