Votre mot de passe vous sera envoyé.

l’histoire de LOVELESS : Boris et Zhenya sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Zhenya fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser… Aucun des deux ne semble avoir d’intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu’à ce qu’il disparaisse.

En voici les premières images

Pourquoi on l’attend : Des intrigues simples aux ramifications multiples, des personnages persistants au delà de ce qu’en montre le film, des évolutions surprenantes du récit, un mélange des genres (polar, drame intime, comédie, cinéma-réalité) et des rythmes (lancinant, climactique, burlesque)… À l’instar de Leviathan le précédent film d’Andrey Zvyagintsev, on espère retrouver avec LOVELESS et son histoire d’enfant disparu ce genre d’oeuvres perdant son spectateur entre plusieurs récits intimes qui s’entremêlent, où la maîtrise du hors champ (dans Leviathan, on arrivait systématiquement juste après qu’un événement soit arrivé) incite à recomposer les faits, leurs ramifications, et en parallèle à s’interroger sur la nature des émotions motivant ces personnages impénétrables.

LOVELESS nous aguiche également avec ce puissant travail sur la photographie filtrant à travers ces premières images… Où l’on imagine déjà ces zones d’ombres correspondre aux non-dits et aux manquements affectifs, entre Boris, Zhenya et leur fils Aliocha.

Cela dit, on avait aussi adoré l’environnement minéral dans lequel évoluaient les personnages de Leviathan, et LOVELESS, à priori très urbain, devrait perdre cette atmosphère particulière… Il pourra tout aussi bien être radicalement différent de ce que l’on pourrait imaginer, Zvyagintsev ayant déjà prouvé dans sa filmo son aisance à naviguer entre les registres, comme avec Le retour et son délire métaphysique à la Stalker.

Nous pourrons en tous cas nous faire un avis lors de sa présentation en sélection officielle, au prochain Festival de Cannes – du 17 au 28 mai 2017 !

GeorgeslechameauKamaradeFifien

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifications :