THE MEYEROWITZ STORIES de Noah Baumbach sera présenté en Sélection Officielle lors du 70ème Festival de Cannes.

On a beaucoup entendu parler du film depuis son annonce car, fait rare, il n’aura le droit a aucune sortie en salles mais sera diffusé via Netflix. Sa présence en Compétition Officielle, ainsi que celle de Okja, a ouvert un débat qui dure depuis longtemps sur la chronologie des médias et démontre toute la détermination de Netflix pour devenir un acteur majeur dans la production cinématographique. Pour l’instant la pilule est passée, et c’est tout à l’honneur du Festival de leur avoir ouvert la porte, mais il semblerait que pour les années à venir, revoir une telle manœuvre semble complexe.

L’histoire: Le récit intergénérationnel d’une fratrie en conflit rassemblée autour de leur père vieillissant.

Et voici les premières images :

Pourquoi on l’attend : Présent depuis les années 90 dans la scène indé new-yorkaise, Baumbach n’est jusqu’alors jamais venu en Compétition Officielle. Et pour sa première apparition sur la Croisette, il semblerait qu’on aura droit à ce qu’il sait faire le mieux : des personnages en marge, des éléments perturbateurs, le plus souvent au sein d’une famille ou d’un environnement dans lequel ils dénotent. Le récit familial qui sera au cœur de THE MEYEROWITZ STORIES rappelle forcément celui des Berkman Se Séparent et le mélange des générations évoque également autant les Berkman que le récent While We’re Young.

Réalisateur mettant en avant ses personnages plutôt que l’intrigue, Baumbach sait toujours s’entourer d’une belle troupe d’acteurs, soit fidèles collaborateurs, soit rattachés à la scène indé US. Dans le cas ci-présent, les premiers rôles font plaisir : Adam Sandler, Ben Stiller, Dustin Hoffman, Emma Thompson. On s’attend à des personnages haut en couleurs, charismatiques, dont les interactions entre-eux révèlent des questionnements existentiels universels qui permettent, par définition, de parler à tout le monde. A vrai dire, Baumbach n’étant pas référencé comme Cannes-friendly, difficile de l’imaginer repartir avec un prix ou être un grand moment de cette 70ème édition. A moins d’une surprise ? Réponse lors de sa projection !

Maxime Bedini

 

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :

CANNES 2017 : The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach

0