En partenariat avec Cinetrafic, voici un petit tour d’horizon des films qui sortent en salles cette semaine. Action !

Une fois n’est pas coutume, on va commencer cette semaine avec un petit cours d’histoire que nous consacrerons aux conventions de Genève. Vous savez le truc qui permet de se faire la guerre, mais en bon gentlemen. En s’engageant à la protection des blessés et prisonniers de guerre ainsi que des civils notamment. Bien pratique il faut l’avouer… enfin quand elles sont respectées.
Pour commencer essayons un moment d’imaginer la vie sans. Direction le moyen-âge chez nos amis les vikings. Des peuples raffinés et pacifiques à une époque qui ne l’était pas moins… Alors certes les conventions de Genève n’étaient pas respectées, mais comment peut-on le leur reprocher ? Déjà elles n’existaient pas, mais en plus le concept de convention leur était inconnu et ils ne savaient même pas ou se trouvait Genève. Dans ces conditions, on comprend mieux viols, pillage et massacres. La manifestation d’une autre culture, d’une autre philosophie, d’un autre rapport à la vie. Bref, pour Le Guerrier Silencieux One-Eye, une seul alternative pour échapper à son triste sort de prisonnier et à la maltraitance qui va avec, se montrer encore plus bad ass que son gêolier pour gagner sa liberté en lui bottant les fesses. Dans sa fuite, il se retrouvera ensuite emmené malgré lui vers le nouveau monde américain. Une terre promise certes, mais toujours pas membre de la cour pénale internationale (pour sa principale nation évidement). Drôle d’analogie malgré l’anachronisme.
Remontons maintenant quelques siècles en avant, début des années 1940. En théorie les conventions de Genève, cette fois, existent mais l’histoire est hélas connue de tous. La Rafle du Vel’ d’Hiv parmi des dizaines d’autres… Les règles et lois ne sont en effet efficaces que lorsqu’elles sont respectées. Forcement lorsque l’on veut dominer le monde et recréer ses propres règles, on ne se soucie plus trop hélas de respecter celles en vigueur. Triste leçon qui aura couté bien cher.
Retour cette fois à l’époque contemporaine, et plus précisément en Irak (oui encore une zone géographique sensible), pour y suivre les tribulations de deux américains campés par George Clooney et Ewan McGregor, un journaliste et un soldat aux pouvoirs paranormaux ( Les chèvres du Pentagone). Dans leur périple, ils vont faire la rencontre d’un étrange directeur de prison local. Américains et prisonniers irakiens, un combo pas très Genève spirit il faut bien l’avouer. A signaler également que le traitement infligé aux chèvres du film n’est pas non plus des plus enviables !

Camille Stevens / Cinetrafic

Retrouvez tous les films au Cinéma cette semaine en un clin d’œil dans les sorties Ciné de la semaine sur Cinetrafic : synopsis, bandes-annonces, extraits des films et séances Cinéma.