Le Blog du Cinéma sera présent à la quatrième édition du CHAMPS-ÉLYSÉES FILM FESTIVAL !

L’occasion de découvrir à partir du 10 juin 2015 dans les cinémas de la capitale, la crème du ciné indé, U.S. et Français.
Le festival proposera de nombreux films en avant-première, et rendra hommage à de prestigieux auteurs et artistes comme William FriedkinAlan ParkerEuzhan Palcy, ou encore aux présidents du festival Jeremy Irons et Émilie Dequenne;
Le leur consacrera d’excellentes rétrospectives et cartes blanches, en marge des nombreuses sélections et thématiques !

Nous vous proposons de découvrir ci-dessous cette programmation.

 

FILM D’OUVERTURE

Valley of love de Guillaume Nicloux (notre critique de ce très beau film, ICI)
avec Gérard Depardieu et Isabelle Huppert
Le pitch : le fils récemment mort d’un vieux couple donne RDV à ses parents dans la vallée de la mort …

The-Valley-of-Love-1280X640

EN COMPÉTITION

– Stinking Heaven de Nathan Silver (CRITIQUE: ★☆☆☆)
Cartel Land docu de Matthew Heineman (CRITIQUE: ★★★☆)
– Franny
, avec Richard Gere
– The Road Within de Gren Wells (CRITIQUE: ★★★☆ – INTERVIEW de la réalisatrice)
Welcome to Leith docu de Michael Beach Nichols & Christopher K. Walker (CRITIQUE: ★★★☆)
Applesauce d’ Onur Tukel (CRITIQUE: ★★☆☆)
– 6 Years avec Taïssa Farmiga (CRITIQUE: ★★☆☆)
– Nasty Baby de Sebastian Silva (CRITIQUE: ★★★★)

 

ceff

Également en compétition, deux sélections de courts-métrages – l’une française, l’autre américaine dont vous retrouverez le détail ICI

THÉMATIQUES

Nous seront présentées deux facettes antagoniques  du « paysage » américain, via plusieurs points de vue, locaux, ou étrangers; des sensibilités radicalement différentes… Deux thématiques d’une passionnante cohérence !

LES ATMOSPHERES URBAINES

Centrées sur la ville de DETROIT, « mégalopole fantôme » propice à l’exploration des thèmes du rapprochement, de la sécurité, de la paranoïa… Mis en perspective dans le cadre du festival, par cinq films aussi différents que géniaux :
MOTOWN – La Véritable Histoire,
DETROPIA,
ROBOCOP 
(celui de Verhoeven évidemment),
GRAN TORINO
,
8 MILE

Je rajouterai à titre personnel, que le magnifique Lost River de Ryan Gosling aurait tout à fait eu sa place dans cette sélection… De même que Only Lovers Left Alive, ou It Follows.
detroit

IMAGINAIRES AMÉRICAINS : DÉSERT

5 films particulièrement représentatifs de ce pouvoir qu’ont ces paysages indomptables sur nous (les Hommes), tant dans l’abandon, l’introspection, la contemplation ou l’imaginaire…

ARIZONA DREAM
TWENTYNINE PALMS
– LAKE LOS ANGELES
GERRY
RUBBER

Notre article consacré :
Imaginaires

 

 

SÉLECTIONS PARALLÈLES 

 – LES INCONTOURNABLES DE TCM CINÉMA nous proposeront de revoir des classiques du cinéma, et même de décerner un prix à notre favori, parmi lesquels le délirant Blues Brothers, le surestimé Citizen Kane, le dérangeant Les Innocents, l’épopée démente La Prisonnière du désert, le politique Parker, puis MinnelliGéant et Le Chanteur de Jazz (sélection ICI)


LES (RE)DÉCOUVERTES nous permettront de – redécouvrir – d’autres classiques peut-être plus méconnus, comme Ascenseur pour l’Échafaud, J’accuse, The Rose, Un Coeur en Hiver ou Pierrot le Fou (sélection complète ICI)

JEREMY IRONS se verra honoré par une sélection mettant en avant l’éclectisme de ses choix d’acteurs (Fatale, Margin Call, Faux-semblants), tandis qu’ÉMILIE DEQUENNE aura droit à une carte blanche, nous permettant de revoir en salles le film qui l’a fait connaître – Rosetta des Dardenne – mais également Pas son genre, À perdre la raison, ou ses films clés : Requiem for a Dream et La Cérémonie.

– carte blanche également aux frères SAFDIE, qui présenteront pas mal de leurs films (Heaven Knows WhatLenny and The Kids, etc.)  ainsi que du Korine (Julien Donkey Boy), du Pialat (Nous ne vieillirons pas ensemble) et d’autres joyeusetés

–  le génial Fantastic Mr. Fox de Wes Anderson, fleuron de l’animation indée destinée au jeune public, sera également projeté pendant le festival !

NE RATEZ SURTOUT PAS LA RÉTROSPECTIVE WILLIAM FRIEDKIN

Cinéaste précieux mais malheureusement peu reconnu, dont les chef d’œuvres seront projetés durant le CEFF 2015 – et peut-être même, présentés par le maître himself !

LE CONVOI DE LA PEUR (1977)
Sommet de suspens,
Grâce à une gestion de l’empathie complètement démente et une mise-en-scène juste incroyableLe Convoi de la Peur surpasse à la fois Spielberg et Clouzot, en transformant la référence en quelque chose de beaucoup plus personnel (aux dépends de son auteur).
Trop ambitieux, trop politique, trop effrayant, trop mystique, trop réaliste, trop viscéral… Le Convoi de la Peur est par ses excès, un chef d’oeuvre total qu’il est important de découvrir pour remettre en perspective tout un pan du cinéma de divertissement.

Sorcerer

KILLER JOE (2011)
Sommet de subversion (comme très souvent chef Friedkin);
Retour en grâce de Matthew McConaughey (juste après La Défense Lincoln) mais également d’un supporting-cast plus que dément (Juno Temple, Emile hirsch, Thomas Haden Church, Gina Gershon) tous plus allumés les uns-que les autres, pour un théâtral jeu de massacre psychologique. Génial.

Critique : ICI

killer-joe01

CRUISING  – LA CHASSE (1980)
Sommet de suggestion
Friedkin (et Pacino) jouent avec le feu en allant à la limite de la suggestion pour raconter l’infiltration d’un flic dans le milieu gay underground new-yorkais des 70’s (!!!) pour enquêter sur une série de meurtres.
Soit l’occasion de se plonger dans un New York sale et malsain, mais via une vision très objective (et donc froide) d’un univers plus que tabou. C’est cette absence de jugement qui rend La Chasse si précieux et subversif, en plus d’être un excellent thriller – Chef d’oeuvre !

Critique : ICI

PacinoFriedkinCruising

L’EXORCISTE (1974)
Sommet d’épouvante
Là encore, l’empathie est à son maximum, avant que la véritable phase de terreur commence. La patience, et ce mépris du politiquement correct ont façonné parmi les images les plus iconiques de ces 100 dernières années de cinéma. Un masterpiece;

Critique : ICI

maxresdefault

 

POLICE FÉDÉRALE LOS ANGELES (1985)
Que nous n’avons pas encore vu et qu’il nous tarde de découvrir !

toliveandtodieinla1

BUG (2006)
Sommet de paranoïa.
Friedkin revient au succès critique / public avec ce film minimaliste narrant la descente aux enfers paranoïaque d’un couple improbable.
Le film qui nous a introduit l’immense Michael Shannon, bien avant que l’acteur se laisse broyer par Hollywood avec Man of Steel

Bug_8

 

ÉVENEMENTS

Seront présentés en exclusivité française quelques films très alléchants :

LA RÉSISTANCE DE L’AIR, de Fred Grivois, avec Reda Kateb,
LA VOLANTE, de Christophe Ali & Nicolas Bonilauri – avec Isabelle Huppert,
DADDY COOL avec Mark Ruffalo,
ASPHALTE de Samuel Benchetrit
THE GUARD avec Kristen Stewart,
HORS DE PORTÉE avec Michael Douglas,

CEFF 2015

FILM DE CLÔTURE

Les Bêtises, de Rose & Alice Philippon avec Jérémie Elkaïm, Jonathan Lambert

Le pitch : François, la trentaine, lunaire et maladroit, est un enfant adopté. Pour
rencontrer sa mère biologique, il s’introduit dans une fête organisée chez elle, se
faisant passer pour le serveur. Il se retrouve alors au service d’une famille dont il
ignore tout, la sienne.

 

Tournage du film Les Bêtises

Tournage du film : Les Bêtises


Retrouvez l’intégralité de la programmation, sur le site officiel du CHAMPS ÉLYSÉES FILM FESTIVAL :
http://www.champselyseesfilmfestival.com/2015/fr/le-festival/