En partenariat avec Cinetrafic, voici un petit tour d’horizon des films qui sortent en salles cette semaine. Action !

L’histoire porte en elle un goût certain pour la répétition paraît-il. Progression perpétuelle ou inlassable cycle ? Voilà un débat qui passionne les philosophes depuis bien longtemps. Pour apporter un peu d’eau au moulin, je suis tenté de vous proposer de jeter un œil aux sorties ciné de la semaine (d’ailleurs ça tombe bien cet édito est fait pour ça). Quel rapport entre le Cinéma et l’Histoire (oui, avec un grand H !) me direz-vous ? Facile, Le Roi Lion a dit « c’est l’histoire de la vie, le cycle eternel » CQFD. C’est d’ailleurs bien cette thèse que semble confirmer le planning de cette semaine.

Les petits contre les grands, David contre Goliath, le village d’Asterix contre l’Empire Romain , Frodon contre le Mordor, Bagneres de Bigorre contre le PSG, Rey Misterio contre l’Undertaker. Une histoire indémodable que Jean-Pierre Jeunet nous raconte à sa façon dans Micmacs A Tire-LarigotDany Boon s’en prend à des géants de la production d’armes. Le tout une nouvelle fois dans un style nostalgique vieille France. Un air de déjà-vu ?

Pour continuer dans le sensationnel et l’inédit, Bruce Willis est cette semaine désigné pour sauver le monde. Moi ? Ironique ? Je rappelle qu’il avait lamentablement échoué contre Les 12 Singes. En plus là, il met à jour et combat une révolte de Clones. Non vraiment là, il n’y a rien à dire. En plus, jamais ô grand jamais, je ne me permettrais de faire du mauvais esprit avec John McClane, notre maître à tous.

Pourtant, après la mort de Michael Jackson, on croyait tous que jamais rien ne serait plus comme avant. Mais grâce à la magie des studios, quelques petits mois seulement après le tragique événement, le moonwalker débarque sur nos écrans avec quelques images issues de ces dernières répétitions. Et si rien n’avait changé finalement ?

Après pour recycler, il y’a aussi des techniques subtiles, comme la parodie. C’est ironique, post-moderne et tout et tout, donc créatif paraît-il. Après Scary Movie, Sexy Movie, Big Movie et Super Heros Movie, voici donc Dance Movie qui parodie des films comme Sexy Dance, , Save The Last Dance etc… Ai-je besoin d’en dire plus ?

Autre technique : jouer le cinéphile pour être légitime. Ça marche tellement bien que vous pouvez même faire un film qui consiste juste à envoyer Frank Dubosc, alias Cinéman, voyager de films en films sans que personne ne remette vos intentions en cause.

A y regarder d’un peu plus près, même si je me moquais un peu des premiers films cités plus hauts, on a quand même l’impression qu’en comparaison, il s’agit plus finalement pour eux de faire du neuf avec du vieux que l’inverse.

L’histoire des soupes et de la vieille marmite, tout ça. Panique Au Village a très bien compris le truc semble-t-il car l’utilisation de simples figurines assez cheaps, loin des prouesses techniques et plastiques d’autres films en stop motion, ne semble rien enlever rien à son inventivité.

Stevens / Cinetrafic

Retrouvez les sorties Ciné de la semaine en un clin d’œil sur Cinetrafic : synopsis, bande-annonces et extraits.