A l’instar de CARRIE – LA VENGEANCE, le film est parvenu lui aussi a généré un certain buzz avant sa sortie et ce grâce à une vidéo promotionnelle amusante en forme de caméra cachée. En l’occurrence, un bébé démoniaque qui terrifiait le moindre passant s’approchant de sa poussette, laissée à l’abandon dans les rues de New-York.
Sorti chez nous le 7 mai 2014, ce nouveau found footage horrifique nous rappelle que « promo mémorable » ne rime pas forcement avec « bon film ».

Zach et Samantha sont fous amoureux, se marient et partent en lune de miel avec une insatiable envie de filmer absolument tout ce qui se passe. Après un voyage romantique en République Dominicaine, le couple est tout content d’apprendre qu’un troisième être va bientôt égayer leur vie.
Seulement voila, Samantha a été victime d’un rituel satanique (enfoirés de Dominicains !) et est en réalité enceinte de l’antéchrist ! Son comportement deviendra de plus en plus étrange, au grand dam de son entourage.

Au vu de ce pitch des plus convenus, on comprend d’emblée que THE BABY ne sera rien d’autre qu’un banal produit aseptisé. Le film prend d’ailleurs un temps fou à démarrer afin de nous présenter ces deux personnages et nous prouver absolument qu’ils filent le parfait amour. S’en suit alors une succession de scènes toutes aussi clichées post-rituel, où Samantha se réveille en pleine nuit, attaque ses semblables sans s’en rendre compte, joue les solitaires, mange dans le plus grand des calmes la viande du supermarché à même le rayon.
Si vous aimez particulièrement les films de possession, ce dernier ne vous offrira rien de palpitant tant la narration est transparente, tant l’histoire est prévisible et succombe à de grossières facilités et tant les jump scares (si on peut les appeler comme tels) sont d’une faiblesse absolue.
On doit ce scénario à une dénommée qui signe son premier film. Tiens donc…

Photo du film THE BABY © Fox Deutschland

Photo du film THE BABY © Fox Deutschland

« Honteux plagiat de ROSEMARY’S BABY, nous tenons la version ASYLUM du classique de Polanski. De l’irrespect pur et dur ! »

Plus ennuyeux qu’horrifique, THE BABY laisse également transparaître le manque d’ambition et de sérieux de sa mise en scène, où le procédé du found footage n’est utilisé qu’à des fins économiques plutôt qu’un réel choix esthétique : plans flous, cadrage dégueulasse, les deux réalisateurs et font preuve d’une paresse étonnante qui prouve indéniablement que la passion est absente et que ce choix n’a pas été mis en place pour tenir en haleine le spectateur et favoriser son immersion.
Peut-être consciencieux que leur shaky cam pourrait donner mal à la tête, ils optent pour des plans fixes censés représentés la captation de plusieurs caméras de surveillance.
Les rares scènes qui valent l’intérêt sont celles où Samantha fait usage de nouveaux pouvoirs télékinétiques qui rappellent le film CHRONICLE. Enfin, le casting peine à convaincre en jouant des personnages eux-mêmes pas vraiment attachants.

Sans frissons, sans ambiance et sans âme, THE BABY est une véritable purge qui horrifie plus par sa médiocrité. Honteux plagiat de ROSEMARY’S BABY, nous tenons la version ASYLUM du classique de Polanski. De l’irrespect pur et dur !

CASTING
Titre original : Devil’s Due
Réalisation : Matt Bettinelli-Oplin,Tyler Gillett
Scénario : Lindsay Devlin
Acteurs principaux : , ,
Pays d’origine : Etats-Unis
Sortie : 7 mai 2014
Durée : 1h29
Distributeur :
Synopsis : Suite à une soirée bien arrosée lors de leur lune de miel, deux jeunes mariés doivent gérer une grossesse survenue plus tôt que prévu. Alors que le futur père choisit d’immortaliser les neuf mois à venir en filmant sa femme, il découvre que celle-ci adopte un comportement de plus en plus inquiétant, témoignant de changements profonds aux origines à la fois mystérieuses et sinistres…
BANDE-ANNONCE