En partenariat avec Cinetrafic, voici un petit tour d’horizon des films qui sortent en salles cette semaine. Action !

On le savait, les valeurs du couple traditionnel se bouleversent : madame porte la culotte pendant que monsieur s’asperge de crème hydratante dans la salle de bain. Bref toi lecteur, oui toi, qui aime le catch, la bière, les steaks bien saignants et Philippe Lucas, tu as bien du mal à trouver ta place dans la société d’aujourd’hui. Pire encore, tu ronges ton frein en attendant The Expendables car tes idoles d’autrefois, Steven Seagal et Arnold Schwarzenegger en tête, désertent le grand écran. Et bien ce n’est pas cette semaine que ça va s’arranger.

Regardez ce pauvre Lucky Luke. Il a bien du mal à assumer son statut de cowboy badass dans son propre film face à une Calamity Jane bien plus proche que lui de John Wayne et Clint Eastwood à force de botter les fesses de ces messieurs dans les saloons. « Drôle de mec cette fille ». Hannibal Lecter lui même n’a plus le monopole dans le meurtre en série option cannibale. La faute à qui je vous le demande ? A Megan Fox dans Jennifer’s Body qui n’hésite pas à user de sa plastique généreuse pour mieux attirer à elle les pauvres garçons qu’elle va dévorer. Nulle part où fuir, même en Antarctique c’est pareil. Des meurtres y surviennent. Fût un temps, on aurait envoyé… je ne sais pas moi, James Bond, Al Pacino, Morgan Freeman. Et bien non, dans Whiteout c’est la frêle Kate Beckinsale qu’on envoie. En Antarctique, la loi c’est elle.

Alors il parait que c’est l’évolution des mœurs qui veut ça, qu’il faut vivre avec son temps, et tout ça. Moi je veux bien mais il suffit de regarder les résultats concrets pour voir qu’on court à la catastrophe. Regardez Flint Lockwood, il souhaitait sauver la monde de la famine, une intention louable digne des plus grands hommes de l’histoire mais pour nourrir la planète, il est lui-même passé derrière le fourneau. Résultat des courses, une Tempête de Boulettes Géantes à l’échelle mondiale synonymes de désastre écologique. « Chacun son métier et les vaches seront bien gardés et pis c’est tout » serait-on bien tenter de dire.

Et si la solution résidait dans une véritable parité, loin du machisme réac et des dérives féministes ? Dans The Children, dès l’enfance, petits garçons et petites filles, main dans la main, décident joyeusement d’aller assassiner ces abrutis d’adultes avec leurs grands principes idéologiques sur la distinction entre les deux sexes. Bon débarras ?
Il semblerait car à en croire Michael Hanneke dans Le Ruban Blanc, des enfants qui choisiraient eux de se laisser faire par des adultes animés par les valeurs les plus absolues sont condamnés à sombrer vers les pires formes de dogmatisme idéologique, comme le fascisme…

Camille Stevens / Cinetrafic

Retrouvez les sorties Ciné de la semaine en un clin d’œil sur Cinetrafic : synopsis, bande-annonces et extraits.