En partenariat avec Cinetrafic, voici un petit tour d’horizon des films qui sortent en salles cette semaine. Action !

Vous l’ignorez peut-être mais il existe une journée mondiale de l’adolescente. Il y en a même 2 ! Car 10 mois après la sortie de Twilight 1 voilà déjà que débarque le n°2. Après le temps de la fascination vient donc le temps de la tentation ! Bref, le 18 novembre c’est un raz de marée de jeunes filles en fleur qui va donc prendre d’assaut les salles obscures. Oui Robert Pattinson a détrôné Billy de Tokio Hotel. Comme quoi, on se lasse d’une coupe de cheveux, mais jamais d’un bad boy, un vrai, avec deux canines de vampires et tout et tout.

Après le bad boy top tendance, un autre genre de bad boy est également au programme cette semaine dans un registre un peu plus… disons… has been. Oui, le seul et unique Christophe Lambert est de retour, cette fois dans le rôle d’un ancien boxeur (ça aussi ça marche toujours) pour faire chavirer les cœurs. Mais voilà le bon vieux temps de Highlander et Subway est révolu et on est bien obligé de constater que le Christophe a un peu perdu la main. Bah oui, L’Homme De Chevet il fait la cour à Sophie Marceau et franchement draguer sa copine, c’est tricher, surtout quand elle est tétraplégique.

Méfiance mesdemoiselles toutefois car derrière un beau bad boy se cache des fois un vrai bad boy, celui vers lequel on se précipite pour mieux rester piégé dans sa toile. On vous aura prévenu, qui s’y frotte s’y pique. Je ne vous souhaite par exemple de ne jamais croiser la route d’un mec comme Peping, l’apprenti gangster et personnage principal de Kinatay. Parce que dans la vie il y a d’un côté le gangster tarantinesque cool qui roule des mécaniques et de l’autre des mecs comme lui, qui risquent de vous faire passer plus qu’un sale quart d‘heure, si l’on en croit les échos de sa sulfureuse présentation au Festival de Cannes.

Mais garçon, maintenant c’est à toi que je m’adresse, oui toi qui a décidé toi aussi d’aller voir Twilight, non pas pour le film, mais pour aller, comme on dit parfois vulgairement “pécho”. Oui méfie toi avec ton jean troué et ton gel effet « saut du lit » car jouer les bad boys pour séduire, ça risque de se retourner contre toi. Yvan Attal en a fait les frais : patron un peu voyou sur les bords et mari peu fidèle, tout ça lui retombe dessus suite au Rapt dont il a été victime…

Alors depuis tout à l’heure on parle de l’attirance féminine bien connue pour les bad boys mais nous autres, étalons virils, avons également notre petit faible pour les femmes fatales. Ce n’est pas Simon Nardis qui vous dira le contraire après sa rencontre Un Soir Au Club de Jazz avec Debbie, la patronne.

Après si vous sortez de prison comme Yiorgos et que ces histoires de bad boys/femmes fatales vous font doucement rigoler. Vous pouvez comme lui passer au niveau au supérieur et arpenter certains quartiers boisés en quête de prostituées d’un genre particulier, comme Strella

Camille Stevens / Cinetrafic

Retrouvez les sorties Ciné de la semaine en un clin d’œil sur Cinetrafic : synopsis, bande-annonces et extraits.

Sorties du 18 novembre 2009 : Au cinéma cette semaine !

0